Espace travail collaboratif

De la technologie aux Talents, le cercle vertueux du travail collaboratif

L'espace de travail collaboratif permet à tout salarié d’accéder à distance à son bureau dès qu’il en a besoin, indépendamment du type d’appareil ou de logiciel. Ainsi favorisée, la collaboration soutiendrait le développement des compétences et l'épanouissement des Talents. Jusqu’au management collaboratif ?

De plus en plus nombreux sont les salariés, cadres et “nomades” notamment, qui utilisent plusieurs téléphones et une tablette et un PC. Mais qui ne s’est jamais arraché les cheveux pour un fichier impossible à ouvrir faute de compatibilité des logiciels ? Cisco a présenté ce matin son livre blanc sur « le nouvel espace de travail collaboratif », qui unifierait tous les moyens de communication et outils informatiques. A l’ère de la mobilité et de la grande diversification des usages technologiques, il s’agit de permettre à tout salarié d’accéder à son “espace de travail” partout, tout le temps, sans risque et indépendamment du type d’appareil ou de logiciel. Au-delà des aspects techniques, la convergence des outils d’information et de communication au sein d’un « espace de travail unifié » pourrait favoriser l’échange, la formation et la fidélisation des Talents.


L’ère de la collaboration : du « one to one » au « many to many »

Pour Cisco, visiblement inspiré par Jérémy Rifkin,  l’évolution des formes d’interaction est l’horizon qui doit guider les solutions technologiques. Il faut donc des outils qui puissent suivre un salarié à mesure qu’il « change de fonction, d’emplacement, de périphérique et de style d’interaction » : c’est à la technologie de s’adapter à l’individu, tout au long de son parcours professionnel, et non l’inverse. L’espace de travail de demain serait une « plate-forme » unique rassemblant dans un « environnement homogène » tous les outils d’information et de communication, rendus compatibles. Ses caractéristiques suivent les évolutions technologiques de notre époque :

  • mobile : utilisable en tout temps et en tout lieu ;
  • social : en réseau, afin d’accélérer le partage de connaissances et tirer le meilleur parti des compétences de chacun, d’un modèle de communication one to one à un modèle many to many ;
  • visuel : pour humaniser et personnaliser la collaboration ;
  • virtuel : de manière à connecter les appareils de tous les collaborateurs grâce notamment à l’avènement du cloud computing.

Usages et besoins-pas outils_ Cisco

Le cercle vertueux de la collaboration : développement des compétences et reconnaissance

Selon Cisco, les entreprises qui réussiront le mieux au 21ème siècle seront celles qui réussiront à faire émerger l’expertise latente des collaborateurs et favoriser un engagement plus important – une vision qui fait écho à celle de « l’Ere des Talents ». En créant un cercle vertueux de la performance et du bien-être, l’espace de travail collaboratif serait un multiplicateur de croissance.

Favoriser la collaboration permettrait de multiplier les occasions d’expression – donc d’identification – des compétences individuelles, et pourrait aider à découvrir les « talents cachés ». Il s’agit notamment de favoriser l’émergence naturelle de formations « informelles », entre collègues, qui représentent 80% des situations d’apprentissage selon le spécialiste Charles Jennings ; l’espace de travail unifié pourrait aussi faciliter la formalisation de cette formation sur le tas dans des Learning Management Systems intégrés structurant les échanges au sein d’une communauté d’apprentissage – celle que l’espace de travail collaboratif permettrait précisément de développer. Bref, il serait un grand facilitateur de développement des Talents.

Le développement d’un travail collaboratif efficacement “tuyauté” et évalué aiderait à mieux identifier les compétences de chacun, donc leur reconnaissance – un moteur de satisfaction au travail. Et en permettant aux salariés d’échanger partout et tout le temps, cette “plateforme” pourrait soutenir une mobilité intelligente et faciliterait le télétravail, donc l’autonomie et l’efficacité du workshifting.

Collaboration = épanouissement

RH et informatique, un même objectif : aider les Talents à éclore et s’épanouir

Avec de tels outils, on tendrait vers une « ritualisation » de l’apprentissage collectif au sein de l’entreprise. La généralisation de la logique collaborative ira-t-elle jusqu’à bouleverser les hiérarchies, à l’heure du management “horizontal”Pour l’expert Serge Levan, « le travail collaboratif ne peut s’insérer dans les schémas anciens », autrement dit : verticaux, top-down. Verrons-nous un management collaboratif s’imposer ?

Quoi qu’il en soit, il apparaît chaque jour plus important de ne plus considérer la gestion des technologies et celle des ressources – ou richesses – humaines comme deux sujets différents. L’un comme l’autre partagent le même objectif : aider les Talents à éclore et à s’épanouir, individuellement comme collectivement.

 

Pour en savoir +