Publié le 1 juin 2018

ANALYSE. Depuis mars 2014, les salariés intérimaires peuvent bénéficier d’un nouveau contrat de travail en expérimentation sur tout le territoire : le CDI-Intérimaire. Un contrat hybride, qui combine les avantages d'un CDI à la diversité des missions du travail temporaire. Quatre après, en février 2018, l'Observatoire de l'Intérim et du Recrutement (l'OIR) lance une enquête nationale visant à faire le point sur le niveau de connaissances et de satisfaction de ce nouveau dispositif. Retour sur un bilan optimiste.

Les résultats d'enquête révèlent qu'après quelques réajustements, le CDI-I séduit un nombre croissant de salariés et d'entreprises. Début 2018, on recense déjà plus de 41 000 CDI-I signés, à travers toute la France, dont plus de 19 000 chez Manpower France. Des bénéfices à la fois personnelles et professionnelles pour les intérimaires en CDI-I qui se déclarent à 77% satisfaits de leur expérience et conseilleraient à un proche de le signer.

Pour les entreprises, le CDI-I constitue une solution pertinente dans un contexte où perdurent difficultés de recrutement et de fidélisation des talents. À cet égard, les CDI-I représentent jusqu'à 10% des effectifs intérimaires sur certains bassins d'emploi ou métiers en tension, particulièrement affectés par une pénurie chronique.

 

Un impact positif sur la vie personnelle des bénéficiaires

Parmi les avantages mis en avant, la sécurisation du revenu apparaît parmi les plus immédiatement identifiés. 69% des personnes en CDI-I considèrent ainsi que la signature de ce contrat les a aidées à avoir des revenus plus réguliers. En effet, tout salarié signant un CDI-I se voit garantir le versement d’un salaire minimal mensuel. Mais pas seulement !

Les caractéristiques spécifiques du CDI-I comprennent également :

  • La garantie d’emploi au-delà du terme d’une mission.
  • La prise en charge financière des périodes non travaillées.
  • Ainsi que tous les dispositifs équivalents à ceux attachés au CDI (mutuelle, formations, congés payés...)

Le CDI-I a des effets positifs sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Ainsi, 89% des intérimaires en CDI-I se disent plutôt ou tout à fait satisfaits de cet équilibre (contre 74% des intérimaires en général). Sont communément cités : une plus grande facilité pour prévoir des vacances, grâce aux congés payés ; l’accession facilitée au crédit pour tout type de projet, dont les projets immobiliers ; et l’utilité du dispositif en matière d’accès au logement. 

Un statut valorisant, des missions motivantes

La signature d’un CDI-Intérimaire impacte nécessairement les relations entre les différentes parties prenantes : salarié intérimaire, agence d’emploi, entreprise(s). En effet, pour les agences, qui deviennent employeurs, le CDI-I implique un niveau renforcé d’engagement et de responsabilité auprès des collaborateurs :

  • Investissement renforcé dans les process de recrutement, de test et de sélection
  • Intensification du suivi et projet personnalisé d’accompagnement
  • Accès facilité à la formation, en tant qu’investissement stratégique inscrit dans le temps long
  • Développement du sentiment d’appartenance pour les salariés en CDI-I

Mais alors, comment les salariés en CDI-I perçoivent-ils ces évolutions ? S’agissant de la nouvelle relation avec leur agence d’emploi, le niveau de satisfaction des salariés en CDI-I est très bon : 50% se déclarent très satisfaits et 40% plutôt satisfaits. L’adéquation entre les propositions faites et les aspirations des collaborateurs est d’ailleurs particulièrement sensible. À cet égard, on note que le taux de refus s’établit à 14% et le taux d’emploi chez les CDI-I dépasse les 93% !

Les missions, elles, sont jugées satisfaisantes à 90% par les collaborateurs. D'ailleurs, 9 CDI-I sur 10 sont effectués dans une seule mission ou sur des missions de plusieurs mois. Une expérience professionnelle vécue très positivement. Le CDI-I est jugé plus motivant, plus stimulant, plus valorisant, notamment grâce à une meilleure reconnaissance dans l’entreprise.

Un tremplin vers l’employabilité et l’emploi durable !

Outre les missions à proprement parler, ce sont les formations proposées en vue de l’acquisition ou du renforcement des compétences qui décuplent ce sentiment positif.
90% des CDI-I interrogés par l’OIR et ayant bénéficié d’une formation la jugent plutôt utile ou très utile. Plus largement, ils sont 63% à identifier l’effet-levier du dispositif pour se projeter professionnellement. Plus de 3200 CDI-I engagés avec Manpower ont bénéficié d’une formation en 2018, afin de renforcer leur employabilité.

Ces formations permettent aux CDI-I de construire leur trajectoire professionnelle plus sereinement. Ainsi, comme le constate l’étude-bilan de l’OIR, le CDI-I s’avère bien un tremplin vers l’employabilité et l’emploi durable. L’embauche en CDI (hors intérim) compte pour 67% des ruptures de CDI-I ! Chez Manpower, 60% des CDI-I sont embauchés par les entreprises clientes, signe de la confiance qui s’instaure dans cette relation tripartite entre entreprises, intérimaires et agences d’emploi.

>> Retrouvez les témoignages de Charlène Bertrand (gestionnaire RH en CDII) et Céline Schmitt (responsable de développement, agence Manpower Toulon)

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !
Découvrez les solutions ManpowerGroup
A propos de Manpower France
Acteur majeur du marché de l’emploi depuis 1957 en France, Manpower propose deux lignes de services à ses 90 000 entreprises clientes : « Conseil Recrutement » pour tous leurs besoins en recrutements permanents et
« Référence Intérim » pour leurs besoins de flexibilité.