Publié le 16 mars 2017

ManpowerGroup lance quatre défis aux startups RH pour la deuxième édition de Viva Technology, événement organisé par le groupe Les Echos et Publicis Groupe, qui se tiendra du 15 au 17 juin 2017, au Parc des Expositions de Paris-Porte de Versailles. Prêt, feu… participez !

Fort de son succès l’an passé, Viva Technology ouvrira à nouveau ses portes pour une deuxième édition, où les entrepreneurs du monde entier sont invités à participer à des challenges organisés par de grands groupes. Cette année, ManpowerGroup en propose quatre sur des thèmes variés. L’objectif ? Permettre aux plus talentueux d’exposer leurs solutions et de venir pitcher leurs produits et services sur le Open HR Lab lors de Viva Technology, et pour les lauréats de s’engager dans une collaboration avec ManpowerGroup.

Dans la droite ligne de la mission Open RH d’Eclaireur Office, ManpowerGroup lance donc quatre challenges qui sont d’ores et déjà disponibles en ligne, ces derniers s’attaquent à des révolutions sectorielles à venir : l’automatisation, la réalité virtuelle et augmentée appliquées aux RH, l’expérience collaborateur et les méthodes de collaboration dans un monde du travail de plus en plus global. La clôture des candidatures aura lieu fin mars.

Bouton-challenge

Comment améliorer la collaboration entre personnes de cultures, d’origines ou de d’âges différents ?

facebook_tc4white

En tant qu’expert des RH, ManpowerGroup se doit d’anticiper tout ce qui peut changer notre manière de travailler dans les années à venir : aujourd’hui, la mobilité internationale des personnes n’a jamais été aussi forte ! De plus en plus interculturelles, les entreprises doivent, par exemple, savoir gérer le multilinguisme en leur sein.

Ce vaste éventail culturel fait écho à une pyramide des âges de plus en plus ample, en raison de l’allongement de la vie et du recul de l’âge de la retraite. Sans oublier la progression vers davantage d’inclusion qui met les organisations en situation de manager des personnes de toutes origines et de toutes classes sociales.

Pour ce challenge, ManpowerGroup cherche des idées qui touchent notamment aux domaines suivants :

Le reverse mentoring

Depuis des années, le reverse mentoring essaime un peu partout, et en particulier dans les grandes entreprises, dans l’idée d’inverser la dynamique de formation : aux jeunes d’apprendre à leurs collaborateurs plus expérimentés !

Un principe enrichissant qui permet d’accentuer le transfert de connaissance, d’encourager la réciprocité des échanges, de rapprocher les générations plutôt que de risquer de voir la hiérarchie les opposer mais aussi de donner aux managers l’occasion de poser un regard (vraiment) différent sur les nouvelles générations qui rejoignent l’entreprise.

>> Comment les entreprises peuvent-elles démocratiser le reverse mentoring ?

Le management interculturel et multilingue

Avec la globalisation, la question du management interculturel se pose avec toujours plus d’acuité. Car gérer des équipes d’origines différentes est une chose, mais gérer des projets internationaux faisant intervenir des équipes de cultures différentes travaillant dans des pays différents… en est une autre !

Il faut à la fois prendre en compte les petites (ou grandes) différences des us et coutumes professionnelles des différents pays, tout en ne risquant pas de couper la communication par peur de commettre un impair. Autre défi : intégrer les nouvelles technologies de téléprésence de façon fluide, pour en faire un véritable allié de la bonne marche de ces espaces de travail virtuels qui répondent de plus en plus aux besoins des entreprises internationales.

>> Comment une entreprise internationale peut-elle dépasser les barrières culturelles et linguistiques ?

RSE

Bien plus qu’une simple norme, la RSE est devenue, au fil des ans, une véritable « manière de vivre », pour reprendre les mots du philosophe Marc Halévy. Par sa responsabilité sociale, l’entreprise assume le rôle qu’elle joue dans la société, notamment vis à vis de l’inclusion de minorités dans le pays concerné. Sur ce point, il faut mettre l’innovation au service de la diversité !

>> Comment les entreprises peuvent-elles aller plus loin en termes de RSE, à la fois au niveau de la politique RH et de l’inclusion de minorités ?

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !