Publié le 25 juin 2021

Après une année confinée et malgré les incertitudes liées à la situation sanitaire, la cinquième édition de VivaTech 2021 a été un véritable succès. Sur les 140 000 visiteurs au total, 114 000 étaient à distance, preuve de la montée en puissance du numérique et de ses bénéfices. Beaucoup de sujets majeurs abordés, d’idées partagées et d’émulations parmi lesquels nous retenons trois grands points qui marquent l’avènement du « Future of Work ».

Le numérique comme outil d’inclusion

Le Lab ManpowerGroup de VivaTech 2021 s’est ouvert sur la conférence de Tomas Chamorro-Premuzic, Chief talent scientist chez ManpowerGroup et professeur de psychologie du travail et des organisations à l’University College de Londres et à l’université de Columbia, qui a défendu le recours à l’intelligence artificielle dans les processus de recrutement afin de limiter les biais liés aux préjugés. Car, s’il mentionne le gain financier que cela représente, c’est bien sur l’aspect humain que les bénéfices lui semblent le plus importants. « Les humains n’ont jamais été très bons pour se juger les uns les autres ». L’intelligence artificielle reposant sur des datas objectives, représente, selon lui, le vrai enjeu éthique de demain.

La lutte contre la fracture numérique se joue à tous les stades. Certaines entreprises cherchent des solutions pour traiter le problème à la racine. C’est ainsi que Simplon, start-up spécialisée dans la formation aux métiers du numérique, soutenue par la Fondation ManpowerGroup, propose depuis 2013 des formations gratuites pour lutter contre l’illectronisme. Car désormais, la maîtrise des outils numériques de base est un prérequis à l’embauche, devenant un élément d’exclusion pour les seniors, les moins diplômés et les personnes en situation précaire. Aujourd’hui, on recense encore 14 millions de Français ne voulant pas ou ne pouvant pas utiliser les outils numériques, dont 43,9% d’illectronisme chez les non-diplômés. Simplon souligne que même les digital natives, habitués aux outils numériques, peuvent être dans l’incapacité de les utiliser à des fins professionnelles. Ces moins de 25 ans, auxquels le Groupe est particulièrement attentif dans un contexte de crise, ont été accueillis tout au long de la journée de samedi au sein du Talent Center de ManpowerGroup. Plus de 150 personnes sont ainsi venues rencontrer les coachs et bénéficier de conseils sur les secteurs qui recrutent et les démarches à entreprendre.

Enfin, c’est dans cette même dynamique d’inclusion que la marque Experis a signé un accord avec Job in Live pour mettre en place des campagnes de recrutement exclusivement à destination des personnes en situation de handicap.

Le numérique comme outil de diversité

Cette année, le sujet de la parité n’a pas été abordé sous l’angle de l’inclusion mais sous celui de la parité au sein des métiers. En effet, certains secteurs souhaitent se féminiser davantage, mais souffrent d’une image erronée profondément ancrée. C’est fort de ce constat, et réalisant que 85% des développeurs dans le monde étaient des hommes, que des femmes du Ministère des Armées ont créé, en septembre 2018, la communauté des Combattantes@Numérique. Leur objectif : unir leurs forces pour porter des messages bienveillants et attirer plus de femmes au sein du Ministère et des fonctions liées au numérique. Une initiative qui regroupe 70 femmes aux grades et fonctions variés, dont le but est de promouvoir la parité dans ces métiers. Un secteur en forte demande, pour lequel les femmes ne devraient pas se mettre de barrière. Une initiative d’autant plus intéressante quand on la sait impulsée de façon autonome par des femmes elles-mêmes.
Xavier Neuschwander, Président de la Commission Technique et Innovation de la Fédération Nationale des Travaux Publics rappelait également l’importance de la diversité pour favoriser la réussite collective « La féminisation est aussi un enjeu social pour nos entreprises. Pour bien innover, il faut penser hors cadre, varier les approches et les manières de penser. Et nous avons de meilleurs résultats avec des équipes mixtes. Nous sommes dans un secteur en tension, où les femmes sont peu représentées. ».

Le numérique un outil de responsabilisation et de révélation des potentiels

La crise l’aura bien prouvé, la transformation digitale des entreprises est devenue synonyme de survie. C’est, en outre, un élément incontournable pour la gestion des ressources humaines. De nombreux outils de recrutements ont vu le jour, augmentant leur efficacité, leur rentabilité et leur impartialité. Une attention particulière est portée, en matière d’innovation, à l’accompagnement RH au quotidien. Si l’objectif principal est une meilleure QVT, le poids du corps est mis sur l’évolution des carrières et plus particulièrement sur la responsabilisation et l’autonomisation de chacun. Plusieurs entreprises et start-up se sont illustrées sur le sujet. Experis, en collaboration avec la startup FutureFit IA a, ainsi, lancé la plateforme Career Accelerator, qui permet d'analyser les compétences et d’orienter les candidats vers des évolutions professionnelles. Véritable GPS de carrière, elle mesure la capacité de résilience et les compétences d’un candidat pour créer des ponts entre les métiers, le laissant ensuite libre de choisir son chemin.

De même, la start-up Neobrain propose une plateforme de cartographie des compétences individualisée visant à faire ressortir les points forts des salariés pour prendre en main leur évolution professionnelle. Inspiré du dispositif Transitions collectives, Neobrain, avec Manpower et Talent Solutions, connecte entreprises et salariés aux besoins territoriaux via le nouveau dispositif EXPLOR’AIRE : un révélateur des aires de mobilité de carrière d’un individu dans son bassin de vie. Une démarche dont le principe fondateur est la volonté de rendre l’emploi accessible à tous sur un territoire circonscrit. Il est la synthèse des trois grands points retenus de cette édition puisqu’EXPLOR’AIRE vise à favoriser l’inclusion et la parité, tout en donnant les clés à chacun pour construire son parcours.

Cette édition 2021 si riche illustre une fois de plus que transformation digitale ne rime pas avec déshumanisation. Inclusion, diversité, développement d’outils de QVT, nouvelles approches des candidats et évolution des carrières, voici autant de sujets qui ont passionné sur nos Lab durant ces quatre jours.

Retrouvez tous les replays de nos conférences sur VivaTech sur notre chaîne YouTube.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !