Publié le 4 octobre 2019

SÉLECTION. Et si le nudge, ou « coup de pouce », pouvait aider les entreprises à améliorer le bien-être, l’engagement et la performance de leurs salariés ? C’est l’idée défendue par Éric Singler dans son livre « Nudge Management », en compétition pour le Prix RH ManpowerGroup – HEC Paris 2019. Reposant sur les travaux d’économie comportementale, cette méthode douce incite les individus à modifier « positivement » leur comportement afin de prendre les bonnes décisions. Une technique de management inspirante pour accompagner en douceur la transformation des entreprises.

C’est le 8 octobre 2019 que sera dévoilé le nom des lauréats du Prix RH ManpowerGroup – HEC Paris. Tous les ans depuis 1995, cet événement met à l’honneur des ouvrages qui questionnent les grandes tendances sociétales, analysent les révolutions du monde du travail et décryptent les grands enjeux de demain. A l’occasion de cette 24e édition, huit ouvrages ont été sélectionnés par le jury composé d’élèves d’HEC Paris et de professionnels. A quelques jours de l’annonce des lauréats, nous vous invitons à découvrir l’un des huit titres en lice. L’année dernière, le jury a attribué les premiers prix à Guillaume Pitron pour « La guerre des métaux rares. La face cachée de la transition énergétique et numérique » et Laurent Alexandre pour « La guerre des intelligences. Intelligence artificielle versus intelligence humaine » ? En 2019, qui leur succèdera ?

 

Éric Singler « Nudge Management » (2018, 328 p., Pearson)

L’aéroport d’Amsterdam a réduit ses dépenses d’entretien des sanitaires en collant un sticker de mouche dans les urinoirs, Volkswagen a transformé un escalier en piano avec des marches musicales pour inciter ses salariés à faire de l’exercice, OuiGo a grandement améliorée la propreté de ses trains grâce à la mise en place d’un autocollant « Poubellator » placé sur ses poubelles et invitant les enfants à « nourrir le monstre ».

Autant d’exemples qui illustrent bien le principe de la théorie du nudge, qui consiste à apporter un petit plus ou « coup de pouce » à la réalité pour changer nos comportements. Loin d’être anecdotique, cette théorie a été développée par un des fondateurs de l’économie comportementale, Richard Thaler, lauréat du prix Nobel d’économie en 2017. Partant du principe que nos décisions sont peu rationnelles car sous l’emprise de nos biais cognitifs, le nudge vient modifier en douceur notre environnement pour nous inciter à prendre les bonnes décisions.

Aujourd’hui, force est de constater que l’engagement des salariés repose davantage sur l’éthique, la quête de sens et les valeurs de leur entreprise que sur leur rémunération. Ce nouveau paradigme vient ainsi remettre en cause les méthodes traditionnelles de hiérarchie et de management. C’est pourquoi, il est intéressant, explique Éric Singler, d’utiliser la méthode du nudge management comme base d’une nouvelle approche managériale en entreprise. Avec le nudge, les managers peuvent inciter leurs salariés à changer de comportement pour adopter une attitude plus vertueuse pour eux, mais aussi pour leur entreprise, la collectivité ou la planète.

 

Selon l’auteur, l’enjeu pour les organisations consiste à créer un environnement psychologique et physique, générateur de comportements collectifs vertueux au sein de l’entreprise. Elles doivent mettre en place une « architecture de choix » de manière à mettre leurs salariés dans des conditions de travail positives. Conçu comme un guide pratique, « Nudge Management » s’adresse aux managers désireux de comprendre la réalité des comportements humains pour créer les conditions de l’engagement et de la performance. Un apport riche avec un angle de vue novateur.

A propos de l’auteur : Éric Singler est Directeur général de BVA, grand groupe d’études et de conseil, spécialiste de l’analyse comportementale. Il est également président du Think tank NudgeFrance, une association créée en 2015 qui promeut l’approche Nudge en France auprès des décideurs publics et du grand public.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !