Publié le 29 mars 2016

ENTRETIEN. Le digital a révolutionné notre façon de vivre, d’apprendre, de produire et de partager les connaissances. Comment accélérer son entrée dans les salles de classe ?

Depuis des années, le numérique est entré dans les salles de classe, mais d’abord… sous la forme de smartphones dans les poches et sous les tables. Une évolution irrésistible dans laquelle s’engagent aujourd’hui les écoles, pour mettre l’innovation digitale au service de l’apprentissage – et saisir cette incroyable opportunité de réinventer l’école !

 Car si la numérisation transforme les manières d’apprendre et d’enseigner – elle soulève aussi de nombreux autres défis, technologiques et techniques, pour les établissements scolaires en termes de gestion de parcs informatiques, d’archivage et de protection des données, de formation aux nouveaux usages…

A l’occasion du salon Educatec Educatice, deux experts chez Proservia, ESN spécialiste de l’infrastructure management et du support aux utilisateurs, partagent leur retour d’expérience dans l’accompagnement de la transformation digitale des établissements scolaires. Rencontre avec Lionel Hitier, Directeur Offres et Partenariats, et François Leloy, Responsable de Secteur.

L’école numérique, oui, mais pourquoi ?

A l’heure où le web, les réseaux sociaux font partie de notre quotidien, le déploiement du numérique au sein des écoles représente un enjeu majeur.

Mieux concilier les rythmes de travail de chacun, offrir des contenus personnalisés, favoriser le travail collaboratif entre élèves, faire de l’élève un acteur de son apprentissage… les nouvelles ressources, les nouveaux usages offerts par l’école numérique sont nombreux et riches de promesses pour les enseignants comme pour les élèves.

2015112-TableauBlancInteractif

Concrètement, qu’est-ce qui a changé dans les établissements, par exemple avec la mise en place des tablettes ?

Le monde de l’éducation connait depuis quelques années une véritable révolution des usages avec l’introduction massive des ENT (Environnement Numérique de Travail ou bureau virtuel) dans le quotidien des élèves et des enseignants. Cette digitalisation contribue à faciliter et à réinventer la communication entre les acteurs de l’apprentissage et, au premier chef, entre professeurs et élèves.

Imaginez que dans certains établissements, il n’y a plus de livres papiers. En classe, le professeur peut projeter les pages d’un livre numérique ou d’un manuel directement sur un tableau blanc interactif pendant que l’élève le consulte sur tablette.                                                                                 

L’accès aux ENT via les tablettes permet aussi d’ouvrir l’établissement aux familles ou bien encore de faciliter le travail des enseignants pour diffuser en temps réel les contenus les mieux adaptés et, plus globalement, organiser la vie scolaire.

Bien sûr, un tel bouleversement ne se fait pas en un jour et comporte son lot de défis nouveaux pour les établissements. C’est pourquoi il est intéressant de s’appuyer sur des entreprises qui ont l’habitude d’accompagner des organisations dans leur transformation, et qui ont l’expérience de leur secteur. 

Quels sont les grands défis à relever quand on souhaite entreprendre la digitalisation d’un établissement ?

Tout d’abord, il convient de mettre à niveau les architectures techniques des établissements afin de les rendre parfaitement compatibles avec ces nouveaux équipements et usages.

Ensuite, il faut gérer la production documentaire engendrée par ces nouveaux usages ! Des questions importantes se posent et doivent être anticipées autour du stockage, de l’archivage mais également concernant la gestion du patrimoine documentaire de l’élève tout au long de sa scolarité.

Enfin, et c’est un défi de taille, il faut pouvoir anticiper la question du  déploiement et de la gestion de ce parc informatique. Si depuis la loi de Refondation de l’école de la République, les collectivités territoriales jouent un rôle prépondérant dans le déploiement et la maintenance de leurs équipements, elles ont besoin de partenaires pour conduire ce changement, mettre en œuvre les infrastructures et les outils, gérer les déploiements des équipements et leur mise en service, mais aussi en assurer la haute disponibilité, le support, les mises à jour ou encore le contrôle des usages etc.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Quels conseils pourriez-vous donner à un établissement qui souhaite déployer des outils numériques ? Comment accompagner les enseignants ?

Notre premier conseil, c’est que le projet de transformation soit porté par le chef d’établissement lui-même : c’est lui qui doit s’assurer que ces nouveaux usages sont à la portée de tous les enseignants,  afin qu’ils soient utilisés par le plus grand nombre et que le projet soit un succès.

Dans ce but, il convient de proposer formations et support aux enseignants à travers différents dispositifs, dont par exemple - digital oblige ! - du e-learning adapté (selfcare, visio, tutoriels …). Il convient aussi d’organiser des réunions régulières entre enseignants, pourquoi pas en présence d’un expert informatique, pour faciliter la maîtrise des différentes applications et échanger sur leurs usages pédagogiques.

Si le numérique révolutionne la façon d’enseigner, il faut bien être conscient que ce sont les enseignants sur le terrain qui donneront du sens à cette révolution et qui inventeront l’école de demain. 

Si le numérique est une révolution pédagogique, celle-ci n’est pas exempte de dangers. Comment protéger l’importante production de données générée par les établissements, les enseignants et les élèves ? Comment protéger les élèves et les sensibiliser aux risques ?

L’accueil réservé par les enseignants et les élèves à toutes ces technologies est très positif.

S’il faut s’en réjouir et ne pas freiner cette révolution, il ne faut pas pour autant minorer les risques de piratage, de fraude, de délits qu’ils peuvent entrainer et être conscients des nouvelles brèches informatiques que cela peut engendrer. Surtout, et c’est un point non négociable, il faut effectivement veiller à protéger les élèves des comportements et contenus malveillants.

Au-delà de la pédagogie à faire auprès des enseignants et élèves, une analyse comportementale des usages et des actions très concrètes doivent être mises en œuvre pour assurer la sécurisation des Infrastructures, postes de travail, tablettes, serveurs et réseaux informatiques.

Crédits photos : Student Ipad School photo par Brad Flickinger, Brad Flickinger ; licence CC BY 2.0 / Wikimedia

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !
Découvrez les solutions ManpowerGroup
Les solutions de Proservia dédiées aux établissements scolaires
Spécialisé dans les métiers de l’infrastructure management et du support aux utilisateurs, Proservia facilite la transformation digitale des établissements scolaires.

Elle les aide à tirer le meilleur parti de leurs infrastructures existantes avant de concevoir la refonte ou la mise en place de leur environnement numérique, dont elle assure la haute disponibilité et sécurité. Au quotidien, elle les accompagne dans le déploiement et le maintien de leurs matériels et équipements et assure le support auprès des enseignants et élèves.

Ses équipes d’experts conseillent également les établissements sur les choix judicieux et les plus porteurs pour anticiper les évolutions.