Publié le 7 septembre 2011

En 2011, 76% des salariés français travaillent dans le secteur tertiaire, contre 65% en 1980, selon une étude publiée le 6 septembre par la Dares (la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques -qui dépend du ministère du Travail) .

Cette statistique confirme la tertiarisation de l’économie française : ce sont les métiers (qu’ils soient plus ou moins qualifiés) du secteur tertiaire qui ont le plus contribué à la croissance de l’emploi. Cette évolution a entraîné une augmentation du travail à temps partiel, de l’intérim et de l’emploi à durée déterminée.

Au total, la croissance de la population en âge de travailler a entraîné une progression de 3,1 millions du nombre de salariés en emploi en près de 30 ans : ceux-ci étaient 25,7 millions en 2009.

  • Dans le secteur industriel, la hausse des emplois qualifiés n’a pas compensé la forte baisse de ceux moins qualifiés.
  • Le niveau d’emploi dans le secteur du bâtiment et des travaux publics s’est maintenu ; le niveau de qualification de ces métiers a même sensiblement augmenté.
  • Le secteur agricole est celui qui a le plus perdu d’emplois.

L’étude de la Dares montre également que la hausse globale du niveau de diplôme entraîné une augmentation des "normes de qualification" requises pour l’exercice d’un métier, en particulier pour les employés.

>>> Lire la présentation de l'étude.

>>> Télécharger la note (pdf).

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !