Publié le 23 juillet 2012

D'ici la fin de l'année 2012, les salariés âgés de plus de 55 ans (Baby Boomers) seront plus nombreux que ceux de la Génération Y (25-34 ans) dans les entreprises américaines. Le graphique ci-dessous, réalisé par la Banque centrale de St Louis aux Etats-Unis, montre que les courbes sont sur le point de se rejoindre.

Seniors - GenY_USA

Dans le Business Insider, Matthew O'Brien s'en alarme : "sur le front de l'emploi, la guerre des générations va se durcir sans aucun doute". Plus modéré dans son expression, le spécialiste des technologies RH Steve Boese s'inquiète tout autant : sans une réaction rapide, l'économie pourrait durement se ressentir d'un vieillissement qui frapperait tout le monde au même moment. Il recommande aux entreprises de mieux planifier leur politique RH ; recrutements, rétention des talents, management des successions, salaires et autres avantages ... : elles devraivent intégrer cette nouvelle donne dans une vision à moyen et long terme (3/5/10 ans).

Le magazine américain TNLT suggère trois idées pour enrichir les parcours professionnels afin de mieux retenir les jeunes talents :

  1. Chaque salarié doit bien saisir sa contribution à la richesse de l'entreprise. Pour ce faire, il faut des feedbacks fréquents et précis, ainsi qu'une reconnaissance régulièrement exprimée : quand un salarié fait du bon travail, il faut lui dire.
  2. Former et développer sans relâche les compétences des salariés.
  3. Sur le modèle de Google, dégager des plages de "temps de travail" pendant lesquelles les salariés peuvent développer leur créativité, leur esprit d'innovation. Comme l'explique le directeur des "Opérations humaines" ("People Operations") de Google dans la vidéo ci-dessous, c'est dans ce cadre que Gmail et Google Sky ont été développés par les salariés...

>>> Lire le billet de Steve Boese (en anglais) ;

>>> Lire l'article de Matthew O'Brien dans le Business Insider

>>> Lire l'article de TNLT (en anglais)

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !