Publié le 12 novembre 2012

En octobre, le nombre d’intérimaires en mission a baissé de près de 16% par rapport à l'année dernière. Le rebond de la production industrielle enregistré à la fin de l'été a été de courte durée,  les carnets de commandes se dégradent à nouveau.

La dernière note de conjoncture du PRISME (qui rassemble les professionnels de l'intérim, des services et métiers de l'emploi) est une mauvaise nouvelle pour l'emploi, car la situation de l'intérim est un "indicateur avancé" de son évolution.

Intérimaires en mission - Evolution oct 2011 - oct 2012

Le rebond industriel a été de courte durée, les perspectives s'assombrissent

Les régions les plus industrielles sont les plus touchées par la baisse.

Intérimaires en mission_évolution par région oct 2011-oct 2012Première d'entre elles : la Franche-Comté, dont le nombre d'intérimaires en mission a chuté de près de 30% ; il a aussi baissé de plus de 20% en Champagne-Ardenne. Le Limousin est la région qui résiste le mieux (-7,9%), suivi par l'Aquitaine (-10,8%). Avec -12,2%, l’Ile-de-France est relativement épargnée.

La production industrielle avait pourtant rebondi de manière inattendue au mois d'août, retrouvant son niveau de début 2012. Mais les carnets de commandes se sont dégradés à nouveau en octobre, et les indicateurs de confiance de l’Insee montrent que les chefs d’entreprises anticipent une nouvelle chute de leur production.

La situation s'est donc encore dégradée par rapport aux prévisions de la fin de l'étéLa construction est le seul secteur dont l'évolution de l'emploi intérimaire est positive.

Production industrielle & construction_évolution oct2011-2012

Carnets de commande oct2011-2012

Pour rappel, Pôle Emploi recensait 46 900 chômeurs supplémentaires en septembre, soit une augmentation de 1,6% sur un mois et de 10,1% sur un an.

>>> Télécharger la note de conjoncture du PRISME (pdf)

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !