Publié le 27 janvier 2016

ENTRETIEN. Le marché des ressources humaines est en pleine révolution. Toute une génération d’innovateurs est prête à proposer de nouveaux modèles et de nouvelles solutions. Avec Eclaireur Office, ManpowerGroup va à leur rencontre et les intègre dans son écosystème.

Gw DLR (10)bisMatching, formation, évaluation, marque-employeur, nouvelles formes d’emploi : aucun secteur, aucun outil, aucun process n’est épargné par les start-ups, audacieuses et disruptives, du numérique. Aujourd’hui, celles-ci se proposent d’aider la grande machine de l’emploi à se mettre à jour, pour être en phase avec ce monde qui vient… et qui s’impatiente.

Malheureusement, un obstacle de taille subsiste : aujourd’hui ces start-up des RH peinent à se faire entendre et à mettre leurs idées à l’épreuve de l’expérience. Ainsi se pose la grande question : comment grandes entreprises et start-ups peuvent-elles collaborer ? Investissement, incubateur, open innovation, rachat… les stratégies ne manquent pas, mais la formule idéale reste à trouver pour que les acteurs de toutes tailles s’engagent, ensemble, dans une vraie transformation des Ressources Humaines.

Avec la création d’Eclaireur Office, ManpowerGroup a mis en place une équipe chargée de la veille en matière d’innovation, pour scanner les grandes tendances porteuses d’innovation ou de disruption, détecter les start-ups les plus prometteuses et s’engager dans une démarche de collaboration avec elles. Rencontre avec Gwenaëlle de la Roche, Directrice Marketing & Prospective.

HReview. Un récent rapport du CNNum estime que le monde des ressources humaines sera bel et bien le prochain à être ubérisé. Qu’en pensez-vous ?

Gwenaëlle de la Roche (ManpowerGroup). Le numérique crée une effervescence dans tous les domaines ! Aujourd’hui, tous les secteurs sont concernés alors, tout naturellement : toutes les entreprises doivent oser se réinventer.

Ces dernières années, le marché des RH a pu montrer quelques réticences à ces transformations… mais maintenant, c’est parti ! Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les chiffres : la part des investissements sur le marché des technologies RH est passée de 100 millions de dollars en 2010 à 2,8 milliards en 2015  ! Cet engouement était très visible lors du dernier HR Tech Congress 2015 qui s’est tenu à Paris, avec une audience internationale et un message clair de la part de tous les speakers, de Richard Branson (Virgin) à David Shing (AOL) : la transformation du marché RH est devenue aussi importante que le fut la désintermédiation de l’hôtellerie.

"Cette vague d’innovateurs constitue une opportunité extraordinaire de voir émerger un marché de l’emploi plus fluide, plus dynamique, plus compétitif !"

Aujourd’hui, le domaine des RH accueille une offre technologique pléthorique qui est capable de les accompagner sur toutes les étapes du cycle de vie de leurs talents. Cette vague d’innovateurs constitue une opportunité extraordinaire de voir émerger un marché de l’emploi plus fluide, plus dynamique, plus compétitif !

Et si l’on peut bel et bien parler d’une « ubérisation », c’est parce qu’auparavant les solutions RH étaient faites par les grandes entreprises… pour les grandes entreprises, avec tout ce que cela implique en termes de complexité et de coûts. Aujourd’hui, en prenant la forme de solutions SAAS et des modèles économiques fondés sur des abonnements dimensionnés aux tailles des entreprises, la plupart de ces solutions s’adressent maintenant aussi aux PME – multipliant ainsi potentiellement le marché cible potentiel.

Autrement dit, les nouvelles technologies sont légères, économiques et faciles à expérimenter et à déployer, ce qui permet de toucher un marché plus large, pour moins cher, et avec plus d’agilité.

HReview. La France a beaucoup fait parler d’elle en présentant pas moins de 190 start-up au CES 2016 de Las Vegas, quel regard portez-vous sur ce fourmillement de jeunes pousses ?

Chez ManpowerGroup, nous observons cette effervescence dans le monde des start-up en France. Dans le secteur des RH, nous en avons dénombrées plus de 300 ! Elles sont, par exemple, très dynamiques sur la question de l’emploi des jeunes, sur l’utilisation du Big Data pour l’emploi ou encore sur les méthodes d’évaluation.

C’est un vrai phénomène qu’il est nécessaire de considérer sous différents angles pour bien le comprendre :

  • Sous l’angle générationnel, tout d’abord : cette croissance du nombre de start-up est l’une des manifestations de générations non seulement dans leur vie professionnelle (elles aiment sauter de projet en projet et prendre des risques) mais aussi à un niveau plus profond, celui d’un vrai désir de changement. Cette génération d’entrepreneur veut participer à la création du monde du travail de demain. Elle est bien trop impatiente pour attendre qu’il change à coup de réformes et de refonte du code du travail !
  • Sous l’angle technologique : on ne peut que constater l’accélération et la profondeur d’innovations qui couvrent, avec de plus en plus d’exhaustivité, tout le cycle RH. Demain, il n’y aura pas un seul besoin en RH qui ne sera pas digitalisé et automatisé.
  • Sous l’angle de l’entrepreneuriat lui-même : on le sait, il ne suffit pas d’avoir une bonne idée pour réussir ! L’enjeu pour ces start-up est non seulement d’avoir la capacité de proposer un produit ou un service innovant et disruptif sur leur marché, mais aussi et surtout leur capacité à proposer ce produit ou ce service avant leurs concurrents. Pour cela, il faut réduire le plus possible le time-to-market. Pour faire simple : elles doivent se lancer… et vite !

HReview. Comment les entreprises peuvent-elles s’y retrouver dans ce fourmillement de jeunes pousses innovantes ?

C’est là que le bât blesse... Face à cette jungle technologique RH, les départements RH doivent faire leur choix parmi une kyrielle d’offres et de solutions. De plus, celles-ci ne répondent souvent qu’à une micro tâche bien précise d’une étape d’un processus de sourcing, de recrutement ou de mobilité… et ne proposent pas d’interopérabilité avec d’autres solutions ! Le vrai enjeu devient donc leur intégration à travers des intégrateurs et des ponts entre différentes plateformes via des API. Un vrai casse-tête pour les entreprises qui doivent, en plus, tenir compte de l’évolution imprévisible de ces solutions : si les start-up peuvent être fières de leur agilité, il faut jauger la solidité de ces entreprises naissantes avant d’utiliser leurs solutions… sous peine de devoir en changer.

HReview. Comment est venue l’idée d’Eclaireur Office ?

C’est le fruit d’une longue observation des difficultés que rencontrent les start-up dans leur développement ! Dotées d’équipes réduites, celles-ci se retrouvaient un peu perdues face à aux grandes entreprises qui sont leurs clients potentiels. En somme, les start-up des RH peinent à se faire entendre et à mettre leurs idées à l’épreuve de l’expérience…

De leur côté, les grandes entreprises, hésitent toujours à confier à ces jeunes pousses la coresponsabilité d’un processus de transformation RH global stratégique et décisif… et se contentent généralement de prendre les services de ces start-ups pour faire de la communication sur l’innovation, une stratégie d’innovation washing qui ne rend pas service à ces start-up qui veulent faire leur preuve sur le terrain. 

Oussama Ammar, co-fondateur de l’incubateur The Family résume bien la situation : « Les planctons ne négocient pas avec les baleines. », autrement dit, il est très difficile de faire travailler start-up et grande entreprises. Avec Eclaireur Office, nous voulons dépasser ce blocage et entrer dans une dynamique de collaboration.

HReview. Qu’est-ce qu’Eclaireur Office peut apporter aux start-up ?                                                                            

Il est primordial de les aider à surmonter ce frein qui bloque l’innovation dans ce secteur. Pour les start-up, c’est le moyen de grandir plus vite, de se frotter à la réalité ! Nous voulons les aider à faire cette proof-of-concept dont elles ont besoin pour avancer et les faire bénéficier de notre expertise et de notre savoir-faire historique RH, agir comme de véritables bêta-testeurs et challenger leurs dernières innovations.

Avec Eclaireur Office, nous souhaitons installer un lien permanent avec le monde de l’innovation et des start-up : ce que nous leur proposons, ce n’est pas un accompagnement, mais une réelle collaboration. Et parce que nous souhaitons des relations durables, constructives et équilibrées avec elles, nous sommes signataire de l’Alliance pour l’innovation ouverte, nous sommes également adhérent à l’association labRH qui regroupe une centaine de start-up.

HReview. En quoi cette collaboration avec les start-up est-elle bénéfique à ManpowerGroup et ses clients ?

La vocation d’Eclaireur Office est d'accompagner ManpowerGroup dans le mouvement de transformation et de mutations de ses marchés et de ses différents sujets. En identifiant les grandes tendances du marché, en créant ce lien privilégié avec les entrepreneurs RH les plus innovants et en devenant un point de contact de référence pour elles, notre objectif est de toujours pouvoir présenter les solutions les plus innovantes à nos clients.

"Avec Eclaireur Office, nous souhaitons intégrer les services les plus performants pour devenir un acteur capable d’innover sur toute la chaîne RH."

Pour nos clients, c’est l’assurance de bénéficier à la fois de l’expérience d’un grand groupe multi-métiers, qui connaît leurs enjeux et leurs responsabilités, et de se connecter aux innovateurs capables de réinventer avec eux leurs méthodes pour que les entreprises soient efficientes et en phase avec ce monde qui frappe à leur porte. C’est une façon idéale d’accéder à une ou plusieurs innovations !

Avec Eclaireur Office, nous souhaitons intégrer les services les plus performants pour devenir un acteur capable d’innover sur toute la chaîne RH.

HReview. Vous avez annoncé votre partenariat avec Welcome to the Jungle, une start-up au service de la marque employeur. Quelles sont les autres entreprises avec lesquelles vous travaillez ?

Nous souhaitons créer un écosystème avec une quarantaine de start-up. Aujourd’hui, nos collaborations se multiplient :

  • Dans le domaine de l’acquisition de talents (recrutement et marque employeur) avec des partenaires innovants comme Easyrecrue, Work4labs, Goldenbees, Keycoopt, QAPA, Multiposting, ….
  • Sur le sujet de l’engagement des collaborateurs et plus largement conduite du changement avec Supermood
  • Sur la mobilité et le talent management (DoYouBuzz...)
  • Et également le développement des compétences, la Business intelligence RH ou encore le Big Data, les nouveaux modes de travail…

 

HReview. Que diriez-vous à une start-up qui travaille sur ces sujets et qui serait en train de lire ces lignes ?

Contactez-nous. Venez nous convaincre ! Nous n’avons qu’une envie, c’est de tester vos innovations, de vous aider à vous mettre à l’épreuve sur l’une de nos marques. L’équipe d’Eclaireur Office est constituée uniquement de passionnés, et nous comptons bien continuer à le prouver !

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !