Publié le 14 juin 2016

BAROMÈTRE. Pour le 3e trimestre 2016, les entreprises interrogées en France par ManpowerGroup font état d’intentions d’embauche positives, une première depuis un an.

Après correction des variations saisonnières, le solde net d’emploi ressort à +2%, un résultat en progression de 3 points par rapport au trimestre précédent, et relativement stable d’une année à l’autre. Les employeurs les plus optimistes sont ceux des secteurs de l’Industrie manufacturière et des Activités financières-Services aux entreprises.

manpower-barometre-Q3-2016-V3-bloc1

Les employeurs des petites entreprises sont les plus optimistes pour le prochain trimestre

Pour la période comprise entre juillet et septembre 2016, les employeurs des quatre catégories d’entreprise étudiées prévoient d’embaucher, à des degrés divers. La prévision nette d’emploi ressort à +6 % pour les petites entreprises, +5 % pour les grandes entreprises, +4 % pour les moyennes entreprises et +1 % pour les TPE.

manpower-barometre-Q3-2016-V3-bloc4

« Le moral des employeurs des petites entreprises est notamment porté par les mesures initiées par le Gouvernement en début d’année, parmi lesquelles la prime embauche PME. Celle-ci a permis de redonner confiance aux employeurs de ces petites structures en d’accélérant les décisions d’embauche. De même, les initiatives lancées par la French Tech ont créé un cadre favorable au développement des start-up et des petites entreprises, » commente Alain Roumilhac, président de ManpowerGroup France.

Un marché de l’emploi dynamique dans les secteurs de l’Industrie manufacturière et des Activités financières-Services aux entreprises

Pour le 3e trimestre 2016, les effectifs devraient s’accroître dans cinq des 10 secteurs d’activité étudiés.

Les employeurs du secteur de l’Industrie manufacturière sont parmi les plus optimistes pour ces trois prochains mois, avec un solde net d’emploi à +5%.

Avec une prévision nette de +3 %, les employeurs du secteur des Activités financières et Services aux entreprises anticipent une variation mesurée de leurs effectifs pour le trimestre prochain.

manpower-barometre-Q3-2016-V3-bloc3

« La digitalisation impacte le secteur de l’Industrie manufacturière. Les business models évoluent, poussés par la place grandissante de l’innovation dans les stratégies de développement des industriels. Entre nouvelles technologies, normes environnementales, ingénierie R&D, les industries ont besoin d’être plus concurrentielles sur le marché international. Les activités financières et les services aux entreprises bénéficient également de la croissance de cette nouvelle économie. Sur ce marché de forte concurrence, les entreprises doivent optimiser leurs charges. Elles sont à la recherche de solutions de plus en plus souples. Les fonctions fiscales et supports sont décentralisées et externalisées. Et cette tendance s’amplifie. Nous le constatons tous les jours sur le terrain », analyse Alain Roumilhac.

Les employeurs de la région Centre-Est sont les plus optimistes pour le trimestre à venir

Au 3e trimestre 2016, l’horizon des demandeurs d’emploi s’éclaircit dans 4 des 5 régions étudiées. Cette dynamique se vérifie en premier lieu dans la région Centre-Est, où le solde net d’emploi à +5% enregistre une amélioration de 7 points en comparaison trimestrielle

manpower-barometre-Q3-2016-V3-bloc2

« La région Centre-Est présente un paysage industriel dense. Les entreprises qui le composent proviennent pour beaucoup du secteur de l’Industrie manufacturière (avec de grands noms de l’Industrie automobile, pharmaceutique et mécanique). Ce secteur d’activité bénéficie de la dynamique internationale et de la numérisation de ses activités. Grâce à cette tendance et aux projets d’investissements internationaux en accélération depuis 2013, les entreprises de la région Centre-Est bénéficient d’une belle croissance, et accompagnent naturellement leurs ambitions par de nouvelles embauches », conclut Alain Roumilhac.

manpower-barometre-Q3-2016-V3-bloc5

Ressources

À propos de l’Étude

Le Baromètre Manpower des perspectives d’emploi pour le 3e trimestre 2016 a été réalisé dans 43 pays et territoires, du 20 avril au 3 mai 2016, avec près de 59 000 employeurs issus d’entreprises privées et d’organismes publics, dont 1 002 employeurs en France. L’étude analyse les données obtenues en réponse à une unique question : « Comment anticipez-vous l’évolution des effectifs de votre entreprise au cours du prochain trimestre, jusqu’à fin septembre 2016, par rapport au trimestre actuel ? » Le chiffre de « prévision nette d’emploi » utilisé dans ce Baromètre est le résultat de la soustraction entre le pourcentage d'employeurs anticipant une hausse de leurs effectifs et le pourcentage d’employeurs anticipant une baisse. Il s’agit donc d’un solde net – pouvant être positif ou négatif – de perspectives d’emploi. Seule étude de ce type, cette enquête prospective interroge des entreprises qui ne sont pas issues du fichier des clients de Manpower. Les données sont corrigées des variations saisonnières afin de refléter au mieux la réalité des perspectives. Ces corrections permettent d’analyser les données en lissant l’impact des fluctuations saisonnières, qui se reproduisent normalement aux mêmes périodes chaque année. Les données ainsi corrigées sont donc plus représentatives sur le long terme. Précisons que les chiffres pour la Finlande ne sont pas corrigés des variations saisonnières. Le Portugal étant couvert pour la première fois depuis le 3e trimestre 2016, les données corrigées des variations saisonnières ne sont pas encore disponibles.

Baromètre Manpower des perspectives d’emploi pour le 4e trimestre 2016.

>> Publication des résultats : mardi 13 septembre 2016

-*-

Contact Presse

Stéphanie Prévost – 01 57 66 11 40 / 06 27 02 32 12

stephanie.prevost@manpower.fr

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !