Publié le 21 septembre 2018

SÉLECTION. Et si la révolution énergétique en cours n’était pas aussi vertueuse qu’il y paraît ? Les métaux rares, ressources indispensables à la fabrication des produits de haute technologie, sont aujourd’hui au centre d’une guerre commerciale de grande ampleur. Fruit d’une enquête de terrain de 6 années, le premier livre du journaliste Guillaume Pitron, en lice pour les Prix de la Fondation ManpowerGroup-HEC Paris, donne à voir les coulisses et les enjeux de cette nouvelle dépendance, dont les périls sont autant écologiques que géopolitiques.  

C’est le 4 octobre 2018 que sera dévoilé le nom des lauréats des prix de la Fondation ManpowerGroup-HEC Paris. Inauguré il y a 23 ans, cet événement annuel distingue des ouvrages qui ont pour point commun de questionner les tendances contemporaines, de susciter le débat sociétal ou encore de nourrir notre réflexion sur les grands enjeux de demain. Travail, technologie, société, économie… à l’occasion de cette nouvelle édition, 5 ouvrages abordant des thématiques diverses ont été sélectionnés. Alors qu’il ne reste aux deux jurys des Prix – respectivement composés de professionnels et d’élèves d’HEC Paris –  que quelques semaines pour arrêter leur choix, nous vous présentons chaque vendredi l’un des ouvrages sélectionnés. Qui succèdera à Charles-Edouard Bouée, pour « La Chute de l’Empire humain » (en collaboration avec François Roche) et à Marie-Noéline Viguié et Stéphanie Bacquere, pour leur ouvrage « Makestorming » ?

***

Guillaume PITRON, « La guerre des métaux rares. La face cachée de la transition énergétique et numérique » (février 2018, 295 p., Les liens qui libèrent)

« Les métaux rares sont en train de changer le monde », écrit le journaliste Guillaume Pitron dans son premier ouvrage. Après 6 années d’enquête dans une douzaine de pays, l’auteur raconte l’histoire méconnue de cette nouvelle guerre autour de ressources extraites pour leurs propriétés électromagnétiques depuis les années 1970 et devenues indispensables au développement des technologies qui transforment les énergies renouvelables en électricité.

Les métaux rares sont partout dans nos sociétés ! Graphite, cobalt, indium, platinoïdes, tungstène, terres rares… ils sont dans nos smartphones, nos ordinateurs, nos voitures électriques, nos panneaux solaires ou encore nos éoliennes. Le constat établi par Guillaume Pitron est édifiant : en nous émancipant des énergies fossiles, c’est donc une nouvelle dépendance qui se fait jour.

Or les coûts environnementaux, économiques et géopolitiques de cette dépendance pourraient se révéler encore plus dramatiques que ceux qui nous lient au pétrole, estime l’auteur. Une guerre commerciale et stratégique a déjà commencé, la Chine s’étant déjà approprié les trois quarts du marché. Dès lors, c’est une contre-histoire de la transition énergétique que ce livre raconte.

A propos de l’auteur :

Journaliste pour « Le Monde Diplomatique », « Géo » ou « National Geographic » (il est notamment lauréat de l’édition 2017 du Prix Erik Izraelewicz de l’enquête économique, créé par « Le Monde »), Guillaume Pitron signe ici son premier ouvrage. La géopolitique des matières premières est un axe majeur de son travail. Il intervient régulièrement auprès du parlement français et de la Commission européenne sur le sujet des métaux rares.

>> À suivre, vendredi 28 septembre : « Micro capitalisme », François-Xavier Oliveau (2018, PUF)

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !