Publié le 25 octobre 2011

Dans le cadre d’une série d’interviews vidéos de DRH de grands groupes de dimension mondiale, organisée en partenariat avec Décideurs TV, l’Atelier de l’Emploi vous propose un décryptage des principales problématiques RH auxquelles ces entreprises sont confrontées.
Aujourd’hui, 3ème volet avec Joëlle Hellinckx, Directrice des Ressources Humaines pour l’Europe du Sud et de l’Ouest du groupe Hilton (30 hôtels, 7000 collaborateurs sur la zone Europe du Sud et de l’Ouest, dont 900 en France).


Attirer et conserver les talents, voilà la problématique principale d’un groupe et d’un secteur de l’hôtellerie confronté à la pénurie de talents et à un fort turn-over. Pour faire progresser les employés en son sein, le groupe Hilton a donc développé une gamme de formations, à tous les niveaux et dans toutes les disciplines des métiers de l’hôtellerie. Par ailleurs, une grande attention est portée à la diversité culturelle dans un groupe implanté partout dans le monde.

Joëlle Hellinckx conclut cette interview avec enthousiasme sur la passion qu’elle éprouve pour son métier, qui lui permet de voir des femmes et des hommes développer leur potentiel et s’épanouir.

Le défi majeur du groupe Hilton, comme de l’ensemble du secteur de l’hôtellerie, est celui de l’attractivité de ses métiers et de sa marque : il lui faut attirer, conserver et développer les talents. Dans cette perspective, Hilton a développé toute une palette de programmes :

  • Promotion et mobilité interne, par des transferts entre départements ou entre hôtels, visant à aider les salariés à exprimer tout leur potentiel.
  • Programmes de développement, internes et en partenariat avec des universités (pour des formations plus générales : en management, finance, ou marketing par exemple).
    Le groupe Hilton a même mis en place une université virtuelle (Hilton University) ainsi que le programme Elevator de formation/promotion interne -destiné aux salariés aspirant à des postes d’encadrement.
  • Bien-être au travail : comme dans tout secteur confronté à la pénurie, le groupe Hilton s’adapte aux besoins de ses talents, en termes de conditions de travail notamment. Par exemple, les plannings sont organisés pour permettre aux mères de travailler à temps partiel. Des enquêtes internes de satisfaction sont organisées chaque année, au même moment dans le monde entier et des plans d’actions sont définis en conséquence.

Implanté partout dans le monde, le groupe Hilton doit aussi savoir parfaitement gérer la diversité culturelle :

  • Si le groupe Hilton développe une stratégie globale, chacun de ses hôtels la voit adaptée aux lois et cultures locales.