Publié le 19 mars 2012

Le Centre d’analyse stratégique (CAS) et la Dares publient régulièrement, depuis la fin des années 90, des études prospectives sur les métiers et les qualifications. Leurs analyses permettent de dresser des perspectives d’évolution de l’emploi par métiers à moyen terme.

La 4ème édition de cet exercice vient de paraître. Ses enseignements majeurs : dynamisme des métiers d’aide et de soins aux personnes, progression et féminisation des emplois les plus qualifiés.

Départs retraite 2010-2020_Etude-CAS-DARES

Au fondement de l'analyse : d'ici 2020, de nombreux postes seront à pourvoir en raison des départs en retraite - dont le rythme "devrait rester conséquent, proche de 600 000 par an, même si l’âge moyen de cessation d’activité devrait continuer à augmenter." Ces départs libéreront des postes, mais pas automatiquement : dans certains métiers, ceux-ci ne seront pas systématiquement remplacés.

Les services à la personne ont de l'avenir

Au total, il devrait y avoir 750.000 postes à pourvoir par an d'ici à 2020, "soit 2,8% du nombre moyen d'emplois occupés", selon le CAS et la DARES.

Vieillissement de la population = développement des métiers du soin et de l'aide aux personnes fragiles

Métiers 2020 - Créations nettes d'emploi les + importantes

Les plus fortes créations d'emploi devraient avoir lieu dans les métiers de service (une projection précédente se trouvant ainsi confirmée), notamment du soin et de l'aide aux personnes fragiles en raison du vieillissement de la population :

"Infirmiers, aides-soignants et aides à domicile figureraient parmi les métiers bénéficiant des plus importants volumes de créations d’emploi à l’horizon 2020."

Créations d'emplois dans le bâtiment, le transport et la logistique

Mais l'étude prévoit aussi de forte créations d'emploi dans les professions du bâtiment, du transport et de la logistique :

"Les cadres et agents d'exploitation des transports et de la logistique vont notamment bénéficier du développement des transports collectifs ou de l'adaptation des logements aux normes environnementales."

A l'inverse, plusieurs professions à vocation administrative verraient leurs effectifs se réduire, tout comme les métiers d’ouvriers de l’industrie devraient continuer à perdre du terrain - "à un rythme moindre que par le passé" néanmoins.

Départs en retraite et créations nettes d'emploi d'ici 2020

La polarisation des qualifications devrait se poursuivre

Les métiers les plus qualifiés progressent...

Les perspectives de créations d’emploi devraient principalement profiter aux cadres et aux professions intermédiaires :

"La part des métiers occupés par des cadres ou des professions intermédiaires pourrait passer de 39 % de l’emploi total en 2010 à 40,6 % en 2020."

...mais les emplois "peu qualifiés" devraient se maintenir

Evolution emploi par niveau qualification & secteur _ CAS-DARES

Dans le même temps, une part non négligeable d’emplois dits "peu qualifiés" devrait être préservée  :

"Les métiers [...] d’employés ou d’ouvriers se maintiendraient à un niveau proche de 18 %."

Pour résumer :  la "polarisation des qualifications" devrait se poursuivre.

La féminisation de l'emploi va continuer

Dernier enseignement majeur : la part des femmes dans l’emploi continuerait de s’accroître. Elles devraient représenter 48,8 % des personnes en emploi en 2020 (contre 47,5 % en 2010) et progresser parmi les cadres. Le CAS et la DARES publieront un rapport spécifique à ce sujet au cours de l’année 2012.

Evolution part femmes dans l'emploi d'ici 2020 _ CAS-DARES

>>> Télécharger l'étude (pdf).

 

> Crédits image :

  • tous les graphiques ont été réalisés par le CAS et la DARES et publiés dans leur rapport.
Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !