Publié le 25 septembre 2019

SÉLECTION. Et si le XIXe siècle était non pas celui de l’intelligence artificielle mais celui de l’intelligence collective ? C’est en tout cas la thèse défendue par Émile Servan-Schreiber dans son dernier ouvrage intitulé « Super collectif », en compétition pour le Prix RH ManpowerGroup – HEC Paris 2019. Partant du constat que les groupes disposent de leur propre intelligence, l’auteur nous révèle l’immense potentiel de l’intelligence collective et encourage décideurs politiques et chefs d’entreprise à en faire pleinement usage. Un excellent livre de vulgarisation scientifique sur le vaste et passionnant sujet qu’est l’intelligence collective.

C’est le 8 octobre 2019 que sera dévoilé le nom des lauréats du Prix RH ManpowerGroup-HEC Paris. Tous les ans depuis 1995, cet événement met à l’honneur des ouvrages qui questionnent les grandes tendances sociétales, analysent les révolutions du monde du travail et décryptent les enjeux de demain. A l’occasion de cette 24e édition, huit ouvrages ont été sélectionnés par le jury composé d’élèves d’HEC Paris et de professionnels. À quelques semaines de l’annonce des lauréats, nous vous invitons à découvrir chaque mercredi l’un des huit titres en lice. L’année dernière, le jury a attribué les premiers prix à Guillaume Pitron pour « La guerre des métaux rares. La face cachée de la transition énergétique et numérique » et à Laurent Alexandre pour « La guerre des intelligences. Intelligence artificielle versus intelligence humaine ». En 2019, qui leur succèdera ?

 

***

Emile Servan-Schreiber « Super collectif » (2018, 211 p., Fayard)

A la manière des termites qui unissent leur force pour construire de véritables cathédrales, un groupe d’humains qui associe les compétences de chacun possède une intelligence collective supérieure à l’addition des intelligences de ses membres. A condition, souligne toutefois Émile Servan-Schreiber dans son ouvrage « Super Collectif », d’être organisé et de respecter certaines règles, dont la diversité des opinions et la liberté d’expression. Autre constat établi par l’auteur : les groupes au QI le plus élevé sont généralement ceux qui comprennent le plus de femmes. Pourquoi ? Car les femmes ont une intelligence émotionnelle supérieure, caractérisée par une plus grande capacité d’écoute et d’empathie et une aptitude supérieure à discerner les émotions. En somme, la présence de femmes dans le groupe améliore sa performance collective.

Dès lors, comment mettre la force de cette intelligence collective plurielle au service des entreprises et de la puissance publique ? Tout simplement en utilisant cette intelligence collective pour faire des prévisions, explique l’auteur. Émile Servan-Schreiber a développé une technique de prédiction tellement efficace que même la CIA s’y intéresse ! Sa méthode a en effet permis de produire des centaines de prévisions politiques, géopolitiques ou économiques, se révélant souvent bien plus fiables que les sondages, experts et méthodes statistiques de Big Data. En s’appuyant sur les dernières découvertes scientifiques et son expérience du terrain, l’auteur montre alors comment ces marchés prédictifs peuvent rendre nos entreprises plus intelligentes et revitaliser notre démocratie.

 

Pour le chercheur, nous sommes ainsi à l’aube d’une nouvelle ère de l’intelligence, celle de l’intelligence collective. A l’heure où tout le monde semble focalisé sur le Big Data et l’IA, l’auteur nous invite à explorer non pas le marché des objets connectés mais bien l’espace des humains connectés. Un message humaniste et porteur d’espoir dans un monde où l’individu est de plus en plus assimilé à des statistiques.

A propos de l’auteur :

Docteur en psychologie cognitive (Université Carnegie-Mellon), Émile Servan-Schreiber a été journaliste et ingénieur en intelligence artificielle. Depuis vingt ans à la tête de Lumenogic et d’Hypermind, il partage son temps entre la recherche sur l’intelligence collective et ses applications pratiques au service d’entreprises et de gouvernements.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !