Publié le 20 novembre 2013

"Les serious games sont-ils des outils de travail, de recrutement et de formation ou un simple gadget ?" Les serious games ont depuis longtemps connu un usage "corporate", et ont fait leur entrée dans les stratégies RH de nombre d'entreprises. La question, pourtant, se pose encore : elle était au coeur d'une émission d'Europe 1 cette semaine.

> Lire : L'entrée fracassante des serious games dans la formation (infographie)

Société de l'écran

Le meilleur moyen de répondre à ce souci de légitimation n'est-il pas de confronter l'avenir de la formation, tel que les experts l'imaginent, à celui des jeux vidéo ? Une infographie d'Ubisoft (voir en fin d'article) présente l'avenir du jeux vidéo, rappelant, au passage, le contexte plus général d'une société de l'écran plus que jamais installée : il y a en moyenne plus  de 6 écrans par foyer français, et la télévision, l'ordinateur - portable ou non -, la tablette et le mobile sont indispensables pour les trois quarts d'entre eux.

Ce n'est donc pas un hasard si les grandes tendances à venir des jeux vidéo à proprement parler rejoignent les attentes des experts quant à la formation en entreprise, appelée à devenir connectée, mobile et sociale.

> Lire : La formation de demain : sociale, personnalisée... et efficace !

D'ici à 2016, le marché du jeu vidéo dématérialisé dépassera celui du jeu physique traditionnel, avec console et manette. Le jeu vidéo, devenu numérique, sera aussi en large partie mobile, à hauteur de 30% en termes de chiffres d'affaire du secteur. Plus de 3 millions de Français jouent déjà sur tablette, et deux fois plus sur mobile.

Appelé à devenir nomade, le jeu vidéo connecté s'engage sur la voie d'une "interactivité et une immersion sans précédent", prédit Ubisoft. Alors que deux tiers des gamers préfèrent jouer en "multi" plutôt qu'en solo, et que leurs dépenses en jeux multijoueurs en ligne ont bondi de 146% en 2012, le jeu vidéo sera ainsi, plus que jamais, social...

Ce futur laisse présager d'une plus grande porosité entre logiques de formation et apprentissage par le jeu, que certains annoncent déjà avec le concept audacieux de Massive Open Serious Games, début d'une nouvelle ère pour la pédagogie numérique, quelque part entre MOOC et serious games.

Comment l'entreprise portera-t-elle ces évolutions dans ses murs ? A suivre sur l'Atelier de l'emploi avec l'expert Olivier Mauco.

Jeux vidéo 2013> Crédit image : jugonatural/Flickr (CC)

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !