P. Berthou AETV

P. Berthou (FuturSkill) – La formation, un investissement stratégique

Alors que potentiel humain est la première richesse des entreprises, la formation reste trop perçue, en France, comme une obligation et un coût. Pierre Berthou, Vice-Président de Futurskill, a livré à l’Atelier de l’Emploi TV son éclairage sur dernières tendances du e-learning, les atouts de ce mode de formation et les freins à son développement.

Dans l’économie de l’innovation et de la connaissance, le modèle de l’organisation apprenante, dont la structure et le fonctionnement favorisent les apprentissages individuels et – surtout – collectifs, est en train de s’imposer : les compétences étant le nouveau moteur de la croissance, il faut chercher à les enrichir en permanence. La formation occupe, logiquement, une place essentielle de cette nouvelle donne.

Avec l’accélération des cycles économiques et la diffusion des progrès technologiques, le e-learning est en train de devenir une modalité normale de la formation. Car la formation traditionnelle (dite « présentielle »), dispensée dans une salle par un formateur, n’est pas toujours adaptée aux nouveaux besoins. Alors que le just in time et la mobilité vont crescendo, le e-learning permet de former plus vite, partout, et en masse. En cette période de difficultés budgétaires, il est aussi un vecteur d’économies d’échelle : une fois les investissements réalisés, une entreprise peut « faire plus avec moins » grâce au e-learning.

L’arrivée de la Génération Y dans les entreprises pousse aussi la transformation des pratiques de formation : le e-learning et ses jeunes enfants (mobile learning, micro learning, serious games…) sont particulièrement adaptés aux nouveaux usages des digital natives. Il s’agit de susciter l’envie d’apprendre et d’évoluer d’une logique top-down (un « maître » ou « formateur » dispense un savoir) vers une logique bottom-up, dans laquelle les outils et méthodes pédagogiques cherchent à capter l’intérêt de l’apprenant – en s’adaptant à ses goûts et usages. C’est d’ailleurs le principal argument des promoteurs du numérique à l’école.

Le e-learning : populaire mais pas encore une priorité business

Livre Blanc - Les logiciels du e-learningVoilà pour la théorie et la tendance de fond. Qu’en est-il dans le détail et la pratique, alors que la période de crise que nous traversons n’est pas toujours propice à l’innovation ? Dressant un panorama des dernières tendances logicielles du e-learning en 2011 – début 2012, un Livre Blanc publié la semaine dernière par la spécialiste Béatrice Lhuillier et le site bsoco.com (benchmark et conseil aux entreprises pour le choix de solutions informatiques professionnelles) permet d’en savoir plus. La réalité du marché : la popularité du e-learning est réelle, mais cet attrait ne se traduit pas encore massivement en termes business.

Les usages varient selon la taille des entreprises, le degré d’externalisation des activités et le coûts des logiciels. Les entreprises les plus petites s’intéressent surtout aux contenus, moins au système de diffusion ; c’est l’importance des problématiques de gestion des compétences et des talents qui amène les plus grandes à se pencher sur les solutions de type LMS (plateformes de formation à distance).

Pierre Berthou (FuturSkill) : la formation n’est pas une obligation juridique ni un coût, c’est un investissement stratégique

Alors que le « Club des utilisateurs » de la Syfadis Suite (plateforme de formation et de gestion des talents de FuturSkill, marque de ManpowerGroup) vient de s’achever, Pierre Berthou, Vice-Président de FuturSkill, a livré à l’Atelier de l’Emploi TV son éclairage sur dernières tendances du e-learning, les atouts de ce mode de formation complémentaire des méthodes classiques et les freins à son développement.

FuturSkill

Son décryptage permet de dépasser les effets de mode qui peuvent brouiller la compréhension du sujet. A l’Ere des Talents, où le potentiel humain constitue la première richesse des entreprises, la formation ne doit plus être perçue comme une obligation juridique et un coût mais comme un investissement stratégique, déterminant de la compétitivité. Si ses effets ne se font pas ressentir à très court terme, les bénéfices à moyen et long terme – le retour sur investissement (ROI) – sont réels.

Télécharger le Livre Blanc « Les Logiciels du e-learning » (pdf)

 

Addendum : Le Club Syfadis Suite

Axé sur de l’échange de pratiques et le partage d’expériences, le « Club des utilisateurs » de la Syfadis Suite réunit chaque année une communauté de professionnels des RH et de la formation autour des enjeux du e-learning dans le développement des talents. L’édition 2012, organisée du 4 au 6 juillet à Saint Malo, mettait l’apprenant à l’honneur : comment mieux « marketer » son offre de formation ? Comment replacer l’apprenant au centre du dispositif de formation ? Comment créer des portails apprenants dédiés en fonction des besoins de sa population ?

Club des utilisateurs Syfadis SuiteA cette occasion, la version 5.3 de la Syfadis Suite a été dévoilée. Ses principales nouveautés : mobilité, accessibilité, nouvelle ergonomie, social learning, reporting