Publié le 12 juillet 2011

Le Figaro publiait récemment un article soulignant le recours croissant aux mises en situation comme méthode de recrutement et d'évaluation. Destiné à amoindrir les risques d'erreurs -à l'époque où le talent est devenu le levier de la croissance et où les entreprises doivent faire plus avec moins-, ce procédé permet aussi de lutter contre le clonage grâce un recrutement moins exclusivement fondé sur le diplôme et les compétences au sens strict.

Au sein d'assessment centers (centres d'évaluation), les candidats sont observés "en situation réelle, le plus souvent de façon collective. Les aspirants à un poste sont soumis à une multitude de tests, dont la caractéristique est de tenter de coller le plus possible au quotidien d'une entreprise réelle [...]. Objectif : révéler au maximum les qualités et défauts comportementaux des candidats, afin d'éviter des erreurs de casting qui coûtent cher aux entreprises." En effet, comme l'indique une personne interviewée, "lors d'un simple entretien, il n'est pas toujours facile de déceler le caractère d'un candidat. La durée plus longue de ces tests permet au naturel de resurgir."

Il s'agit aussi d'évaluer les salariés amenés à prendre de plus hautes responsabilités"les entreprises ont besoin de partenaires extérieurs qui les aident à détecter le potentiel de leurs collaborateurs."

Attention : "comme pour un entretien, il ne faut surtout pas imaginer que cela ne se prépare pas. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, plus on est rompu à l'exercice, et plus on est naturel et spontané". L'article du Figaro livre quelques pistes pour bien se préparer.

>>> Lire l'article.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !