Publié le 24 juillet 2015

EURÊKA. Avec la signature d'un nouvel amendement à l'Assemblée Nationale, le CDI intérimaire est désormais inscrit dans la loi dans un cadre plus souple - et prometteur. Un vrai coup de pouce pour ce nouveau contrat de travail, réponse innovante au besoin croissant de flexibilité des entreprises.

signature-644x297Applicable depuis le 6 mars 2014, le CDI intérimaire est un contrat de travail innovant et connecté au besoin croissant de flexibilité du marché de l'emploi. Cependant, jusqu'à hier, le CDI-I était encore freiné par :

  • Le maintien d'un délai de carence entre deux missions
  • La limite de reconduction d'une mission dans une même entreprise à 18 mois

Mais, le 23 juillet, la signature d'un amendement à la loi dite "Rebsamen", à l'Assemblée nationale, vient d'assouplir considérablement l'application par la suppression complète le délai de carences et l'allongement de la durée maximale à 36 mois :"Un signe fort qui va permettre au CDI-I de s'inscrire durablement dans le paysage français de l'emploi", a souligné Jean-françois Denoy, Directeur Général de Manpower France.

Pour qui ? Une nouvelle solution pour le besoin de flexibilité des entreprises

Jean-François Denoy, directeur général de ManpowerGrou "Le CDI intérimaire permet de concilier sécurité et développement des compétences pour nos salariés intérimaires avec les besoins de flexibilité des entreprises", explique Jean-François Denoy. De son application à aujourd'hui, ce sont plus de 2 500 CDI intérimaires qui ont été signés : "Il a fallu du temps pour mobiliser notre réseau d'agences, nos clients et nos intérimaires. Mais actuellement, on signe 100 CDI par mois", a expliqué Jean-François Denoy au magazine Entreprise et Carrière.

Pour déployer ce dispositif innovant, les agences d'emplois ont "sensibilisé leurs clients à l'intérêt de disposer d'une main d'oeuvre fidélisée", explique Lydie Colders, journaliste spécialisée dans l'Information Sociale. Pour Jean-François Denoy :

"Tout l'enjeu est de partir des besoins des entreprises sur des bassins d'emploi déterminés. Nous proposons ces CDI à des intérimaires que l'on peut positionner sur les métiers en tension à l'échelle du bassin d'emploi. Nous regardons le potentiel d'emploi pour assurer une permanence de mission aux intérimaires, et une permanence de main d’œuvre aux entreprises."

Maçons, plombiers, électriciens, comptables ou encore agents de fabrication, les profils des premiers CDI intérimaires sont, à ce jour, très divers : à 50 % dans l'industrie et, pour les 2 tiers, ce sont des contrats signés auprès de grandes entreprises.

Comment ? Un vrai "coup de pouce" pour accélérer le développement du CDI intérimaire

rebsamenAujourd'hui, la suppression des derniers freins au développement  de ce nouveau contrat de travail est un vrai "coup de pouce à l'accélération du CDI intérimaire", comme l'explique Le Figaro. Autrefois découragées par les limites du dispositif, les entreprises peuvent désormais recourir à ce nouveau maillon de la flexibilité sur le marché du travail français.

À lire aussi : Derrière le CDI Intérimaire, l'autre nouveauté de l'accord sur la sécurisation des parcours professionnels dans l'intérim

Forte de cette réussite, la branche continue de se mobiliser, jour après jour sur le terrain, pour encourager de nouvelles signatures de CDI intérimaires. L'objectif ? Atteindre 20 000 intérimaires en CDI sur trois ans.

Pourquoi ? Allier l'exigence du recrutement et la flexibilité de l'intérim

Retenir les talents clésPour les entreprises, le recrutement d'un CDI Intérimaire permet de concilier flexibilité et qualité de la force de travail, en bénéficiant de tout le savoir-faire des agences d'emploi sur le processus de recrutement et le suivi des intérimaires :

  • Analyse des besoins en compétences
  • Propositions de candidats sélectionnés parmi les meilleurs talents évalués via des processus exigeants
  • Suivi régulier et accompagnement des intérimaires tout au long de la mission.

A la fin de la mission, l'entreprise utilisatrice bénéficie d'une priorité pour un engagement sur une nouvelle mission et sur la possibilité d'embauche du collaborateur.

À lire aussi : Évaluation des talents : pourquoi il est temps d'aller au-delà du CV

"Nos collaborateurs en CDI-I sont recrutés avec la même sélectivité et la même exigence que nos collaborateurs permanents", assure Jean-François Denoy. Manpower a embauché 6 salariés au siège pour gérer l'administration des CDI intérimaires en appui de ses 700 agences où ils sont signés en fonction des besoins dans les bassins d'emplois.

"J'ai signé un CDI intérimaire pour la sécurité de l'emploi", explique Djomo, salarié intérimaire depuis 2014. En effet, le CDI-I présente de nombreux avantages pour les intérimaires eux-même, qui tirent parti des caractéristiques à la fois du CDI "classique" et des contrats de travail temporaires :

  • Un contrat à durée indéterminée signé avec l'Entreprise de Travail Temporaire
  • Des congés payés et une prise en charge financière des périodes non travaillées
  • Une rémunération égale à celle des salariés de l'entreprise qui occupent le même poste en CDI (principe d'égalité de traitement)
  • Un accès privilégié à la formation et aux avantages sociaux du Travail Temporaire pour favoriser l'employabilité des salariés en CDI intérimaire

Ainsi, comme un CDI classique, ce dispositif garantit une plus grande sécurité dans le travail, une meilleure stabilité et facilite l'accès au crédit et au logement. "Depuis cinquante ans, nous œuvrons pour rendre l’emploi flexible responsable et soutenable : c’est notre conception du travail temporaire, tout autant que notre fierté", conclut Alain Roumilhac, Directeur général de ManpowerGroup France.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !