Publié le 21 janvier 2021

La période des entretiens annuels approche. Cet outil RH indispensable a des bénéfices multiples. Il permet tout à la fois de dresser le bilan de l’année écoulée, d’accompagner les équipes dans leur évolution professionnelle et de connaître leurs attentes, le tout, au prisme des besoins de l’entreprise. Un exercice rendu délicat par un contexte de crise sanitaire où le distanciel rend difficile l’échange humain - sur lequel repose l’entretien - et où l’incertitude complexifie l’exercice de projection pour les mois à venir.
Le constat est simple : cette année, managers et salariés doivent réinventer les codes de l’entretien annuel. Quelles sont les nouvelles pratiques à mettre en place pour faire de cette rencontre un rempart face à la crise ?

 

Une plus forte attente de sens et de réassurance de la part des salariés

Un sondage Welcome to the Jungle révèle que 31 % des salariés ont plus d’attentes cette année à l’égard de leur entretien annuel. Mais quelles sont-elles précisément ? L’étude The Future for Workers, by Workers réalisée par ManpowerGroup à l’issue du premier confinement donne aux managers quelques éléments de réponses. Elle met en effet en évidence un changement des attentes des salariés envers leurs entreprises et dirigeants, conséquence des nombreux bouleversements qui sont venus secouer leur quotidien : mesures d’hygiène inédites, nouveaux outils de travail, nouvelles organisations pour certains, mise à l’arrêt pour d’autres. Les besoins de protection sanitaire et de réassurance quant à la sécurité de leur emploi sont ainsi devenus des préoccupations de premier plan.

Si la peur de perdre leur emploi prédomine pour 91% des salariés, la crise a également entraîné une remise en question profonde du sens du travail, que les managers et DRH devront prendre en compte lors de ces entretiens. En effet, une étude sur l’état psychologique des Français fin 2020 montre que pour 35 % des personnes interrogées, leur travail n’a plus aucun sens. 49% déclarent même rester « faute de mieux ».
Autant d’indicateurs qui donnent le ton et la direction que doivent prendre les entretiens annuels cette année : rassurer et donner du sens grâce à des objectifs précis.

 

Dépasser les difficultés de l’entretien par écrans interposés

L’entretien annuel est un moment privilégié entre un manager et son salarié qui peut partager son ressenti, ses besoins autant que ses envies. Son bon déroulement passe par l’observation et l'écoute afin de créer un climat propice à des échanges francs, même pour les plus réservés, désamorcer une éventuelle tension ou encore de mettre fin à des non-dits. Or l’entretien dématérialisé risque de biaiser la perception des réactions, voire d’effacer ou exacerber les émotions manifestées. Les managers et DRH doivent donc se préparer à changer leur posture en adoptant une écoute plus active pour déceler les tensions dans la voix ou ces petits mots d’apparence anodine, qui peuvent en dire long. Au moment du retour sur l’année écoulée et le travail accompli - exercice parfois délicat -, l'indulgence est de mise afin de prendre en compte le contexte si particulier.
Enfin, dans l’objectif de répondre au besoin essentiel de réassurance évoqué ci-dessus, la transparence ne doit plus être uniquement un mot d’ordre mais un principe d’action. Il s’agira donc pour le manager d’être attentif à ouvrir le dialogue et à expliquer les éventuelles difficultés afin que les salariés se sentent à la fois impliqués dans l’avenir de l’entreprise, entendus et rassurés quant à leurs propres perspectives.

 

Construire ensemble 2021

L’entretien doit se conclure sur une ouverture, avec des perspectives pour le salarié. En effet, comme l’explique le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, donner du sens au travail est essentiel à l’épanouissement : « Le sens métamorphose la manière dont on éprouve le réel. Si l'on donne sens et direction à son travail, il a toute sa raison d’être. Si l'individu travaille sans donner une orientation précise à son travail, ce dernier retrouvera sa définition étymologique, à savoir la torture ». Pour avancer sereinement, chacun a donc besoin d’un phare pour le guider. Difficile, cependant, dans ce contexte de fixer des objectifs et un plan d’action. Pourtant, les collaborateurs ont besoin que leurs managers leur fixent des objectifs et missions clairs afin de trouver leur place dans l’entreprise. Dès lors, cet entretien pourrait être l’occasion, à défaut de donner une perspective sur l’année à venir, de fixer des objectifs et missions à court ou moyen termes.

Maintenir le dialogue reste essentiel au sein des entreprises et, dans cette perspective, l’entretien annuel est un outil essentiel pour les managers. De manière générale, dirigeants, managers, DRH et collaborateurs doivent continuer à se rencontrer, même virtuellement, et à échanger de façon beaucoup plus fréquente. Nous sommes tous dans une situation inédite et apprenons ensemble. Des points formels ou informels doivent être provoqués ponctuellement tout au long de l’année, et ainsi participer à restaurer la confiance et donner du sens.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !