Vintage-Ad-Telephone

Réseaux sociaux : du business au lieu de travail, l’entreprise schizophrène ?

EN DATA. Les entreprises peuvent-elles vraiment considérer les réseaux sociaux comme des outils business tout en ne formant pas les salariés à leurs usages voire... en bloquant leur accès sur le lieu de travail ?

Et si les réseaux sociaux faisaient toujours aussi peur aux entreprises ? Bien qu'ils se soient démocratisés auprès d'une large partie des employés, et que leur potentiel business ne soit plus à démontrer, la dernière étude du cabinet d'avocats Proskauer (pdf) vient quelque peu battre en brèche la vision idyllique de l'entreprise ayant pris le train des médias sociaux en marche.

L'ère du social business déjà bien entamée...

De manière quasi unanime, le champ des réseaux sociaux est, dans une optique business, à ne pas négliger. Ainsi, c'est près de 9 entreprises sur 10 qui sont présentes sur Facebook, Twitter et, parfois de manière particulièrement stratégique dans leur plan de digitalisation, LinkedIn...

Plus intéressant encore : pour près de la moitié des entreprises, leur présence sur les réseaux sociaux date d'au moins 3 ans. Elles sont à peine 4% à avoir franchi le pas depuis moins d'un an. La prise de conscience ne date donc pas d'aujourd'hui.

> Lire aussi Ressources humaines, commercial, formation : quand AXA mise sur LinkedIn pour sa digitalisation

... mais plus d'un tiers des entreprises bloquent l'accès aux réseaux sociaux sur leur lieu de travail

Mais, si l'on s'arrêtait à ces premiers chiffres, le tableau serait bien trompeur. En effet, dans le même temps où les entreprises s'installent (et tentent de profiter) du web social, elles sont encore 36% à... bloquer les sites de réseaux sociaux sur le lieu de travail.

Il semblerait donc bien que les craintes liées à la perte de productivité ou plus fortement encore à une conduite inappropriée sur les réseaux, soient encore tenaces au sein des entreprises internationales interrogées.

... et deux-tiers d'entre elles ne prévoient pas de formation adéquate

Tout aussi révélateur est la place accordée à la formation aux réseaux sociaux au sein de l'entreprise. Là encore, si toutes imaginent le champ des possibles, il semblerait que les employés possèdent de manière innée les compétences nécessaires à une bonne utilisation des réseaux.

> Lire aussi Non, tous les digital natives ne sont pas des experts des réseaux sociaux

En effet, de la même manière que le métier de community manager est bien souvent assimilé à la "génération Y" toute entière, seules 37% des entreprises forment leurs collaborateurs à la présence sociale.

Le bilan de cette étude est donc en demi-teinte pour les entreprises, qui semblent conscientes des enjeux d'une présence effective, pertinente et efficace sur les réseaux, tout en semblant freiner des quatre fers quant à leur utilisation en interne et quant à la formation de son personnel. Si les risques existent bel et bien, le paradoxe n'en reste pas moins apparent. "Les organisations sont en retard par rapport aux ambitions", concluait ainsi récemment un autre baromètre, faisant des médias sociaux un défi (interne) pour l'entreprise qui se veut aussi agile qu'une start-up.

Les contre-exemples existent pourtant, à l'image de ce décideur interrogé par cette même étude :

“Notre entreprise est dans le "social business". Nos employés doivent comprendre les réseaux sociaux, mieux que nos clients... À cette fin, nous encourageons leur utilisation de tous les canaux "sociaux" à leur portée..."

Crédit image : Classic Film / Flickr / CC-BY-SA