Publié le 14 avril 2022

Le dernier baromètre de l’emploi ManpowerGroup a donné le ton : les intentions d’embauche sont bien là cette année. De nombreux secteurs font d’ailleurs face à une pénurie de talents. Focus sur trois d’entre eux qui affichent une croissance particulièrement dynamique.

Le numérique et la communication

La transformation digitale gagne tous les secteurs d’activité. Le numérique et les nouvelles technologies sont, en effet, au centre des nouvelles façons de consommer, de travailler et de produire. Dans ce domaine, l’automatisation s’accélère et couvre un champ toujours plus large, allant de la gestion des entrepôts à la collecte des données des consommateurs. Fin 2020, un rapport du Forum Economique Mondial chiffrait ce tournant : dans le monde, 50 % des employeurs prévoyaient d'accélérer l’automatisation. Elle fait émerger des besoins de reconversion de plus en plus importants : près de 50 % des travailleurs qui conserveront leur poste au cours des cinq prochaines années auront besoin d'une reconversion. Pour ce deuxième semestre de 2022, le secteur du numérique et de la communication affiche des prévisions d’embauche largement positives, à + 38 points, sa plus grande augmentation sur une base annuelle.

Le secteur bancaire et financier

Si les intentions d’embauche dans le secteur bancaire et financier ont diminué ce semestre par rapport au précédent, le secteur affiche tout de même une hausse de 20 points sur l’année. Une remontée impressionnante après la baisse d’1,7 % du nombre de salariés en 2020, pour atteindre 354 000, le chiffre le plus bas depuis les années 1990, lié aux effets de la première année de pandémie. Ce rattrapage spectaculaire s’explique en partie par l’excellente santé du secteur : les cinq plus grandes banques françaises affichent en effet près de 32 milliards d’euros de résultats nets cumulés sur l’exercice 2021, un chiffre historique.

Le BTP

Mis à l’arrêt durant les premiers mois de la pandémie, le BTP a été particulièrement touché par la crise. Il retrouve des couleurs, porté notamment par des projets d’envergure comme les Jeux olympiques de 2024, le Grand Paris, ou encore la création d’infrastructures de transports en commun sur l’ensemble du pays. La transition environnementale et digitale l’engage dans une transformation structurelle. Ainsi, pour construire la France de demain et répondre aux enjeux de rénovation énergétique, ce secteur prévoit de nombreux recrutements. D’après notre dernier baromètre pour l’emploi, les intentions d’embauche dans ce secteur ont augmenté de 10 points en un an.

 

Le numérique et la communication, le secteur bancaire et financier, le BTP s’annoncent comme des secteurs-clés de recrutement pour 2022. Ils se réinventent et offrent des perspectives de carrière et d’évolution intéressantes.

Quel impact aura le contexte géopolitique sur les prévisions de recrutement ?

Éléments de réponse dans notre prochain baromètre de l’emploi.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !