Publié le 1 avril 2015

1 PME sur 5 prévoit de recruter au premier semestre 2015. Une bonne nouvelle qui traduit des carnets de commande en hausse ? Pas si simple... Le recrutement est en effet très souvent perçu par ces entreprises de taille moyenne comme complexe et risqué. Au point que beaucoup y renoncent, au risque de freiner leur croissance.

Fin janvier 2015, la France comptait plus de 5,2 millions de demandeurs d’emploi.  Les  jeunes, à la recherche d’un premier poste, sont parmi les plus touchés. Ce n’est pas une fatalité : le dernier baromètre Agefos-PME révèle que 20% des PME envisagent de recruter au cours du premier semestre 2015. Dans les PME de plus de 300 salariés, ce chiffre grimpe même à 38%.

Problème : les petites entreprises peinent à trouver des profils en adéquation avec leurs besoins. Explications de Jean-François Denoy, Directeur général de Manpower: « Malgré un nombre élevé de demandeurs d’emploi, les difficultés de recrutement demeurent, notamment pour les PME. C’est pourquoi nous avons décidé de les aider, très concrètement et à leurs côtés, en créant Manpower Conseil Recrutement ». Décryptage.

Entre déficit d’attractivité et quête de profils complexes

Alors que les grandes entreprises investissent écoles et universités, l’univers des PME reste assez méconnu des jeunes diplômés, particulièrement des Bac +2. Les petites entreprises ont du mal à rendre leurs postes attractifs : bien souvent, elles sont victimes d’idées reçues concernant la rémunération, les possibilités d’évolution de carrière ou les conditions de travail. Qui plus est, si certaines start-up parviennent à attirer des talents en proposant de l’intéressement ou de l’actionnariat salarié, la plupart des entreprises ne disposent pas des moyens humains ou financiers pour travailler sur leur marque employeur et leur présence en ligne – qu’il s’agisse de la création d’un site web ou de l’activité sur les réseaux sociaux.

bannerPar ailleurs, beaucoup de PME proposent des emplois qui demandent une grande polyvalence et impliquent de nombreuses responsabilités. Un type de profils pour lesquels les fiches de poste sont compliquée à définir et à qualifier, ce qui rend évidement le recrutement plus difficile encore. Or, selon la CCI Paris-Ile-de-France, 63% des PME ne disposent pas de collaborateurs en charge des fonctions RH capables de gérer ce genre de tâches.

Des job boards peu adaptés aux besoins des PME

La publication d’offres sur les sites d’emploi tend à se répandre dans les petites et moyennes entreprises. Mais, outre le coût de la diffusion, le problème de la sélection des candidats demeure : sans pôle RH dédié, les employeurs se noient dans les candidatures, sans possibilité efficace de les trier, et encore moins d’y répondre.

Qui plus est, les erreurs de recrutement peuvent avoir des conséquences désastreuses. Entre le coût de l’embauche, des salaires et des indemnités ainsi que ceux générés par la dégradation des performances de l’entreprise, elles peuvent se chiffrer à plusieurs dizaines de milliers d’euros – un coût considérable pour une petite entreprise. Et les difficultés de recrutement sont loin d’être un épiphénomène : selon la Dares, 36% des CDI sont rompus avant la première année. Pour Jean-François Denoy, cela « montre à quel point il est difficile, pour une entreprise, de trouver les compétences avec le niveau de performance attendu ».

#NousSommesLà

Fort de son expérience du marché de l’emploi et de sa proximité avec les entreprises, particulièrement de taille moyenne, avec lesquelles elle travaille depuis près de 60 ans, Manpower a donc crée début 2015 Manpower Conseil Recrutement, un réseau de plus de cinquante cabinets de conseil en recrutement, au cœur des grands bassins d’emploi.  « Au sein de ces cabinets, nos 250 Consultants en recrutement conseillent et accompagnent les entreprises dans la recherche de leurs nouveaux talents. Avec plus de 10 000 recrutements réalisés en 2014, notre réseau de Cabinets de recrutement s'appuie sur une connaissance approfondie des bassins d'emploi et des secteurs d'activité, héritée du savoir-faire de Manpower, précise Jean-François Denoy. Notre montée en puissance sur le marché du recrutement s’est d’abord faite en répondant aux demandes de nos clients de l’intérim. Désormais nous avons l’ambition de conduire un réel développement, en particulier au service des PME. »

Le réseau de Cabinets Manpower Conseil Recrutement s’appuie sur l’expertise de ses consultants, qui combine parfaite connaissance des secteurs d’activité, des métiers et de leur évolution mais aussi une compréhension des dynamiques territoriales et des  bassins d’emploi. « Les PME sont focalisées sur leur développement et nous leur apportons une expertise de proximité dans la recherche de leurs nouveaux talents, au service de celui-ci » précise le Directeur Général de Manpower. « Le besoin d’accompagnement des entreprises dans leur recrutement reste important, avec des attentes fortes en termes de qualité et de prix. C’est pour cela que nous sommes là. »

Chaque jour, faisons grandir la confiance

A l’heure actuelle, plus d’une cinquantaine de cabinets de recrutement sont répartis sur l’ensemble du territoire et une dizaine de plus ouvriront d’ici la fin de l’année. Jean-François Denoy précise que « l’objectif est de devenir le premier réseau de spécialistes du recrutement en France d’ici la fin 2016, avec un volume de 20 000 recrutements par an contre 10 000 aujourd’hui, au service et aux côtés des entreprises de toutes tailles.» 

Pour y arriver, Manpower Conseil Recrutement peut compter sur les synergies constituées avec son activité historique, le travail temporaire, désormais portée par la marque Manpower Référence Intérim. Manpower s'appuie donc aujourd'hui sur deux lignes de service spécifiques et complémentaires pour proposer des réponses efficaces aux enjeux des entreprises, dans tous les secteurs d'activités et partout en France. « Cette proximité, cette intimité avec nos clients, l’écoute et la compréhension que nous leur témoignons quotidiennement constituent les piliers historiques de Manpower. Nous souhaitons les renforcer encore : chaque jour, faisons grandir la confiance », conclut Jean-François Denoy.

Crédit image © Rawpixel | Fotolia




Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !