Publié le 29 mai 2012

ManpowerGroup publie les résultats de sa 7ème étude annuelle sur les pénuries de talents, qui révèle qu’en France 29 % des employeurs éprouvent des difficultés de recrutement, contre 34 % dans le monde. Par rapport à l’année 2011, ce résultat reste inchangé au plan mondial. Il augmente toutefois de 9 points en France, révélant une tension qui se renforce sur le  marché de l’emploi et, ce, en dépit d’une progression du taux de chômage dans notre pays depuis plusieurs années.

Talent Shortage 2012 - France - Evolution difficultés de recrutement

Menée au 1er trimestre 2012 auprès de 38 000 employeurs dans 41 pays et territoires, cette 7ème étude montre qu'un employeur sur trois connaît des problèmes de recrutement à travers le monde. Le pays le plus touché est le Japon, où 81% des employeurs déclarent avoir de réelles difficultés de recrutement pour des postes essentiels à la bonne marche de leur entreprise. En Europe, Bulgarie, Roumanie et Allemagne sont les pays confrontés aux plus grandes difficultés.

Parmi les enseignements de cette édition 2012 de l'enquête : l'apparition des informaticiens dans le top 10 des postes les plus difficiles à pourvoir en France*.

Talent Shortage 2012 - France - Top 10 pénurie

"Cette situation illustre bien l’inadéquation de l’offre et de la demande d’emploi et le fait que les formations proposées en France soient encore trop peu adaptées aux besoins du marché de l’emploi", explique Françoise Gri, Présidente de ManpowerGroup France et Europe du Sud.

« Par ailleurs, on constate que, malheureusement, les employeurs se préoccupent de moins en moins des conséquences que la pénurie de talents peut avoir sur leurs clients et leurs actionnaires. Entre 2011 et 2012, la proportion d’employeurs qui déclarent ne constater aucun impact sur ces publics a presque triplé, passant de 14% à 39% », indique Françoise Gri.

Talent Shortage 2012 - Monde - Difficultés de recrutementÀ l’échelle mondiale, les pays où le pourcentage d’employeurs confrontés à des difficultés de recrutement est le plus élevé sont le Japon (81 %), le Brésil (71 %), la Bulgarie (51 %), l’Australie (50 %), les États-Unis (49 %), l’Inde (48 %), la Nouvelle-Zélande (48 %), Taiwan (47 %), le Panama (47 %), la Roumanie (45 %), l’Argentine (45 %), le Mexique (43 %), l’Allemagne (42 %), la Turquie (41 %), le Pérou (41 %) et l’Autriche (40 %).

Talent Shortage 2012 - EMEA- Postes les plus difficiles à pourvoir

En région Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA), les postes les plus difficiles à pourvoir sont les travailleurs manuels, les ingénieurs, les commerciaux et les techniciens, suivis des chauffeurs routiers, des ouvriers, des informaticiens, des personnels comptables et financiers, des chefs/cuisiniers et des cadres/dirigeants.

C’est en Bulgarie (51%), en Roumanie (45%) et en Allemagne (42%) que les employeurs éprouvent les plus grandes difficultés de recrutement, tandis que l’Irlande (2%), les Pays-Bas (7%), l’Espagne (9%) et l’Afrique du Sud (10%) sont les moins touchés de la région.

>>> Télécharger les résultats complets de cette 7e étude de ManpowerGroup sur les pénuries de talents en France et dans le monde en français (pdf).

>>> Télécharger le communiqué de presse pour la France (pdf)

>>> Lire les billets de l'Atelier de l'Emploi :

>>> Télécharger les résultats complets de cette 7e étude de ManpowerGroup sur les pénuries de talents en France et dans le monde en version originale (pdf).

 

N.B - * Rappel du top 10 des postes les plus difficiles à pourvoir en France en 2011 :

1. Travailleurs manuels

2. Chauffeurs routiers

3. Commerciaux

4. Chefs / Cuisiniers

5. Personnels administratifs

6. Techniciens

7. Ingénieurs

8. Machinistes

9. Mécaniciens

10. Personnels de l’hôtellerie/restauration

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !