Publié le 12 mars 2019

BAROMETRE. L’année 2018 s’est refermée en France sur un contexte social et économique troublé. Tandis que la croissance était estimée par l’Insee à un modeste 1,5% sur les douze mois de l’année, la crise des « Gilets Jaunes » faisait peser de nouvelles incertitudes sur la croissance de la première moitié de l’année 2019. Dans ce contexte, la nouvelle édition du baromètre ManpowerGroup des intentions d’embauche révèle une forme d’attentisme chez les employeurs français : un optimisme modeste persiste, mais la prudence est de mise. 

Les employeurs français interrogés début 2019 par ManpowerGroup partout en France confirment un optimisme particulièrement mesuré pour le second trimestre de l’année : avec une prévision nette d’emploi, corrigée des variations saisonnières, à + 5%, les chefs d’entreprise restent relativement optimistes sur la croissance de leur activité entre les mois d’avril et de juin 2019. Avec ce nouveau résultat, l’optimisme des employeurs français se confirme donc sur une période ininterrompue de trois années. Toutefois, aucune progression n’est constatée pour ce second trimestre 2019, par rapport au trimestre précédent.

Infographie sur le baromètre de l'emploi

Pour Alain Roumilhac, le résultat de ce nouveau baromètre est logique, car il « reflète le ralentissement de la croissance de l’économie française ». Ainsi, « les chefs d’entreprise adoptent une attitude prudente, dans un contexte d’incertitude à la fois économique et sociétale », analyse le président de ManpowerGroup France.

 

Progression notable dans les régions Est et Ouest, ralentissement en Île-de-France

Infographie sur l'emploi en région

Les cinq régions de France étudiées par le baromètre ManpowerGroup font état d’intentions d’embauche positives. Elles s’échelonnent entre + 7% pour la région Nord, et + 3% pour l’Île-de-France. Cependant, la dynamique est clairement du côté des régions Est et Ouest : les prévisions d’embauche y progressent de + 4 points et + 3 points, respectivement, par rapport au trimestre précédent. Pour la région Est, le rebond s’établit à + 7 points par rapport à la même période en 2018. En Île-de-France, un recul de 2 points par rapport au second trimestre 2018 est constaté.

 

Optimisme en berne dans les entreprises de taille moyenne

Infographie emploi entreprises

Seules les entreprises de taille moyenne (entre 50 et 250 salariés) font état d’intentions d’embauche moins élevées qu’au trimestre précédent. Alors qu’au premier trimestre 2019, leurs prévisions d’embauche s’établissaient à + 19%, soit considérablement plus que les trois autres catégories étudiées, les chefs d’entreprise déclarent des intentions d’embauche à + 7% pour le second trimestre de l’année, soit un recul de 12 points par rapport au premier trimestre 2019.

Les autres catégories d’entreprises enregistrent, quant à elles, des progressions modestes, avec un maximum + 3 points pour les petites entreprises (entre 11 et 49 salariés) au 2e trimestre 2019, par rapport aux trois premiers mois de l’année.

 

Transport et logistique : la confiance des employeurs s’érode

Infographie emploi secteurs

Dans 8 secteurs d’activité parmi les 10 étudiés, les intentions d’embauche progressent ou restent stables par rapport au trimestre précédent. Mais certains secteurs connaissent un recul significatif au second trimestre 2019. C’est notamment le cas du secteur transport et logistique : alors qu’il s’était distingué lors de la précédente édition du baromètre ManpowerGroup comme le secteur le plus dynamique, ses chefs d’entreprise se disent bien plus moroses pour le second trimestre 2019. Avec des intentions d’embauche à – 8%, le recul est de 24 points par rapport au trimestre précédent et de 10 points sur un an.

En revanche, le secteur de l’hôtellerie-restauration connaît un sursaut d’optimisme, à + 9% d’intentions d’embauche, après deux trimestres consécutifs de prévisions négatives. Même dynamique positive dans l’industrie manufacturière, avec une progression de 10 points par rapport au premier trimestre 2019. A noter que le secteur du Commerce reprend également des couleurs, avec une progression de 3 points des intentions d’embauche.

 

Les employeurs croates en pleine confiance

Infographie MEOS

Le nouveau baromètre ManpowerGroup des perspectives d’emploi révèle qu’au second trimestre 2019, c’est en Croatie que la confiance des employeurs est au plus haut. Avec des intentions d’embauche à + 34%, les entreprises croates prévoient des embauches massives, en hausse de 20 points par rapport au trimestre précédent. Le pays fait partie d’un ensemble de 26 nations, sur 44 étudiées, dont les intentions d’embauche ressortent stables ou en progression sur la période allant d’avril à juin 2019. Fait notable, dans la zone Asie-Pacifique, c’est en Chine que les intentions d’embauche s’avèrent les plus modestes, à + 7%, en recul de 2 points par rapport aux trois premiers mois de l’année.

-*-

Baromètre ManpowerGroup des perspectives d’emploi pour le 3e trimestre 2019. Publication des résultats : 11 juin 2019.

Ressources

A propos de l'étude :

Le Baromètre ManpowerGroup des perspectives d’emploi pour le  2e trimestre 2019 a été réalisé dans 44 pays et territoires, entre le 16 et le 29 janvier 2019, auprès de plus de 59 000 employeurs issus d’entreprises privées et d’organismes publics, dont 1 002 employeurs en France. L’étude analyse les données obtenues en réponse à une unique question : « Comment anticipez-vous l’évolution des effectifs de votre entreprise au cours du prochain trimestre, jusqu’à fin juin 2019, par rapport au trimestre actuel ? »

Le chiffre de « prévision nette d’emploi » utilisé dans ce Baromètre est le résultat de la soustraction entre le pourcentage d'employeurs anticipant une hausse de leurs effectifs et le pourcentage d’employeurs anticipant une baisse. Il s’agit donc d’un solde net – pouvant être positif ou négatif – de perspectives d’emploi.

Les données sont corrigées des variations saisonnières afin de refléter au mieux la réalité des perspectives. Ces corrections permettent d’analyser les données en lissant l’impact des fluctuations saisonnières, qui se reproduisent normalement aux mêmes périodes chaque année. Les données ainsi corrigées sont donc plus représentatives sur le long terme. Précisons que les chiffres pour le Portugal ne sont pas corrigés des variations saisonnières.

Créé il y a plus de 50 ans, le Baromètre ManpowerGroup des perspectives d’emploi est élaboré chaque trimestre, sur la base d'un échantillon représentatif d'employeurs non issus du fichier des clients de ManpowerGroup.

- * -

Contact Presse

Marie Elissalde / 06 28 74 50 95 / 01 57 66 14 43

marie.elissalde@manpower.fr

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !