Publié le 14 mars 2017

BAROMETRE. Les employeurs interrogés en France par ManpowerGroup dans le cadre de son Baromètre des perspectives d’emploi pour le deuxième trimestre 2017, font état d’intentions d’embauches positives : la prévision nette d’emploi, après correction des variations saisonnières, atteint +2%. Cela confirme la tendance positive observée depuis maintenant quatre trimestres consécutifs.

Les intentions d’embauches demeurent stables par rapport au trimestre précédent et affichent une progression de 3 points d’une année à l’autre.

Au 2ème trimestre 2017, les effectifs devraient croître dans 5 des 10 secteurs d’activité étudiés. L'optimisme est particulièrement élevé chez les employeurs du secteur de la Construction qui affichent les perspectives les plus optimistes depuis 11 ans : +10%.

La construction : un secteur en plein essor

manpower-barometre-q2-2017-v2-bloc3

C’est le secteur de la Construction qui est le plus prometteur en affichant une intention de +10%, soit +7 points comparé au dernier trimestre. Le secteur du Transport et logistique, qui avait des perspectives d’emploi au beau fixe lors du trimestre précédent, reste positif mais a vu un net recul sur le dernier trimestre passant de +15% à +7%.

Il est suivi de près par le secteur des Activités financières, Immobilier et les Services aux entreprises qui annonce +6%.

A noter que le secteur des Services publics est le seul à ne prévoir ni baisse ni augmentation de ses effectifs. Après plus de deux ans de prévision nette d’emploi négative, le secteur des Industries extractives ne voit toujours pas sa courbe inversée (-5%).

« Après des années difficiles, le secteur de la construction bénéficie d’une belle embellie initiée en 2016 et qui semble se confirmer pour 2017. De manière générale, les perspectives d’embauche devraient s’inscrire dans la continuité de celles observées lors des trois premiers mois de l’année. Dans la majorité des pays, les employeurs semblent décidés à maintenir leurs effectifs en l’état ou à recruter de façon mesurée tout en gardant un œil vigilant sur l’évolution du marché » précise Alain Roumilhac, Président de ManpowerGroup France.  

Des perspectives positives dans 4 régions sur 5

manpower-barometre-q2-2017-v2-bloc2

Pour la période comprise entre avril et juin, 4% des employeurs prévoient d’embaucher malgré un contexte qui reste difficile, alors que 3% d’entre eux vont probablement alléger leurs effectifs. Par ailleurs, 9 employeurs sur 10 n'anticipent aucune évolution de leurs effectifs au cours du prochain trimestre.

L’analyse par région démontre que la région du Sud, affichant un solde net d’emploi de +5%, reste la plus optimiste quant aux perspectives d’emploi. Elle est suivie par l’Île-de-France, le Nord et l’Est qui atteignent un solde net d’emploi de +3%.

A noter que la progression la plus importante est constatée en Ile-de-France, passée de -1% à +3%, gagnant ainsi 4 points en comparaison trimestrielle.

Inversement, le Centre-Ouest accuse une baisse considérable de 8 points. Le solde net atteint  -5%, soit son niveau le plus bas depuis le 4ème trimestre 2015.

La zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) et le Monde à la hausse concernant les intentions d’embauche

emea

Si les intentions d’embauche progressent dans 17 des 43 pays et territoires en comparaison trimestrielle, elles reculent dans 15 autres et restent inchangées dans les onze derniers. La comparaison d’une année sur l’autre révèle une embellie plus marquée, la prévision nette d’emploi augmentant dans 25 pays et territoires, diminuant dans 14 autres et restant identique dans les trois derniers.

C’est à Taiwan, au Japon, en Slovénie et en Inde que le climat d’embauche s’annonce le plus favorable.

Les employeurs de 22 des 25 pays de la région EMEA anticipent une hausse de leurs effectifs. En comparaison trimestrielle, la situation de l’emploi s’améliore dans 12 pays, se dégrade dans six autres et reste inchangée dans les sept derniers. D’une année sur l’autre, le solde net progresse dans 18 pays et ne fléchit que dans six autres.

Ressources 

A propos de l'étude

Le Baromètre ManpowerGroup des perspectives d’emploi pour le 2ème trimestre 2017 a été réalisé dans 43 pays et territoires, du 20 juillet au 2 août 2016, avec près de 59 000 employeurs issus d’entreprises privées et d’organismes publics, dont 1 003 employeurs en France. L’étude analyse les données obtenues en réponse à une unique question : « Comment anticipez-vous l’évolution des effectifs de votre entreprise au cours du prochain trimestre, jusqu’à fin juin 2017, par rapport au trimestre actuel ? » Le chiffre de « prévision nette d’emploi » utilisé dans ce Baromètre est le résultat de la soustraction entre le pourcentage d'employeurs anticipant une hausse de leurs effectifs et le pourcentage d’employeurs anticipant une baisse. Il s’agit donc d’un solde net – pouvant être positif ou négatif – de perspectives d’emploi. Seule étude de ce type, cette enquête prospective interroge des entreprises qui ne sont pas issues du fichier des clients de ManpowerGroup. Les données sont corrigées des variations saisonnières afin de refléter au mieux la réalité des perspectives. Ces corrections permettent d’analyser les données en lissant l’impact des fluctuations saisonnières, qui se reproduisent normalement aux mêmes périodes chaque année. Les données ainsi corrigées sont donc plus représentatives sur le long terme.

>> Baromètre ManpowerGroup des perspectives d’emploi pour le 3e trimestre 2017. Publication des résultats : Mardi 13 juin 2017.

-*-
Contact presse

Marie Legrand – 01 57 66 14 43 / 06 28 74 50 95

marie.legrand@manpower.fr

L'infographie-bilan :

manpowergroup-barometre-q2-2017

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !