Publié le 5 août 2011

Selon une étude publiée il y a peu par Right Management (enseigne de ManpowerGroup) et relayée par Recruiter.com, 3 entreprises américaines sur 4 (75%) ont perdu certains de leurs salariés les plus performants l'année dernière -malgré le contexte de faibles créations d'emplois. L'année précédente, à peine plus de la moitié (54%) des organisations avaient été confrontée à cette situation.

Certes, presque par définition, les meilleurs talents sont très mobiles -grâce à un pouvoir de négociation qui leur permet d'aller aux meilleures offres ; mais les données récentes montrent que cette tendance semble avoir atteint une dimension nouvelle. Selon Bram Lowsky, directeur général adjoint de Right Management pour la zone Amériques :

“Les précédentes recherches nous montraient qu'une furieuse guerre pour les meilleurs talents est en gestation, avec un débauchage permanent des meilleurs par des entreprises concurrentes. La dernière enquête révèle que les entreprises perdent effectivement les salariés dont ils ont le plus besoin -une érosion qui pourrait bien s'aggraver lorsque le marché du travail redémarrera."

Bram Lowsky invite les entreprises à prendre des mesures préventives pour préserver leur capital humain :

"Le challenge reste de conserver les meilleurs, de s'appuyer sur eux pour le développement de l'entreprise et de leur montrer que l'avenir de l'entreprise doit se construire avec eux. Il est largement insuffisant de leur dire qu'ils doivent attendre le redressement économique, surtout s'il s'agit de nouveaux salariés -plus impatients quant aux opportunités et avancements. Les employeurs font le douloureux apprentissage de la nécessité de mettre en place les politiques nécessaires pour préserver leur avantage concurrentiel essentiel : leurs talents."

>>> Lire l'article de Recruiter.com (en anglais).

>>> Pour en savoir + :

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !