Publié le 28 septembre 2018

SÉLECTION. La révolution de l’économie collaborative et la plateformisation croissante de l’économie imposent-elles à notre société de refonder son pacte social ? Dans son dernier essai, en lice pour les Prix de la Fondation ManpowerGroup-HEC Paris, François-Xavier Oliveau défend la thèse d’un capitalisme pour tous, qui ne sera possible qu’au travers d’une refondation d’ampleur, conjuguant liberté individuelle et solidarité inclusive. 

C’est le 4 octobre 2018 que sera dévoilé le nom des lauréats des prix de la Fondation ManpowerGroup-HEC Paris. Inauguré il y a 23 ans, cet événement annuel distingue des ouvrages qui ont pour point commun de questionner les tendances contemporaines, de susciter le débat sociétal ou encore de nourrir notre réflexion sur les grands enjeux de demain. Travail, technologie, société, économie… à l’occasion de cette nouvelle édition, 5 ouvrages abordant des thématiques diverses ont été sélectionnés. Alors qu’il ne reste aux deux jurys des Prix – respectivement composés de professionnels et d’élèves d’HEC Paris –  que quelques semaines pour arrêter leur choix, nous vous présentons chaque vendredi l’un des ouvrages sélectionnés. Qui succèdera à Charles-Edouard Bouée, pour « La Chute de l’Empire humain » (en collaboration avec François Roche) et à Marie-Noéline Viguié et Stéphanie Bacquere, pour leur ouvrage « Makestorming » ?

***

François-Xavier OLIVEAU, « Microcapitalisme. Vers un nouveau pacte social » (février 2018, 210 p., PUF)

Faut-il revoir de fond en comble notre système économique et social à l’aune du tsunami digital ? Pour François-Xavier Oliveau, la révolution technologique a consacré l’obsolescence de notre modèle, construit au lendemain de la seconde Guerre mondiale, et désormais inadapté. Nos formes de travail et de salariat évoluent ; notre modèle de croissance change en profondeur ; il devient donc urgent de refonder un nouveau pacte économique et social.

Pour l’auteur, dans un environnement hyperconcurrentiel, il faut désormais se saisir de l’opportunité du « microcapitalisme » pour en faire un capitalisme pour tous. Grâce aux nouvelles plates-formes, une chambre ou une voiture deviennent des actifs que chacun peut valoriser. Et c’est justement l’intégration dans l’économie de ces actifs sous-utilisés qui peut changer radicalement la donne.

D’où la nécessité, pour François-Xavier Oliveau, de mettre en place un revenu universel couplé à un système fiscal plus simple, plus juste et plus lisible, sans bouleverser les flux actuels de la redistribution. Sans tabous ni compromis, le livre présente une série de dispositifs qui combinent une liberté individuelle largement retrouvée avec une solidarité universelle, inclusive et efficace.

A propos de l’auteur :

Ancien dirigeant de startup et de PME, François-Xavier Oliveau accompagne aujourd’hui des dirigeants d’entreprises européennes. Diplômé de Centrale, Sciences Po et Harvard, il contribue aux réflexions de plusieurs « think tank » sur les interactions entre technologie, entreprise et système politique.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !