Publié le 4 février 2013

Sept minutes chrono pour décrocher le job de ses rêves, ou un deuxième rendez-vous. Sur le modèle connu du "speed-dating" les job-datings sont une prise de contact rapide entre un recruteur et un demandeur d’emploi. Le but : sortir des sentiers battus et du formalisme de l’entretien de recrutement, pour donner leur chance à tous les talents, aux profils atypiques notamment. C'est une chance pour les entreprises, à l’heure où la pénurie de talents devient critique et où le "clonage" met à mal leur capacité d’innovation. Exit la lettre de motivation et son formalisme, ce qui compte avant tout c’est la personnalité du candidat et sa réelle motivation.

Voilà pourquoi, dans des bassins d’emploi où les employeurs rencontrent de grandes difficultés à trouver la perle rare, "Agissons pour l’Emploi" organise des job-datings le 5 février à Toulouse, le 12 à Marseille, le 19 à Rennes et le 26 à Paris. Comment tirer son épingle du jeu et décrocher un deuxième rendez-vous au bout des 7 minutes ? Voici quelques clés de ce jeu de séduction pas comme les autres.

Le clonage : ennemi numéro un d’un bon recrutement

Tout recruteur est tenté de chercher un candidat qui lui ressemble. Cette tendance bien naturelle, il faut lutter contre - car les profils atypiques sont une chance pour la performance de l’entreprise. C’est pourquoi certains cabinets de recrutement comme Experis (ManpowerGroup) introduisent systématiquement un "outsider " dans chacune des short-lists qu’ils présentent à leurs clients. La diversité des ressources – ou richesses – humaines stimule la créativité, ceux qui sortent des sentiers battus sont un atout pour la croissance car "de par leur résistance a la pensée normée, ils peuvent faire preuve de talent, d’audace et d’esprit d’innovation", témoigne Jean-Marie Petitclerc, polytechnicien et éducateur spécialisé.

Venez comme vous êtes ! Mais restez sérieux…

Proservia et TalentsLors d’un job-dating, un recruteur cherche avant tout ce qui rend un candidat unique : sa personnalité et sa motivation. Comment bien le mettre en valeur ? Il faut avant tout se montrer naturel et sans prétention. Attention tout de même à ne pas se présenter mains dans les poches ou à parler au recruteur comme à son meilleur copain. Car si le job-dating permet de s'évader des cadres traditionnels et mettre candidat et recruteur sur un certain pied d’égalité, la désinvolture passe mal.

Un conseil donc : le langage en mode « vas-y l’préfet » est à éviter ! Le candidat doit montrer le meilleur de lui-même et afficher son tact. Le tout, montre en main. Ce qu’il doit viser, c’est un deuxième rendez-vous, pas une embauche. Il ne faut donc pas trop en faire mais déclencher une étincelle.

Bien préparer la rencontre...

Présentation - discussion

Le job-dating, à l’instar de l’entretien classique, se prépare.  Sept minutes d'entretien, ce n’est certes pas la mer à boire, encore faut-il avoir quelque chose à dire, et le dire d'une façon plaisante. Tout est ici affaire de séduction. Pas de chichis, le mot d’ordre est : droit au but ! Mais sans oublier la politesse, tout en manifestant de l’intérêt pour le recruteur… Pas évident de trouver le bon dosage en seulement sept minutes.

Les candidats négligent trop souvent deux éléments déterminants :

  • Se présenter rapidement.
    Il faut se présenter en toute simplicité, en tâchant de faire valoir ses deux-trois expériences majeures qui valorisent son profil pour le poste proposé, mais sans monopoliser la parole.
  • Se renseigner sur le recruteur.
    Il ne faut pas donner l’impression que vous cherchez à tout prix un emploi, quel qu’il soit. Pensez donc à poser quelques questions pertinentes, sans trop en faire, sur l’entreprise et le poste proposé. L'essentiel est de se démarquer des autres en montrant tout l'intérêt qu'on éprouve pour le poste, tout en glissant des informations qui vous distinguent des autres et montrent que vous avez des atouts qui particuliers pour le poste en question.

... Et après ? Préparer aussi la suite

TéléphoneÀ l’issue de l’entretien, il ne faudra pas hésiter à décrocher son téléphone dans les jours qui suivent pour se rappeler au bon souvenir du recruteur qui - ne l’oublions pas - aura vu défiler les candidats toute la journée. Et si d’aventure ce premier contact ne débouchait sur rien, ne désespérez pas. Savoir se remettre en question et "placer ses billes" pour se repositionner dans une logique de progrès pourrait vous permettre de tenter à nouveau votre chance à l’avenir, car vous aurez fait bonne impression… Mais ne tardez pas trop : il faut battre le fer tant qu'il est chaud… Qui sait si le recruteur aura trouvé chaussure à son pied lorsque vous le rappellerez ?

Finalement, un job-dating ressemble à un flirt : il faut savoir séduire subtilement, tout en montrant que vous êtes vraiment différent des autres. Le recruteur doit se souvenir qu’il a passé un bon moment avec vous, c’est la clé. Bonne chance !

 

>>> Pour en savoir + :

  • Sur la page Facebook d’Agissons pour l’Emploi, découvrez des conseils pratiques pour mettre tous les atouts de votre côté dans votre recherche d’emploi : comment faire un bon CV, quelles compétences sont les plus recherchées…
  • Si, parmi vos amis, certains cherchent un emploi sur Marseille, Rennes ou Paris, ou sont prêts à changer de région, une information utile : sur le fil Twitter d’Agissons pour l’emploi, les offres sont postées en temps réel.
Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !