Publié le 8 septembre 2011

L'INSEE vient de publier les statistiques de l'emploi salarié au 2ème trimestre 2011 ; l'Institut national de la statistique et des études économiques annonce que "la hausse de l’emploi se poursuit au 2ème trimestre 2011, sur un rythme plus modéré."

D'un point de vue général :

  • "L’emploi marchand ralentit au 2ème trimestre 2011.

Au deuxième trimestre 2011, les secteurs marchands continuent à créer des emplois mais à un rythme moins soutenu que le trimestre précédent (+33 300 après +78 300).
La hausse de l’emploi hors intérim est deux fois moins forte ce trimestre : +33 100 après +61 600 au premier trimestre 2011. Sur un an, l’emploi salarié des secteurs principalement marchands a augmenté de 1,1 %, soit + 179 200 emplois."

Emploi salarié des secteurs principalement marchands
Emploi salarié des secteurs principalement marchands

En termes sectoriels : "légère baisse des effectifs dans l’industrie, ralentissement dans le tertiaire, stabilisation de l’intérim."

  • Au 1er trimestre 2011, "l’industrie avait créé des emplois [...] pour la première fois depuis le premier trimestre 2001. Ce trimestre, l’emploi dans ce secteur diminue à nouveau légèrement (–2 900 postes). Sur un an, l’industrie perd 18 500 emplois.
    L’emploi dans la construction poursuit sa hausse ce trimestre."
  • "L’emploi intérimaire se stabilise ce trimestre après huit trimestres de hausse (les intérimaires sont comptabilisés dans le tertiaire, quel que soit le secteur dans lequel ils effectuent leur mission)."
    L'INSEE relève que, au niveau global, le secteur tertiaire a créé deux fois moins d'emplois qu'au 1er trimestre -alors que ce secteur est  le principal moteur de l'emploi en France.

>>> Accéder à la publication de l'INSEE.

[EDIT - 08/09/2011, 12h] La Dares vient de publier son indicateur de tension sur le marché du travail, qui rapporte les offres d’emploi collectées par Pôle emploi aux entrées à Pôle emploi. Celui-ci "est stable, après avoir sensiblement augmenté le trimestre précédent (+ 6%)". Cette stabilité actuelle s'explique par le fait que le "fléchissement des offres d’emploi au deuxième trimestre s’accompagne d’une diminution des entrées à Pôle emploi (-1%)".

Par ailleurs, "sur un an, ce ratio s’inscrit en hausse (+ 7%)." Ceci signifie que, entre la fin du deuxième trimestre 2010 et celle de 2011, il y a eu une augmentation des offres collectées par Pôle emploi par rapport aux entrées à Pôle emploi.

>>> Accéder à la présentation par la Dares.

>>> Télécharger la note de la Dares (pdf).

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !