Publié le 26 septembre 2012

"En dépit des difficultés économiques, nombre d'entreprises tournent à plein régime et continuent de recruter. Avec même parfois des difficultés à trouver les bons profils." L'édition papier du Parisien consacrait lundi un dossier aux "tensions à contre-courant" existant sur le marché de l'emploi. Outre le BTP et l'hôtellerie-restauration, le journal pointe un autre secteur pourvoyeur d'emploi malgré la crise : le numérique.

De belles perspectives dans le numérique, sous réserve de diplôme

"La numérisation progressive de tous les secteurs de l'économie nécessite forcément de nouvelles compétences". A rebours de la morosité ambiante, le secteur du numérique est fortement créateur d'emploi ... sous réserve d'une formation adéquate.

40 000 à 45 000 postes sont ouverts chaque année par les grandes entreprises technologiques et les sociétés de services en ingénierie informatique (SSII). 80 % de ces emplois s'adressent à des diplômés de niveau bac + 5 et 20 % à des bac + 2, précise Pascal Colmant, délégué général de l'association Pasc@line - qui regroupe des acteurs de l'industrie numérique et des responsables d'école d'ingénieurs ou d'université. Mais attention : les jeunes français semblent pour l'instant négliger ces opportunités, puisque la désaffection pour les études scientifiques se confirme...

Des évènements pour tirer son épingle du jeu

Développeur, un métier promis à un grand avenir ... qui se conjugue déjà au présent

Parmi les métiers qui ont le vent en poupe : les développeurs. Selon le Top 250 du Syntec numérique, 80 % des éditeurs de logiciels envisagent une augmentation de leurs effectifs cette année, et les développeurs représentent 30 à 40 % des profils recherchés d'après les calculs de l'association professionnelle des informaticiens Munci.

Parmi les développeurs, une forte dynamique porte les spécialistes des applications pour tablettes et smartphones. Car aujourd'hui, les "applications" sont partout, pour nos loisirs comme pour organiser nos vies quotidiennes. Elles sont téléchargées par millions. Une célèbre vidéo de Microsoft montre bien leur formidable potentiel.

La dynamique de "l'app economy"

Si des entreprises comme Google ou Facebook ne sont pas de grandes créatrices d'emplois, nombre de start-up nées dans leur sillage embauchent. Cette dynamique d'emploi est celle "l'app' économy", qu'explique l'infographie ci-dessous - réalisée par Frugal Dad.

Le développement d'applications aurait déjà créé 466 000 emplois aux Etats-Unis, selon une étude de TechNet. En France, l'app economy aurait, selon McKinsey, déjà entraîné la création de 2 100 emplois en France l'année dernière.

App-Economy-Infographie

> Voir l'infographie d'origine

>>> Pour en savoir +

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !