Publié le 11 mars 2014

> Voir tous les résultats dans l'infographie-bilan en fin d'article

Recrutements-FranceTous les trimestres, le Baromètre Manpower des perspectives d'emplois interroge un échantillon représentatif de 1 000 employeurs, leur demandant :

« Comment anticipez-vous l’évolution des effectifs de votre entreprise au cours du prochain trimestre, par rapport au trimestre actuel ? »

Pour les mois d'avril, mai et juin, la majorité des employeurs de France (86%) n'envisagent ni augmentation ni baisse d'effectif. Parmi ceux qui anticipent des mouvements de main-d'oeuvre, une courte majorité prévoit des allègements de leur effectif (7%, contre 6% pour ceux envisageant d'embaucher). Pour le printemps, le "solde net d'emploi" se porte ainsi à -1 : un score négatif, ce qui n'était arrivé qu'une fois depuis début 2009. Cette faible ampleur des perspectives d'embauche et cette tendance à la stabilité, qui dure depuis plus d'un an, représentent  autant d'invitations à ne pas pronostiquer tout de suite une reprise de l'emploi, analyse Alain Roumilhac, Président de ManpowerGroup :

"Dans la foulée des trimestres précédents, nous restons extrêmement prudents concernant les perspectives d’emploi en France pour les prochains mois. La croissance économique prévue, inférieure à 1%, ne permettra pas, mécaniquement, de créer suffisamment d’emplois pour faire reculer le chômage.

Régions : la boussole indique... le Nord

Emploi-Nord

Les dynamiques d'emploi se forment avant tout dans les territoires et bassins d'emploi, espaces plus homogènes de l'activité. Que nous disent-elles, au niveau "micro" ? Une tendance se dégage pour le trimestre à venir : le bon moral des employeurs des régions Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Basse-Normandie, Haute-Normandie et Champagne-Ardenne, dans le vert pour le quatrième trimestre consécutif. A noter : le Nord est la seule région dont le solde est constamment positif, et de manière significative, avec des soldes supérieurs à +2 - depuis un an. Le Centre-Ouest (Bretagne, Centre, Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes, Limousin) est également dans le vert ce trimestre (solde de +1). Les dynamiques réellement positives s'arrêtent là...

Alors que la Basse-Normandie se prépare en effet à un léger mieux pour l'activité en 2014, que les régions picarde et haute-normande s'entendent autour de grands projets éoliens ou de pôles d'excellence et que des départements de Champagne-Ardenne ont vu la courbe du chômage s'inverser début janvier, la situation reste critique.

La région Nord-Pas-de-Calais a ainsi perdu près de 50 000 emplois depuis 2008. Pourtant, elle s'affirme de plus en plus attractive, notamment auprès des investissements étrangers : ceux-ci auraient créé ou maintenu près de 3 000 emplois en 2013, en augmentation de plus de 80% par rapport à 2012. Et, prévient la CCI locale, malgré une "très faible capacité de résistance" de nombreuses sociétés risquant la défaillance, les chefs d'entreprises envisageaient fin février "un chiffre d’affaires et des exportations en hausse" pour 2014.

Secteurs : transport et logistique, la bonne nouvelle

Recrutements-Transport

"Je note que les employeurs du secteur du Transport et de la Logistique sont les plus optimistes, avec des perspectives d’emploi franchement en hausse. C’est plutôt de bon augure : le transport et la logistique, au même titre que l’intérim, sont traditionnellement des indicateurs avancés de reprise économique."

Comme l'analyse Alain Roumilhac, les perspectives semblent s'améliorer dans ce secteur -poumon de l'économie. Après une année noire en 2013, répercutée par des perspectives d'embauche très pessimistes, et un début d'année encourageant (mais encore marqué par un manque de visibilité sur les carnets de commandes et par l'annonce récente, par Volvo, de la suppression de plusieurs centaines d'emplois par Volvo), la tendance est donc à un rebond spectaculaire des perspectives (+36 d'une année l'autre, +23 par rapport au trimestre dernier). La perspective de l'écotaxe, même reportée, relancerait, d'après une étude, "la chasse aux réserves de productivité via la hausse du taux de remplissage, la mutualisation entre industriels ou encore l'utilisation de nouveaux conditionnements"...

... Avec un effet à attendre sur l'emploi du secteur, principalement en raison du vieillissement de la profession et des ventes par Internet (pour la logistique), indiquait tout récemment l'Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique.

Au total, la dynamique est à la hausse dans six secteurs sur les dix étudiés, avec des perspectives meilleures que l'année précédente pour l'agriculture, l'hôtellerie-restauration ou la construction. La perspective la plus inquiétante est celle de l'industrie manufacturière, avec un solde nul et un recul annuel de 12 points.

Monde : retour de la confiance ?

Le Baromètre, qui interroge des employeurs de 42 pays différents, enregistre un certain retour de la confiance à l'échelle mondiale, avec des perspectives positives dans 38 des 42 pays. Si la France fait ainsi figure de mauvais élève - en compagnie de la République Tchèque et de l'Italie, qui enregistre toutefois un léger mieux, malgré un solde de -7 -, la situation s'améliore très nettement en Espagne et en Irlande, toutes deux enfin dans le vert, et ce pour la première fois depuis 2008. L'Espagne rebondit fortement, notamment dans les secteurs de la construction (+24 sur un an), de l'agriculture (+19) et des transports (+15).

> Lire Espagne, Grèce : pourquoi le pire est (peut-être) déjà passé

Les employeurs les plus optimistes en matière de recrutement se trouvent comme à l'habitude hors de l'Europe. Le trio de tête du dynamisme de l'emploi mondial reste le même qu'au trimestre dernier : l'Inde (solde de +41), tirée par la demande dans les services aux entreprises et l'information,  Taïwan et de la Nouvelle-Zélande.

Les résultats en infographie :

manpower-barometre-Q2-2014-V3b

> Télécharger l'infographie (jpg)

> Télécharger le rapport d'étude (pdf) : chiffres et analyse par secteur et par région en France, et par pays dans le monde

Rapport d'étude-baromètreT22014

> Télécharger le communiqué de presse (pdf)

> Les résultats des deux derniers baromètres: 4ème trimestre 2013 et 1er trimestre 2014

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !