Publié le 23 janvier 2013

Placé sous le thème du "dynamisme résilient", le Forum économique mondial 2013 voit des dirigeants de ManpowerGroup animer des débats. Leur thème d'intervention : la "certitude de l'incertitude" et les chocs économiques et politiques qui se profilent à l'ère de l'humain - "l'ère des Talents" - imposent l'adoption de nouvelles approches vis-à-vis du monde du travail.

ManpowerGroup, numéro un mondial des solutions innovantes en matière de ressources humaines et partenaire stratégique du Forum économique mondial (WEF), anime des débats lors de la session 2013 du WEF qui vient de débuter. Le groupe expliquera, à cette occasion, comment les forces macro-économiques qui donnent forme à "l'ère des Talents" sont propices à l'avènement d'une période marquée par la "certitude de l'incertitude" et imposent l'adoption d'approches nouvelles et novatrices vis-à-vis du monde du travail.

Leading in the Human Age

Placé cette année sous le thème du "dynamisme résilient", le WEF vise à restaurer la confiance et la croissance malgré la menace de chocs économiques et politiques. Il y a deux ans, ManpowerGroup était la première entreprise à identifier et annoncer, à Davos, l'avènement du Human Age, cette nouvelle ère où le talent remplace le capital comme différentiateur clé en termes de compétitivité. Pour répondre aux incertitudes créées par les forces actuellement à l'oeuvre, les entreprises devront trouver de nouveaux modèles de conduite des activités, pratiques de gestion des ressources humaines et sources de recrutement de talents tout en développant leurs systèmes, cultures, engagements et formations internes.

"Partout dans le monde, les entreprises doivent se préparer à une seule certitude : l'incertitude. Ce manque de visibilité impose l'élaboration de stratégies à même de trouver un juste équilibre entre le besoin de flexibilité inhérent à toute planification et de résultats", a indiqué Jonas Prising, président de ManpowerGroup USA, avant de poursuivre : "Les entreprises doivent être prêtes à s'adapter à une évolution des conditions et perspectives en dénichant les talents nécessaires pour réussir dans une ère de l'humain en mutation constante."

Jonas Prising

Menée par Jonas Prising, la délégation de dirigeants de ManpowerGroup présente au WEF se compose de Mara Swan, vice-président exécutif du pôle international Stratégie et Talent, Hans Leentjes, président Europe du Nord, et David Arkless, président de la Division en charge des affaires gouvernementales et d'entreprises.

Les sessions auxquelles ils prendront part sont les suivantes :

Mercredi 23 janvier

  • Scenarios for the Russian Federation (Scénarios prévisibles pour la Fédération de Russie) se penche sur les perspectives de développement économique du pays dans un contexte marqué par des vulnérabilités importantes à l'échelle internationale.
  • The Human Capital Context (Contexte dans lequel s'inscrit le capital humain) analyse les changements stratégiques et problèmes transformationnels qui influent sur le groupe éducation-compétences-emplois, le chômage des jeunes et la maîtrise des technologies par la population active.
  • The Digital Infrastructure Context (Contexte dans lequel s'inscrivent les infrastructures numériques) analysera la montée en puissance des dispositifs en réseau, des méga-données (big data) et du cloud, qui conduit à une évolution des normes et réglementations et accroît la vulnérabilité des infrastructures.

Digital Infrastructure

Jeudi 24 janvier

  • Policy and Practice for the Age of Talent (Politique et pratique à l'ère des talents), expliquera en quoi une meilleure compréhension des réserves en capital humain à l'échelle mondiale peut permettre aux entreprises et gouvernements de faire des choix appropriés afin d'offrir des solutions adaptées dans les domaines imbriqués de l'éducation, des qualifications et de l'emploi. G20 Outlook (Les perspectives d'évolution du G20) débattra du rôle du G20 dans la lutte contre les problèmes mondiaux.
  • Eurozone Crisis ? The Way Forward (Crise dans la zone euro ? La voie à suivre) se penchera sur ce que l' Europe doit faire pour transformer la crise actuelle en opportunité.
  • Scaling Up Investment in Workplace Wellness for Measurable Impact (Bien-être sur le lieu de travail : investir davantage pour obtenir un impact quantifiable) : la demande de talents devrait prendre le pas sur l'offre à mesure que la main-d'oeuvre diminuera du fait du vieillissement de la population et du développement de maladies chroniques, influant ainsi sur les capacités de production et la productivité. Pour répondre à ces défis, les employeurs doivent trouver de nouveaux modèles cohésifs et exhaustifs d'investissement et de gestion du capital humain s'ils souhaitent éviter de se retrouver confrontés à des risques financiers et stratégiques non négligeables.
  • Preventing a Lost Generation (Éviter l'éclosion d'une génération perdue) : avec plus de 14 millions de personnes sans emploi ou en marge du monde du travail, cette session étudiera la façon dont les dirigeants européens peuvent empêcher que ne soit gâchée une génération de talents.

Chômage

Vendredi 25 janvier

  • Closing Critical Equality Gaps (Réduire les inégalités les plus criantes) : Partant du principe que les inégalités excessives constituent des entraves reconnues au progrès social et économique, cette session expliquera comment combler des écarts de revenu croissants.
  • The Economic Malaise and its Perils (Le malaise économique et ses périls) expliquera quels risques sociétaux et politiques à court et long termes découlent du malaise économique.

 

>>> Suivre le Forum économique mondial sur les réseaux sociaux

 

> Tous les visuels utilisés pour ce billet sont issus du site web du Forum économique mondial ou de son flickrstream.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !