Publié le 5 avril 2012

Le télétravail vient de faire son entrée  dans le Code du travail. Il était temps ! En effet, une expérience menée en février dernier par l’entreprise de télécommunication britannique O2 auprès de quelques 3000 salariés a confirmé toutes les vertus qu'on lui prête.

Gain de temps, de productivité et de bien-être...le bilan est éloquent, rapporte "The Telegraph" :

  • Près de 11 000€ (9000 £) ont été économisés en frais de transport ;
  • la suppression des temps de trajet a permis de dégager près de 1000 heures supplémentaires de travail ;
  • 14% des salariés ont déclaré avoir pu consacrer davantage de temps à leur famille ;
  • plus d'un tiers (36%) se sont déclarés plus productifs que sur leur lieu de travail.

La flexibilité, futur de l'emploi

Pour Ben Dowd, directeur commercial de O2, on se situe au coeur du monde de travail de demain :

La confiance, au coeur de la flexibilité"Les principes qui sous-tendent la flexibilité du travail dessinent le futur de l'emploi. Ils détermineront les interactions entre les individus, la technologie et les bâtiments dans les décennies et siècles à venir."

["The principles underlying flexible working really are the principles that will build the future of work, and determine the way that people, technology and buildings interact in the decades and centuries ahead."]

Quand on observe que, dans le monde d'aujourd'hui, près des 3/4 (70%) des étudiants pensent qu'il n'est pas nécessaire d'aller régulièrement "au bureau" et qu'un quart considère qu'il serait plus productif en travaillant depuis chez eux, on voit que le futur du travail est déjà en marche.

Aujourd'hui, en France, moins de 10% de la population active recourt au télétravail. Son inscription dans le Code du travail (article L 1222-9) par la "loi Warsmann" du 22 mars 2012  va, peut-on espérer, lever des réticences.

 

>>> Lire l'article de The Telegraph (en anglais)

>>> Lire l'article de 20minutes.ch

 

> Visuel utilisé à la Une de ce billet issu du flickrstream de Zevillage (sous licence CC)
Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !