Publié le 15 juin 2017

INNOVATION. Dans le secteur de la construction, le respect des consignes de sécurité est une problématique cruciale. Malgré des avancées significatives ces dernières années en matière de sensibilisation, certains comportements à risque perdurent. Mais une nouvelle expérience de réalité virtuelle présentée par Manpower et Bouygues Construction à l’occasion de VIVA Technology pourrait bien changer fondamentalement la donne.

Depuis une quinzaine d’années, la réalité virtuelle se développe dans tous les champs, et notamment celui de la prévention des risques professionnels. Parce qu’elle permet l’interaction en temps réel entre une personne réelle et des objets fictifs dans un environnement numérique, à l’aide d’interfaces comportementales (casques de réalité virtuelles, notamment), cette technique dispose de nombreux atouts.

Manpower est depuis toujours engagé dans la sécurité de ses intérimaires, et dans le développement de leur employabilité. Cette année, Manpower expérimente la puissance de la réalité virtuelle pour que l’immersion ait un impact déterminant sur la compréhension des risques et sur la sécurité des professionnels. L'objectif de Manpower est de professionnaliser ses collaborateurs et d'envoyer ses intérimaires en toute sécurité sur les chantiers.

Dans le cadre d’un dispositif développé conjointement et présenté à l’occasion de VIVA Technology, Manpower et Bouygues Construction ont mis en commun leurs connaissances en termes de sécurité et leurs retours expériences en matière de réalité virtuelle pour créer de nouveaux scénarios de formation et de sensibilisation. Le but ? Optimiser l'impact et l'efficacité de ces nouvelles méthodes en mettant les forces des deux entreprises en commun.

L’immersion pour renforcer l’efficacité de la formation

La réalité virtuelle est largement plus efficace qu’une formation ou un e-learning classique grâce à son caractère immersif. Si on retient environ 20% de ce qu’on a vu ou lu au bout de 10 jours, on retient près de 90% de ce que l’on a vécu. En bref, on retient plus et mieux en vivant une expérience soi-même plutôt qu’en écoutant une consigne ou en assimilant des règles théoriques. C'est là tout l'enjeu de la réalité virtuelle, notamment en termes de formation.

Pour obtenir un tel résultat, la réalité virtuelle doit toutefois s’appuyer sur un environnement et des cas réalistes. En l’espèce, le jeu proposé aux collaborateurs en formation a été développé grâce à des experts sur la base de cas réels d’accidents sur les chantiers. L’immersion permet de simuler la chute d’un objet, un incendie, l’absence d’une barrière de sécurité ou encore des capacités amoindries par des substances illicites afin de faire vivre, sans risque, des accidents aux conséquences lourdes dans la vie réelle.

Les cas d'usages, chez Manpower, incluent donc une immersion virtuelle complète sur un chantier de construction. Dans la phase de test, 8 agences ont été équippées par le dispositif. Le retour d'expérience ayant été immédiatement positif, ce sont près de 70 agences qui bénéficieront prochainement du dispositif de formation innovant.

La réalité virtuelle, aussi pour attirer les jeunes générations

La gamification, ou « serious game », est notamment adaptée aux générations qui entrent sur le marché du travail. Pour ces dernières, qui sont habituées aux jeux vidéo, les anciennes méthodes, plus classiques, fonctionnent moins bien :  ils aiment ressentir pour mieux retenir. Pour autant, ce mode de transmission est adapté et pertinent pour toutes les générations.

C’est désormais possible grâce aux dispositifs de réalité virtuelle, qui marquent les esprits durablement. De plus, ces techniques ont l’avantage de stimuler la marque employeur et l’attractivité des entreprises auprès des nouvelles générations, en demande de formations innovantes et interactives.

Des possibilités illimitées

Alors qu’on n’imaginait même pas ce type de dispositif de formation il y a deux ans, il reste périlleux d’imaginer où en sera la technologie dans 5 ans. Les possibilités, notamment en matière de réalité augmentée, semble illimitées.

Dans le même temps, la baisse des coûts de ces technologies promet un déploiement de plus en plus large dans les entreprises. L'enjeu, pour Manpower comme pour Bouygues Construction, est de développer l'employabilité et la sécurité de près de 300 000 personnes au total. L’initiative des deux groupes constitue donc le début de l’histoire, avec de nouvelles phases de test prévues tout au long de l’année. L’objectif ? Rechercher toujours plus de résultats et d’impact pour transformer les comportements durablement.

Crédit : Pexel

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !
Découvrez les solutions ManpowerGroup
Manpower
Acteur majeur du marché de l’emploi depuis 1957 en France, Manpower propose deux lignes de services à ses 90 000 entreprises clientes : « Conseil Recrutement » pour tous leurs besoins en recrutements permanents et
« Référence Intérim » pour leurs besoins de flexibilité.