Publié le 6 décembre 2012

"Employeurs, enseignants et jeunes vivent dans des univers parallèles, leurs perspectives divergent incroyablement et leurs relations sont pauvres."

C'est le constat sans concession de McKinsey dans son nouveau rapport, intitulé "De l'école à l'emploi : les contours d'un système efficace" (Education to Employment : Designing a system that works). Un sujet critique car, dans le monde entier, quelque 75 millions de jeunes sont au chômage... alors que, dans le même temps, 40% des employeurs désignent l'insuffisance des compétences comme la principale raison pour laquelle ils n'embauchent pas de jeunes.

Univers parallèles

Exemple édifiant de ce "skills mismatch" : la moitié des jeunes interrogés doutent de l'utilité de leurs études supérieures pour trouver un emploi. A l'origine des difficultés, McKinsey relève un malentendu : les enseignants surestimeraient les compétences de leurs élèves.

Employeurs-enseignants, le malentendu

Comment changer la donne ? "Quelles sont ces compétences dont les jeunes ont besoin pour accéder à l'emploi aujourd'hui ? Comment leur transmettre ces compétences?", telles sont les questions que pose McKinsey.

Web Designer - McKinseyCette étude mondiale, menée auprès de 8500 acteurs et passant au crible plus de cent initiatives visant à améliorer la transition de l'école à l'emploi, dégage trois priorités d'action : le rapprochement entre entreprises et enseignement supérieur pour recruter les étudiants avant même qu'ils n'obtiennent leur diplôme, le développement des compétences et les méthodes de recherche d'emploi.

Les coopérations, les partenariats, sont au coeur du succès. Deux traits caractérisent les "meilleures pratiques" :

  • "Les professionnels de l'éducation et les employeurs font chacun un pas résolu dans l'univers de l'autre". Par exemple, les employeurs contribuent à la définition des programmes et mettent des salariés à disposition pour assurer le lien avec les établissements d'enseignement supérieur, tandis que les équipes pédagogiques envoient leurs étudiants en alternance - avec des garanties d'embauche à la clé.
  • Les programmes les plus efficaces voient les employeurs et les professionnels de l'éducation travailler très tôt en étroite relation avec leurs étudiants.

Case studies McKinsey

Pour en savoir + :

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !