Publié le 7 février 2022

Le monde du travail tel que nous l’avons connu ne sera bientôt plus. La pandémie ayant agi comme le catalyseur de profondes transformations, 2022 s’annonce comme une année charnière pour les entreprises du monde entier. Sentant le vent du renouveau, ManpowerGroup est allé à la rencontre de 5000 actifs autour du globe pour décrypter ce basculement et vous aider à prendre, sans plus attendre, le virage. Avec l’étude The Great Realization, découvrez les 20 tendances du monde du travail de demain, autour de quatre grandes thématiques : les aspirations des salariés, la transformation des entreprises, la pénurie des talents, et l’essor des technologies. Aperçu.

 

En 2020, António Guterres, Secrétaire général de l’ONU alertait sur le bouleversement qu’allait connaître le monde du travail avec la crise. Cette révolution s’est confirmée et impose aux entreprises du monde entier de se réinventer sans plus tarder. L’étude The Great Realization » le souligne bien, « les tendances à l’origine de la transformation actuelle n’ont rien de nouveau, mais leur degré d’urgence est inédit ». L’étude permet de mieux cerner les changements nécessaires, à amorcer sans plus attendre. Les objectifs à atteindre ? Répondre aux nouvelles attentes des talents pour les attirer et les fidéliser, prendre le virage du digital et s’inscrire dans une démarche responsable socialement et écologiquement.

Parmi les 20 grands enseignements de l’étude, nous pouvons déjà retenir que les critères de QVT tels que nous les connaissions ont évolué. Si certains comme la reconnaissance et l’équilibre vie pro / vie perso restent primordiaux, les équipes ayant vécu la pandémie attendent de leur employeur un maximum de protection et de flexibilité. C’est l’équilibre entre l’intelligence du cœur et de la tête qui attire désormais les salariés. Cela doit se traduire par un fort engagement sociétal de la part des entreprises, mais aussi, à l’échelle individuelle, par une attention particulière portée aux aidants et par une flexibilité accrue permettant de favoriser la vie de famille des collaborateurs. Et, pour prendre ce tournant, employeurs et salariés doivent réfléchir et agir de concert pour créer leur nouvelle charte de travail.

La transition vers les nouveaux métiers notamment liés à la transformation digitale et au développement durable, ne devra pas se faire au détriment des valeurs de parité, de diversité et de développement durable. L’usage des nouvelles technologies associé à de nouvelles politiques de gestion des ressources humaines doit servir à réduire les inégalités. Des attentes et objectifs partagés par les entreprises du monde entier. Comme l’affirment 2 entreprises sur 3, le chemin de la transformation sera guidé par le fil rouge des ESG. C’est collectivement que les entreprises, à travers ces engagements doivent apporter, dans les années à venir, des solutions répondant aux réglementations sur la neutralité carbone mais permettant également d’améliorer leur impact sociétal.

C’est par une plus grande écoute des besoins individuels, une volonté de se réinventer en continu, une vision claire des enjeux de transitions digitales et environnementales que les entreprises d’aujourd’hui deviendront les leaders de demain.

Découvrez l’intégralité de l'étude ici !

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !