Publié le 6 juillet 2011

"Comme dans de nombreux pays du monde, les taux de natalité tendent à la baisse dans les économies les plus avancées. De nombreux pays occidentaux citent cette tendance comme l'un de leurs problèmes majeurs dans l'attraction des talents. Mais même la Chine, l'Inde,  l'Europe de l'Est et certains pays d'Amérique du Sud doivent également faire face à des pénuries de talents critiques. A elle seule, la Russie sera confrontée à une réduction de la population en âge de travailler estimée à environ 20 millions de personnes d'ici 2030.

Les Nations-Unis anticipent que, en Chine, la population en âge de travailler (entre 15 et 59 ans) sera dépassée par celle du Vietnam d'ici 2020, puis celle de l'Inde et du Brésil en 2025. La Chine est d'ailleurs déjà confrontée à une pénurie de talents aux niveaux du senior management et de l'encadrement ; elle prévoit une augmentation de la population active de moins de 5% d'ici 2015, date à laquelle 1/3 de la population (supérieure à un milliard) du pays aura plus de 50 ans.

En réalité, 90% de la population mondiale ne quittera jamais son pays d'origine. 95% des sources d'informations des individus sont d'origine nationale, et se focalisent avant tout sur les informations nationales. Seulement 21% des informations aux Etats-Unis sont internationales, parmi lesquelles la moitié concerne les affaires étrangères américaines. En Europe, environ 38% de l'actualité est internationale, mais presque la moitié traite d'informations touchant d'autres pays européens. Ainsi, il paraît évident que votre stratégie de marque employeur doit intégrer la nécessité d'une meilleure compréhension de la diversité culturelle."

>>> Tiré de l'article (en anglais) "la marque employeur sans frontières, une voie vers la réussite d'entreprise".

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !