Publié le 6 mai 2014

Quel est ce nuage ?

Dans les années 1990, l’informatique simplifiait le travail des fonctions supports comme la rédaction de lettres ou la comptabilité avec les fameuses grilles Excel. A partir de 2000, Internet permet d’envoyer des emails et de gérer davantage de données. Au fil des innovations, la production et l’envoi vont être de plus en plus simples. Pour faciliter la mobilité et l’agilité des salariés, des entreprises pionnières comme Amazon ou Microsoft vont stocker leurs données sur des serveurs informatiques reliés à internet. Les données ou "data" sont consultables n’importe où et n’importe quand dans ce "nuage". Et aujourd’hui, smartphones et tablettes deviennent de simples outils de mise en connexion avec les données en ligne : c’est le Cloud !

Voilà pour l’innovation technologique. Pour que les organisations soient capables d’en tirer tous les bénéfices, le cabinet de recherche en marketing Yankee Group formule trois recommandations RH :

  • Créer une véritable stratégie transversale : stop à l’organisation en silos qui immobilise l’agilité des équipes et empêche les échanges.
  • Tirer les conséquences de la mobilité : développeurs et non-développeurs doivent travailler ensemble pour proposer des solutions qui combinent des aspects à la fois numériques et physiques.
  • Repenser les process décisionnels : les hiérarchies sont trop rétives au risque et se ferment ainsi l’accès à des marchés naissants.

    LE SAAS, SOFTWARE AS A SERVICE

    Le SAAS, "logiciel en tant que service" est un modèle d'exploitation des logiciels installé sur des serveurs distants (cloud) plutôt que sur l'ordinateur de l'utilisateur. Cela permet, entre autres, un meilleur contrôle des charges techniques et des coûts ainsi que des déploiements plus rapides.

    Lire la suite +

Les SAAS, un surcroît d’agilité pour tous

Pourquoi est-il si important de se "cloudifier" ? Le cloud permet de gérer les services administratifs - qui étaient avant finalisés manuellement - libérant ainsi les équipes, qui pourront se concentrer sur leur travail auprès de salariés : leur cœur de métier. Quel DRH ne serait pas heureux d’oublier le bouclage des fiches de paie afin de s’impliquer entièrement dans la gestion des talents ?

Grâce aux logiciels spéciaux que sont les SAAS (software as a service), les tâches administratives des ressources humaines sont externalisées. "L’avantage majeur est sans aucun doute le surcroît d’agilité que confèrent les modes hébergés aux entreprises", explique la journaliste Cécile Desjardins.

Un gap culturel à dépasser

Ce qu’il faut viser, c’est la transformation des data du cloud en outils d’assistance de la GRH au quotidien. Or pour Stéphane Clément, directeur général de ManpowerGroup Solutions, il y a encore beaucoup de réticences culturelles :

"Sur des volets particulièrement stratégiques pour l’entreprise, comme la formation ou la gestion des talents, on a à peine une moitié de décideurs qui disent être équipés en cloud d’une solution logicielle isolée ou d’un authentique SIRH. Ce sont les prochaines frontières à atteindre pour une DRH parée aux cycles de plus en plus courts de l’économie."

Les réserves portent aussi sur la sécurisation des données et la maîtrise de nouvelles technologies en constante transformation.

data

Pour saisir tous les bénéfices du cloud, DSI et DRH doivent désormais travailler étroitement ensemble au dépassement des réticences pour digitaliser l’entreprise et, plus largement, devenir partenaires dans la GRH.

Vers le 100% Web, 100% mobile ?

Le cloud symbolise une ère marquée par une course au total numérique comme l’affirme François Tricot du groupe pharmaceutique CEVA : "le 100% web, 100% mobile va devenir dominant, très vite. D’abord parce que ça correspond aux nouvelles attentes managériales des organisations et des collaborateurs, mais aussi parce que le bénéfice financier est réel".

 

Crédits image : Nemo, tpsdave / Pixabay ( licence  CC )
Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !