Pénurie-de-Talents-2013-Résultats-Une

Pénuries de talents 2013 (I) : L’activité des entreprises affectée, place à la riposte !

Enquête sur les pénuries de talents en France et dans le monde, 8ème édition : la proportion d’employeurs éprouvant des difficultés à recruter n'a jamais été aussi élevée depuis le début de la crise, et l'impact sur l'activité des entreprises jamais autant ressenti. Les parades germent...

Difficultés à recruterEn 2008, la récession avait fragilisé l’emploi et logiquement fait reculer les difficultés de recrutement – qui concernaient tout de même 30% des employeurs dans le monde. Depuis, loin de se résorber, les “pénuries de talents” affectent de plus en plus d’entreprises : cette année, d’après l’enquête effectuée auprès de 40 000 employeurs dans 42 pays, ce sont 35% des employeurs qui sont frappés.

Pénurie de Talents 2013 - Pays par pays

En France, les difficultés de recrutement concernaient moins d’un employeur sur cinq en 2009, au plus fort de la récession. Cette proportion a depuis quasiment doublé : avec un tiers d’employeurs affectés, la France se rapproche de manière inédite de la moyenne mondiale.

> Le détail des résultats par zone géographique et par pays en infographie

Tous les niveaux de compétence sont affectés :

  • à l’échelle mondiale, les difficultés se concentrent sur les métiers manuels, les ingénieurs et les commerciaux ;
  • en France, le podium reste inchangé par rapport à 2012 : travailleurs manuels, chauffeurs routiers et techniciens sont les postes les plus difficiles à pourvoir.

Comme un symbole, les ingénieurs retrouvent le top 10 dans notre pays. Les emplois requérant des compétences technologiques sont de plus en plus nombreux, une dynamique à laquelle les offres de formation tardent à s’adapter

Top 10 des postes les plus difficiles à pourvoir dans le monde

Pénurie de Talents 2013 - Top 10 France

Vieillissement + boom d’une jeunesse mal préparée au marché du travail
= pénurie

Coexistant avec un chômage de masse persistant, la pénurie de talents s’affirme elle aussi comme un phénomène mondial et durable. Même en Grèce, où le chômage approche les 30%, 38% des employeurs éprouvent des difficultés à recruter – la faute, souvent, à la fuite des talents hellènes. Dans un marché du travail mondialisé, l’inadéquation grandissante entre les besoins des employeurs et les compétences disponibles sur le marché du travail – le “great mismatch” – naît de plusieurs facteurs combinés, avant tout d’ordre démographique et structurel, à la combinaison menaçante :

  • Le vieillissement de la population, comme le montrait déjà l’enquête de 2012, engendre dans de nombreux pays la réduction de la population active et la raréfaction des compétences disponibles : au Japon, le très faible taux de natalité explique l’importance des difficultés de recrutement (85% des employeurs concernés) ; le phénomène frappe aussi le Canada ou la Chine, il devrait se généraliser au monde entier à l’horizon 2050… En France, par exemple, il n’y aura plus qu’1,4 actif pour 1 inactif de plus de 60 ans, contre 2,2 aujourd’hui (à l’échelle européenne, le rapport sera de 1 retraité pour 2 actifs en 2060).

Pénuries de Talents - Mécanisme

  • Parallèlement, l’explosion de la jeunesse – surtout en Amérique Latine et au Moyen Orient – a aussi des conséquences tangibles sur le marché de l’emploi. Le dualisme des marchés du travail laisse de très nombreux jeunes – surtout les moins diplômés – à l’écart de l’emploi (d’où la multiplication de dispositifs d’accompagnement ciblés sur les décrocheurs), tandis que les jeunes “qualifiés” sont souvent mal préparés aux exigences du marché du travail. Résultat : le manque d’expérience est la troisième principale cause des difficultés

Raisons des difficultés

SOS savoir-être

Loin de se cantonner aux transformations démographiques, les pénuries de talents révèlent aussiet surtout ? - l’inadaptation de nos structures et/ou des choix stratégiques défaillants dans les systèmes de formation initiale. McKinsey révélait déjà, il y a six mois, que 40% des employeurs déplorent le manque de compétences des jeunes… qui l’admettent : parmi ces derniers, 45% se disent mal préparés aux exigences du marché du travail.

Pénurie de Talents 2013 - CausesL’enquête 2013 précise les choses : au-delà des compétences technologiques et techniques, le déficit de “savoir-être” s’accentue. L’Europe, jusque-là globalement épargnée, voit ce phénomène – déjà observable dans l’industrie américaine – arriver sur ses rives : 15% de ses employeurs (+4) peinent à trouver ces fameuses “compétences transversales” et talents humains (pensée logique, résolution de problème, capacités managériales, esprit d’équipe, etc.), qui sont des facteurs d’employabilité décisifs dans des environnements où le changement devient une donne permanente.

Réveil collectif : les pénuries touchent au coeur du business

2012 était marqué par une large propension à la temporisation et au recul de la décision d’embauche (un tiers des employeurs concernés déclaraient à Pôle emploi qu’ils envisageaient de différer ou geler les embauches prévues en cas de difficultés de recrutement…) ; les employeurs esquivaient la complexité en tablant simplement sur la généralisation du phénomène : “quand tout le monde sera touché, mes lacunes ne se verront plus”, en somme.

En 2013, la tendance s’inverse de manière spectaculaire : les employeurs qui prévoient des retombées négatives des difficultés de recrutement sur leur relations clients sont désormais majoritaires (42% en 2012, 54% en 2013). Près de 4 employeurs sur 10 considèrent la pénurie comme une menace directe sur leur compétitivité.

Pénuries de Talents 2013 -  Conséquences pour l'entreprise

Pénuries de Talents 2013 - Capacité à satisfaire ses clients

Des conséquences particulièrement cruelles en France

Les pénuries de talents sont aujourd’hui perçues comme un enjeu stratégique, au-delà des “seules” RH - dans leur acception la plus vulgaire : elles frappent au coeur du business. Et face à une conjoncture plus que floue, les employeurs sont dos au mur : ils prennent notamment conscience du coût exhorbitant d’un recrutement mal maîtrisé.

Les difficultés à disposer du “bon talent au bon moment” touchent le coeur des entreprises françaises : dans notre pays, elles pénalisent particulièrement l’innovation (pour un tiers des employeurs concernés) et la compétitivité (selon 57% d’entre eux, soit 15 points de plus qu’aux Etats-Unis). Stigmates d’un marché de travail trop peu tourné vers la performance des entreprises et des salariés ?

Aucune stratégie pour un employeur sur cinq

Les pénuries de talents, menaces pour la compétitivité, et menaces durables. Mais certaines entreprises restent à la traîne :  un employeur sur cinq ne fait rien pour combler le déficit de compétences. Trop préoccupés par le court terme ? Encore épargnés par les séquelles de ressources humaines déficitaires ? L’enquête montre en tous cas que les entreprises les moins proactives sont celles qui sont les plus fortement touchées.

Pénuries de Talents 2013 -  Asie-Pacifique proactive

Timide(s) passage(s) à l’acte

À l’échelle mondiale, ce sont environ 80 % des employeurs interrogés qui prennent des mesures pour élargir leur vivier de talents, dans l’idée d’en faire un avantage compétitif en y puisant les compétences dont ils ont besoin.

  • En premier lieu, les Européens (en rouge ci-dessous) privilégient le renforcement du développement des compétences de leur personnel. Les nouvelles pratiques de gestion RH dans leur ensemble demeurent la réponse la plus courante.
  • L’organisation du travail constitue un deuxième axe de la riposte, par  l’évolution vers un modèle d’entreprise plus souple et donc réactif aux grés de la conjoncture et aux besoins en compétences. Cette évolution vers l’entreprise “agile” repose sur une dynamique mondiale plutôt qu’européenne.
  • La tendance est également visible dans l’exploration de nouveaux viviers de talents, piste prometteuse mais plutôt boudée sur le Vieux Continent. Certains gisements inexploités tardent franchement à être la cible de nouvelles pistes de recrutement : seulement 4% des employeurs se tournent vers des plus jeunes et 7% vers “des personnes n’ayant pas les compétences requises mais possédant le potentiel pour les acquérir”. Signe que la prise de conscience s’inscrit surtout dans les intentions : seuls 5% des employeurs européens se donnent l’ambition de mettre au point des programmes de formation mieux adaptés aux besoins de leurs talents.

L’Europe en manque d’idées, ou trop (pré)occupée par le court terme ?

Réactivité et élargissement des viviers de talents sont les leviers d’une compétitivité RH durable. Les Européens ne semblent pas l’avoir encore pleinement intégré, ils se démarquent surtout par leur inaction : en Europe, 29% des employeurs n’ont élaboré aucune stratégie particulière pour faire face aux difficultés de recrutement, record mondial.

Pénuries de Talents 2013 - Stratégies

Pénuries de Talents 2013 - Stratégies EMEA

Sortir des sentiers battus pour relancer la performance – et même plus

Certains enjeux sont à la croisée de ces stratégies, et sont pourtant clairement sous-évalués : contre-attaquer les difficultés de recrutement et élargir son vivier de talents nécessite en effet des ajustements dans l’organisation du travail voire dans la culture d’entreprise.

Exemple significatif : un écart de taille s’observe entre la volonté d’attirer de nouveaux talents féminins et l’adaptation concrète de l’organisation du travail à “ce que veulent les femmes”. Travailler à la conciliation optimale entre vies professionnelle et personnelle, c’est s’assurer un vivier de talents plus divers, plus riche…  et rajeuni. La diversité génerationnelle, autre exemple de l’importance d’une vision de long terme et responsable de la part des entreprises : un effectif doit refléter différents degrés d’expérience et ne peut faire l’impasse sur les talents les plus jeunes, dans l’optique de préparer l’avenir de l’entreprise tout comme de contribuer à enrayer un chômage des jeunes aux proportions alarmantes et devenu le centre de toutes les préoccupations.

Modalités de travail

Quels leviers d’action pour une entreprise plus réactive à un environnement extrêmement changeant ? Quelles stratégies développer pour une politique RH plus proactive et des viviers durables de talents ? Les solutions sont à portée de main, la riposte à la pénurie de talents requiert une stratégie globale, qui prenne en compte l’ensemble des dimensions d’un phénomène complexe, protéiforme, aux causalités multiples.

La suite en images : infographies et 10 conseils pour plus de réactivité.

Pénurie de Talents 2013 - Points-clés

> ManpowerGroup accompagne les résultats de son enquête mondiale (40 000 employeurs interrogés dans 42 pays) d’un livre blanc, “Pénuries de Talents : les employeurs tirent la sonnette d’alarme – Agir pour disposer durablement des talents nécessaires”. Pour accéder au détail des solutions, en infographies, cliquez ici.

Pénuries de Talents 2013 - WP - Couv

Cliquez pour télécharger le Livre blanc (pdf)

Les résultats complets de la 8ème étude Manpowergroup sur les pénuries de talents en France et dans le monde, en français ou en version originale (pdf)

Le livre blanc “Pénuries de talents : les employeurs tirent la sonnette d’alarme – Agir pour disposer durablement des talents nécessaires”en français (pdf) ou en version originale (pdf)

  1. dugoujon
    • 7 juin 2013 à 11 h 21 min

    Je trouve cette etude tres interessante, mais je me pose la question suivante
    Les salaires proposes par les entreprises sont-ils correctes car si ceux-ci ne le sont pas cela peut etre egalement une raison qui fait qu’il y ait penurie de talents

    Emmanuel

     

    • L'Atelier de l'Emploi
      • 7 juin 2013 à 12 h 53 min

      DUGOUJON,

      Votre question est très pertinente ! C’est l’accusation de Peter Cappelli, professeur de management et directeur du Centre des Ressources humaines de la Wharton School (Etats-Unis) qui considère que les employeurs n’ont que ce qu’ils méritent !, notamment en proposant des salaires trop bas pas dire leur « pingrerie », qui est à l’origine du sous-emploi. Voir le débat aux Etats-Unis : http://www.manpowergroup.fr/chomage-de-masse-penurie-de-talents-qui-est-coupable/