Publié le 28 juin 2011

De plus en plus de travailleurs réclament des heures de travail flexibles et la possibilité de travailler régulièrement à la maison pour un meilleur équilibre travail/vie privée et une meilleure efficacité professionnelle. Les employeurs se montrent toutefois récalcitrants face au télétravail. Ceux qui l’autorisent sont en outre peu préparés d’un point de vue juridique et pratique.

"Au vu de la pénurie sur le marché du travail et de la guerre des talents, les employeurs ont tout intérêt à se pencher sur la demande d’une plus grande flexibilité, explique Didier Christiaens, HR director Tempo-Team. L’appoint de flexibilité apporté par le télétravail renforcera plutôt le lien avec l’employeur. Un bon encadrement et des règles bien établies doivent permettre de ne porter aucun préjudice à l’implication dans l’entreprise et à la collégialité avec les collègues."

Le site belge People Sphere (ex-RH Tribune) fait le point sur le télétravail en Belgique, en posant des questions et émettant des recommandations éclairantes à ce sujet, notamment en ce qui concerne son encadrement juridique.

>>> Lire l'article.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !