Publié le 20 janvier 2016

Pour recruter les meilleurs talents, il faut déjà réussir à attirer (et retenir) leur attention. Que ce soit sur le site de l’entreprise ou par le biais des multiples applications et plateformes d’emplois, il devient de plus en plus difficile de se démarquer. Voici nos conseils pour changer votre façon d’écrire vos offres d’emploi…. Et sortir du lot !

Pour dénicher les meilleurs profils, une offre d’emploi doit relever plusieurs défis : toucher le candidat en identifiant ses canaux de prédilection, susciter son intérêt pour le poste et lui donner envie d’en savoir plus sur l’entreprise qui le propose. Pour les relever, il est “nécessaire d’adopter une stratégie moderne qui tienne compte des particularités des nouvelles générations sur le marché du travail”, souligne Evelyne Catherineau, Directeur Transition de Carrière Dirigeants & Cadres au sein de Right Management.

Il faut donc être capable d’innover tant sur le fond que sur la forme, par la plume et l’originalité des canaux de diffusion. Voici huit idées pour vous aider dans la rédaction de vos prochaines offres d’emploi.

Sélectionner les bons canaux pour… trouver les bons candidats 

Il est primordial d’avoir à l’esprit les 4 dimensions de la vie d’une annonce : le online, le offline, les réseaux sociaux et, bien sûr, le mobile”, explique Evelyne Catherineau. Un impératif d’autant plus prégnant que, si certains canaux souffrent d’un trop-plein d’annonces, d’autres, plus proches des usages des nouvelles générations, restent à investir…

Le plus important est d’identifier le canal privilégié de la cible visée. Dans le domaine du digital, il est capital d’investir les réseaux sociaux. Aujourd’hui, de plus en plus de prises de contact pour un emploi y ont lieu, comme le faisait remarquer l’étude Linkfluence sur Twitter et l’emploi. Ce sont de nouvelles formes d’écriture qu’une entreprise peut (et doit) investir : aller chercher un candidat directement là où il est, par exemple sur les réseaux sociaux, c’est déjà capter son attention !

  • Exemple : Pour recruter des développeurs, il faut investir les plateformes que ceux-ci utilisent, comme Github, ChooseYourBoss, Breaz, la communauté Stack Overflow, ou identifier, sur les réseaux sociaux, les évènements de références de la communauté dont ils font partie.

Cependant, ne négligez pas les voies plus « classiques » ! Selon une étude de ManpowerGroup Solutions RPO (solution de recrutement externalisé), près de 9 candidats sur 10 passent par le site web de l’entreprise, un espace contrôlé où l’entreprise est libre de présenter son offre comme elle le souhaite.  D’un autre côté, le offline n’a en rien perdu de sa pertinence et il existe de nombreuses manières de valoriser ses offres sans utiliser internet.

User d’une géolocalisation intelligente grâce au mobile

proxuConseil proche du précédent : utilisez la localisation et les itinéraires pour interpeller les candidats potentiels. Ce moyen est particulièrement efficace pour certains types de postes. La proximité d’un emploi continue de figurer parmi les moteurs les plus forts dans le choix d’une entreprise. Passant auparavant par Pôle Emploi, les réseaux d’agences ou la diffusion d’annonces dans les journaux municipaux ou régionaux, l’offre d’emploi géo localisée est aujourd’hui non seulement possible, mais recommandée.

De plus en plus répandue sur les applications mobiles, la fonction séduit particulièrement les candidats désireux de visualiser la localisation du lieu de travail, et surtout, de calculer la distance domicile-travail.

  • Exemple : le site d’emploi JOBaProximite propose aux candidats une plateforme de recherche d’emploi qui cible les postes qui non seulement répondent aux critères du candidat, mais en plus se trouvent dans un secteur géographique donné.

First Things First : Hiérarchiser les informations 

proxuÀ l’ère de Twitter et de ses messages en 140 caractères, la concision est devenue le maître-mot des réseaux. Écrire une offre d’emploi, aussi originale soit-elle, c’est d’abord donner de la façon la plus synthétique possible les caractéristiques du poste à pourvoir.

“Un des bons conseils en la matière pour concilier tous les buts et les contraintes, c’est de hiérarchiser en offrant plusieurs niveaux de lecture. Un bon modèle ? La presse d’information américaine, First Things First, les choses les plus importantes en premier. Car plus le candidat est immédiatement intéressé, plus cela l’incitera à lire la suite”, explique Evelyne Catherineau.

Ainsi, n’oubliez pas de respecter l’ordre des choses :

« Titre du poste, sous-titre, résumé succinct, caractéristiques du poste, avant d’aller dans les niveaux les plus fins. »

Vous pouvez ainsi vous permettre d’être plus exhaustifs : n’hésitez pas à donner beaucoup de détails pertinents : vous ne savez pas ce qui plaira le plus au candidat ! Dans le cas de développeurs, par exemple, cela suppose d’être particulièrement spécifique sur les technologies à maîtriser pour le poste.

  • Exemple : sur le  job-board des Human Coders, la description de la société se limite à 60 caractères, avec un accès rapide aux technologies demandées. L’application Kudoz propose également des offres d’emploi simplifiées et concises, avec de nombreux liens qui permettent d’en savoir plus pour affiner sa connaissance du poste.

Recourir à l'Infographie pour concevoir une fiche de poste créative

proxuL’infographie et les pictogrammes sont des modes de communication visuelle de plus en plus prisés sur les réseaux sociaux, car ils permettent de concentrer l’information et de la rendre plus visuelle. Et si une infographie pouvait remplacer une offre d’emploi, se demandait Jean-Noël Chaintreuil dès 2012 ?  

Ce langage visuel permet, de plus, d’investir des plateformes différentes, comme Pinterest, et de favoriser le partage de l’annonce sur les réseaux sociaux.

  • Exemple : ci-contre, une capture d’écran d’une infographie réalisée par Waste Management, un groupe américain qui synthétise sa recherche pour la rendre plus efficace.

Donner à voir la culture de l’entreprise en privilégiant l’authenticité

proxuAujourd’hui, la marque employeur peut être plus importante que le salaire, selon une récente étude de ManpowerGroup Solutions RPO. En effet, les candidats ne choisissent plus seulement un poste ou une rémunération, mais aussi une entreprise avec tout ce qu’elle suppose : réputation, avantages, lieu de travail, ambiance, etc. Ainsi, si l’offre d’emploi doit dessiner un portrait en creux d’un candidat idéal, elle doit aussi tout de suite lui faire comprendre la mission de l’entreprise ainsi que ses valeurs !

“Aujourd'hui, plus que jamais, l'authenticité prime sur l'originalité”, prévient Evelyne Catherineau. Il est plus efficace de présenter sa culture d’entreprise de façon ouverte, inclusive... et concrète ! Pour cela, ne vous contentez pas de mots : dotez vos annonces d’images ou de vidéos qui permettront de restituer le plus fidèlement possible l’ambiance dans les locaux grâce à des photos de l’équipe, des bureaux, des projets réalisés, des alentours, etc. Celles-ci peuvent apparaître comme de véritables preuves pour soutenir le discours de la marque-employeur.

Attention cependant, pour Evelyne Catherineau, malgré tout, “la priorité revient aux mots parce que ce sont eux qui vont dicter les choix iconographiques… et eux qui vont permettre à l’annonce d’être référencée, au mieux, par les moteurs de recherche !”.

> Exemple : plusieurs start-up donnent d’excellents modèles de ce que les entreprises doivent chercher à faire, sur leur propre site internet. C’est le cas de la start-up Welcome to the Jungle, qui propose des offres d’emplois enrichies avec un profil pour l’entreprise, avec des images et des actualités liées au quotidien de l’entreprise, comme ici la page de l’entreprise Lengow qui propose à ses employés de suivre des Masterclasses.

Transformer les collaborateurs en ambassadeurs des valeurs de l’entreprise

proxu78% des chercheurs d’emploi affirment que les appréciations et commentaires des employés anciens ou actuels ont une réelle influence sur leur décision de postuler dans une entreprise. Les plateformes comme Glassdoor permettent aux candidats d’avoir accès à des indications concernant des contacts, mais surtout à des espaces de questions-réponses et d’avis d’anciens employés (potentiellement mécontents).

À lire aussi : Marque-employeur : pourquoi il faut faire confiance à ses employés pour parler de leur entreprise

En marge d’une offre d’emploi, les candidats cherchent des compléments d’informations ailleurs. Autrement dit : tout ce que vous ne dites pas, ou même dissimulez, dans votre offre emploi, quelqu’un d’autre se chargera très probablement de le dire ! Pourquoi ne pas prendre les devants et proposer vous-même des contacts de collaborateurs actuels dans l’offre d’emploi ?

  • Exemple : Deloitte intègre ses collaborateurs à ses offres d’emplois, et en fait de véritables ambassadeurs de marque.

Concevoir l’annonce comme un call-to-action

La question à se poser lorsque vous rédigez l’annonce est la suivante : comment transformer votre lecteur en candidat ?

Pour Evelyne Catherineau, il est impératif de “concevoir l'annonce comme un call-to-action vers ses actifs internet : placer des hyperliens derrière certains mots de l'annonce, pour amener le lecteur vers d’autres pages appropriées du site de la société qui recrute”. Écrire une annonce, c’est donc aussi « l’augmenter » en la rendant la plus interactive possible. Elle doit pouvoir permettre au lecteur de naviguer vers d’autres annonces : un commercial peut, en effet, s’intéresser à votre entreprise et arriver sur votre site via une offre d’emploi pour un développeur ! Pour permettre la circulation rapide, une annonce doit en cacher une autre.

Bien sûr, n’oubliez pas d’accompagner l’annonce d’un bouton pour postuler immédiatement, notamment grâce au téléchargement de CV en ligne ou la mise en relation.

  • Exemple : Le site de recrutement de Manpower propose aux candidats de postuler à des offres directement via leurs comptes sur les réseaux sociaux.
Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !