Publié le 29 janvier 2020

Dans la vente, il existe de nombreuses méthodes pour établir des pronostics sur lesquels sont fixés les objectifs. Elles permettent, par des formules mathématiques et des analyses approfondies, d’anticiper les besoins et évolutions du secteur. Ces techniques reposent principalement sur des données concrètes et quantitatives. Pourquoi ne pas transposer cette logique de captation des données à l’humain ? Cela dans une volonté d’anticiper les besoins en ressources d’une entreprise d’une part et d'améliorer les conditions de vie au travail de l’autre.

 

Devenu, en moins de quatre ans, l'événement incontournable du numérique et des startups, le salon Viva Technology revient pour sa cinquième édition. Rendez-vous Porte de Versailles du 11 au 13 juin pour découvrir les nouveautés du secteur. Une occasion immanquable d’inviter, comme chaque année, les jeunes entreprises françaises à venir se joindre à ManpowerGroup pour faire bouger l’écosystème RH.

Nouvelles structures ambitieuses, entrepreneurs d’avenir et visionnaires, ManpowerGroup challenge les outils d’analyses et de compréhension des envies et besoins des salariés pour accroître la performance des entreprises au travers ces questions :

  • Quels systèmes d’analyse pour aider les salariés à auto-évaluer leurs forces et leurs faiblesses au sein de l’entreprise ?
  • Comment mettre en perspective les performances de l’entreprise au regard des qualités et des compétences de chaque employé ?
  • Comment utiliser des méthodes d’analyse de données pour prédire l’évolution des équipes et de leurs besoins ?
  • Peut-on transposer des systèmes d’analyse de données propres à la vente à l’humain et aux problématiques RH ?

 

VivaTechnology challenge startups Big Data

Candidatez ici

 

Très critiqué, l’exercice des entretiens d’évaluation en entreprise semble en péril. Effectué avec de moins en moins d'entrain voir, de moins en moins effectué, il reste néanmoins un exercice indispensable. Ces rendez-vous annuels permettent en effet d’échanger, de débloquer des situations, de valoriser les actions passées et de fixer les objectifs. À la fois, indicateurs de performances et outils de pilotage, les entretiens d’évaluation doivent devenir plus agiles, plus fluides et plus autonomes.

Attention cependant, ces évaluations peuvent être à double tranchant. Les formats étant parfois standards et non définis par des critères spécifiques liés à une stratégie précise, l’analyse des performances et la définition des objectifs peuvent devenir totalement contre-productifs. Dans ce méandre d’informations, à quels indicateurs se vouer ?

Par peur du jugement de la hiérarchie et de nos pairs, ces évaluations annuelles peuvent engendrer l’effet inverse de celui escompté. L’auto-analyse semble alors être une solution pertinente. Proposer aux employés de fixer eux-mêmes leurs objectifs quotidiens, au regard des besoins annuels de l’entreprise, permet de les responsabiliser. Pour cela, des outils partagés doivent être mis à disposition des salariés.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !