Publié le 27 mai 2013

Se poser les bonnes questions

Avant même de commencer sa recherche, un candidat doit se poser trois questions pour bien la « calibrer » :

  • Quoi ? "Définissez clairement votre objectif professionnel".
  • Qui ? "Ciblez les entreprises de votre marché".
  • Comment ? "Construisez une stratégie de mise en visibilité et d’accès à votre marché."

"Chercher un job est un job en soi. Gagnez en efficacité en structurant votre recherche d’emploi et en séparant vos actions en vous basant sur la règle des trois tiers", explique Christian Judez sur le blog "Experts carrière" de Right Management.

Veille, visibilité, préparation des entretiens : 3 tiers gagnants

Christian-Judez_Right-Management

  • "Rendez vous visible ! Définissez des actions qui vous permettent d’augmenter votre visibilité auprès de vos interlocuteurs, entreprises, cibles…" Ici, les réseaux sociaux, surtout professionnels - LinkedIn au premier chef -, constituent des outils indispensables.
  • "Gérez et préparez des entretiens réseaux et de recrutement."

« OSER est votre verbe d’action ». Rien à perdre !

PugnacitéUn maître-mot : oser. Christian Judez explique que "la recherche d’emploi vous permet de développer de nouvelles ressources : ouverture, pugnacité et curiosité en sont les maîtres mots. (…) Si vous hésitez à passer à l’action, posez-vous cette question : qu’avez-vous à perdre ? Et surtout, qu’avez-vous à gagner ?".

Deux postures sont possibles dans une recherche d’emploi :

  • « Attendre que les sociétés viennent à vous (approche du marché visible) » ;
  • « Aller vers les sociétés (approche du marché caché). »

Christian Judez : "La crise actuelle modifie les comportements et favorise cette deuxième posture. La raréfaction des annonces invite en effet le candidat à « aller vers », mais vers QUI ?."

Le réseau, moyen privilégié de décrypter le marché caché : 10 atouts

Une chose importante à savoir : aujourd'hui, la plupart des entreprises-cibles du candidat « recruteront par d’autres moyens que l’annonce ». Raison pour laquelle il faut porter son regard vers :

  • les cabinets de recrutements et les sociétés de travail temporaires dédiés à un secteur, une fonction… ;
  • les syndicats professionnels de votre marché d’entreprises cibles ;
  • les prescripteurs…

Recrutement - 10 ans de LinkedIn : rien n'est plus comme avant

200 millions d'utilisateurs : aujourd'hui, LinkedIn est le premier réseau social professionnel mondial - un immense vivier pour des recruteurs au métier métamorphosé. Infographie & analyse.

Lire la suite +
Pour avancer auprès de ces sources, explique Christian Judez « il est important de vous créer un réseau relationnel et de le développer, quelle que soit sa forme ». Le Conseil d'orientation pour l'emploi expliquait récemment (pdf) qu'il devient essentiel de "prendre en compte la réalité du recrutement tel qu'il est", c'est-à-dire largement informel.

Qu'il soit personnel, professionnel, qu'il s'agisse de celui de votre cabinet d’Outplacement, ou qu'il soit virtuel (Viadeo, LinkedIn) …, "le réseau relationnel devient un gage d’efficacité concernant le marché des offres cachées", abonde Christian Judez.

Il liste dix atouts de cette approche "réticulaire" :

  • Anticiper le processus de décision de recrutement
  • Obtenir des informations sur votre marché et valider vos cibles
  • Valider votre projet et votre démarche
  • Progresser vers vos cibles et obtenir des contacts
  • Vous rendre visible de vos cibles
  • Détecter des opportunités
  • Valoriser un profil atypique
  • Vous dynamiser et garder le moral en étant actif dans votre recherche
  • Être entraîné pour le moment où viendront les entretiens décisifs
  • Connaître l’entreprise où vous postulez

Chemin

Ce que la crise change dans la recherche d’emploi, finalement, c’est qu’elle doit pousser les  candidats à s’ouvrir autant que possible :

« En période de crise, le repli sur soi est la pire des postures. Coopérer, partager, échanger, créer du lien, rencontrer, découvrir doivent être vos moteurs. Rappelons-nous une fois encore les mots célèbres de Sénèque : "il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va !" ».

 

> Lire l'article sur le blog "Experts carrières" de Right Management.

 

Crédits images :

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !