Publié le 22 janvier 2019

L’économie du partage appliquée au secteur des Ressources Humaines, ça s’appelle le recrutement collaboratif ! La recommandation entre pairs fait une entrée très remarquée dans les nouvelles pratiques. Pour les entreprises, il s’agit de se saisir de cette opportunité pour engager leurs collaborateurs existants et identifier ceux qui pourront venir grossir leurs rangs. Mais vers quelle technologie se tourner ?

Viva Technology est de retour ! Cette 4e édition, qui se tiendra du 16 au 18 mai 2019, promet d’accueillir toujours plus de startups, d’innovations et de visiteurs. Pour ManpowerGroup, partenaire de ce salon international depuis sa création, c’est l’occasion, cette année encore, de lancer des défis à l’écosystème RH.

  • Comment impliquer les collaborateurs et les partenaires externes dans les processus de sélection et de recrutement ?
  • Quels outils mettre en place pour formaliser la démarche de cooptation et capitaliser sur les recommandations entre pairs ?
  • Comment mettre en place un système de référencement pour les candidats recommandés ?

Les candidatures ont été nombreuses, mais seules deux startups ont été sélectionnées pour venir présenter les atouts et l'originalité de leur solution sur le Lab ManpowerGroup à Viva Technology 2019. Venez les écouter et les soutenir du 16 au 18 mai 2019 !

Startups sélectionnées au challenge 3 Viva Technology

  • PushTalents : la gamification se met au service du recrutement ! Grâce à une expérience innovante, les collaborateurs deviennent des ambassadeurs de l'entreprise et se prennent au jeu des chasseurs de tête.
  • Pangian : une plateforme communautaire dédiée aux talents et aux employeurs pour faciliter le recrutement.

 

Depuis quelques années, l’« économie collaborative », « économie du partage », connaît une vraie croissance. Le secteur des Ressources Humaines ne fait pas exception, alors que les outils web, les réseaux sociaux et autres jobboards ouvrent de nouvelles opportunités pour approcher les bons profils. Paradoxalement, les solutions à disposition des professionnels se digitalisant, la recommandation entre pairs n’a jamais eu autant de valeur. Le recrutement collaboratif, ou cooptation, s’impose peu à peu comme une bonne pratique dans des entreprises soucieuses d’encourager la mobilité interne ou d’attirer les talents en capacité de soutenir leur performance.

 

Pour les organisations, le recrutement collaboratif est une pratique vertueuse à plus d’un titre : une recommandation sur un poste ouvert permet de gagner un temps précieux et engage le collaborateur qui s’investit dans la démarche. Ce qui contribue au rayonnement de la marque employeur : en recommandant des talents, les salariés deviennent naturellement les ambassadeurs de leur entreprise. Pour ces derniers, la cooptation présente également des avantages : certaines entreprises la récompensent financièrement, tandis qu’elle permet d’entretenir efficacement son réseau professionnel.

« Nous sommes tous des recruteurs en puissance ! », estime Gwenaëlle de la Roche, Directrice Marketing & Prospective, Head of Eclaireur Office (Cellule Innovation de ManpowerGroup). « Le recrutement collaboratif ne doit pas s’arrêter au territoire traditionnel de l’entreprise mais englober tout son écosystème, collaborateurs internes comme partenaires externes. L’enjeu pour les entreprises est de savoir tirer le meilleur de cette intelligence collective. Pour certaines typologies de postes, on sait déjà que le recrutement par cooptation fonctionne mieux que le recrutement "classique". Pourquoi ? Parce que la démarche met en jeu l’affect de toutes les parties-prenantes, gage d’intégration et d’implication pour tous. Les startups candidates doivent prouver qu’elles sont en capacité d’actionner ce levier au sein des organisations ».

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !