Publié le 22 mars 2013

Samedi/Dimanche - DRH, espèce en voie d'extinction

Après la fin du "management à la papa", la mort du DRH ? En faisant passer "les employés d'abord" et en inversant la pyramide hiérarchique, Vineet Nayar, ce patron 2.0, casse l'organisation traditionnelle de l'entreprise ; voilà qu'Eric Verhaeghe, ancien président de l'APEC, tue carrément la fonction de DRH. L'entreprise 3.0, une organisation "agile et liquide" entraîne la mise à mort de DRH trop rigides :

"Dans quelques années, le concept de DRH sera un vieux souvenir. La mort des DRH dans leur forme actuelle est d’ores et déjà programmée. On ira vers des directions des risques humains, qui seront beaucoup moins statiques."

L'obsolescence programmée des DRH, c'est pour demain ? Avis aux associations de défense des espèces en voie de disparition : l’entreprise agile "n’est pas une vue de l’esprit, elle existe déjà".

Lundi - Les plus vieux métiers du monde

Quels sont les métiers préférés des Français ? Mode(s) d'emploi nous éclaire : ce sont les métiers les plus médiatisés ! Le twittos spécialiste de la formation "0,9%" évoque la "coupable" télé : Top Chef pour les cuisiniers, D&CO pour les architectes d'intérieur -4èmes du classement-, ou les séries policières pour les détectives privés, 20èmes. "Très bon classement", s'exclame la... journaliste Florence Mehrez. Le métier de journaliste, sans débouchés aujourd'hui ? Pour s'y frayer un chemin, il faudrait devenir entrepreneur afin d' "étendre ses compétences et générer de la demande pour son travail". Voire être prêt à aller travailler en Tunisie pour faire de l'info locale toulousaine, relaye Jean Quatremer.

En Europe, un salarié sur quatre estimerait que ses compétences sont obsolètes. Et des métiers entiers deviennent désuets ; c'est le cas des blagueurs employés par Carambar : après 44 ans de loyaux services, les auteurs de calembours caramélisés ne feront plus rire personne. Nostalgie chez les uns, soulagement pour les autres...

Mardi : Obsolète ET provincial ?

Sans MOOC, "on risque de devenir des provinciaux sur le marché mondial de la connaissance". L'avertissement, signé du chroniqueur - et directeur de la rédaction de L'Etudiant - Emmanuel Davidenkoff, est aussi une interrogation : ces "cours gratuits massivement diffusés via Internet" sont-ils une vraie révolution ? Cette semaine, les experts Pierre Berthou et Michel Diaz se sont eux aussi penchés sur le potentiel des MOOC pour la formation professionnelle. Demain, les organismes de formation deviendront-ils obsolètes, et les universités avec eux ?

Pendant ce temps-là, les initiatives fleurissent, aux États-Unis, où Coursera touche des "apprenants" de 220 nationalités. Et en France :

Mercredi : Y a-t-il un pilote dans la formation ?

Le fléau des postes vacants existe en période de chômage de masse, il s'étend même aux ministères. La démission du ministre du Budget Jérôme Cahuzac a entraîné un jeu de chaises musicales : le ministre aux affaires européennes (un poste en CDD ?) prend sa place et est remplacé par Thierry Repentin, laissant la Formation professionnelle sans ministre (délégué) fixe. Les réformes prévues sont-elles menacées ?

C'est le ministre du Travail Michel Sapin qui récupère les dossiers de Thierry Repentin. Vers la fin des cloisonnements que la réforme vise précisément à faire tomber ? Formation initiale, continue et emploi vont-ils enfin être vus comme un tout, les "trois univers parallèles" vont-ils fusionner ? La ministre Geneviève Fioraso présentait cette semaine sa #loiESR, prévoyant notamment un coup de balai dans l'enseignement supérieur et l'orientation (avec, notamment, la suppression de 5 800 spécialités - obsolètes ?). "Grève et inquiétudes" à venir, prévient le webzine Vous Nous Ils : la ministre défend avec force un projet de loi que des recteurs anonymes jugent "mortifère".

Jeudi  - On est tous l'obsolète de quelqu'un. Même Paris ?

NKM et son iPad YouTube dépasse le milliard d'utilisateurs par mois. Il y a 22 semaines, Facebook comptait un milliard d'inscrits. Qui est l'obsolète ? A chaque génération son réseau ? Jean-Luc Raymond résume : les étudiants préfèrent Facebook ; les lycéens, qui l'estiment dépassé, optent pour Twitter. Pour l'instant...

Où en est Paris, capitale la plus "likée" du monde qui voit dans le numérique le remède contre son obsolescence ? Anne Hidalgo, candidate à la succession de Bertrand Delanöe, la rêve "métropole mondiale du numérique", rassemblant 1 000 start-ups dans un quartier spécialement dédié. Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne ministre de la spécialité et frère de Pierre - fondateur d'une petite start-up numérique devenue grande - pose, elle, avec un iPad (ou une tablette Made in France, qu'elle trouve "moins lourde" ?) ; elle défend le risque d'une "primaire numérique".

La "province", finalement, n'est pas en reste :

  • En Bretagne, ManpowerGroup vient de lancer le Pacte Pen Breizh pour l'emploi numérique avec d'autres partenaires privés et publics. L'objectif : créer une passerelle entre les demandeurs d'emploi et les entreprises pour assurer l'avenir : emplois durables, croissance et attractivité à la clé.
  • Ce jeudi se bouclait à Paris le Tour de France du télétravail et des tiers-lieux, lancé par ZeVillage... Le livre blanc sorti à l'occasion décrit un avenir fait de numérique, d'autonomie ("Où je veux, quand je veux !") et d'intelligence sociale, en zones urbaines comme rurales.

Vendredi - Obsolescence : demandez le programme !

Etait-ce ce qui était prévu il y a 25 ans ? En 1988, relaye le journaliste Quentin Périnel, on imaginait 2013 comme ceci :

LA2012À Los Angeles, on prévoyait robots domestiques, voitures qui se garent toutes seules et étudiants entourés d'écrans. Robots qui sauvent l'emploi ou changent vos vies (voir un panorama sur #innorobo), voiture connectée à la "une" du Nouvel Économiste, MOOC : un trio (presque) déjà réalité.

De l'avenir pré-programmé à l'obsolescence programmée... Contre la "technologie fragile", une loi ou du design ? Le temps où seuls les complotistes croyaient la fabrication de produits volontairement programmés pour être périssables - et donc rachetés - serait-il à son tour... obsolète ?

Le bonus de la semaine :

Quelques années après le LA Times Magazine, en 1994, le rappeur MC Solaar pleurait l'obsolescence des speakerines et des concierges, naguère "en vogue" et désormais "remplacées par des digicodes"... avant de se réjouir que certaines attitudes soient aujourd'hui "classées dans les séries B au rayon Obsolète"...

Les twittos de la semaine :

  • @dbaichere, @verhaeghe, @christophebys, @bviallefont, @caroleblancot, @F_m_r, @Nicolo, @Brains4Hire, @form_pro, @florencemehrez, @paulbradshaw, @quatremer, @davidenkoff, @micheldiaz, @Coursera, @HeleneON, @educpros, @SorbonneParis1, @NathSamson, @pourseformer, @vousnousils, @McMissir, @ClaraSchmelck, @jeanlucr, @l1formaticien, @Anne_Hidalgo, @nk_m, @bretagneBDI, @PenBreizh, @ZeVillage, @quentinperinel, @Paul_Laubacher, @lenouveleco, @zehub, @JVPlace, @adelaigue
> Image de "une" issue du flickstream de Kenn Wilson
Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !