Publié le 30 juin 2015

ANALYSE. Alors que la France avoisine les 10% de taux chômage, aux Herbiers, en Vendée, 94% des habitants ont un emploi. Secret de cette réussite ? Des PME familiales innovantes investies dans  l'économie locale.

"Ma période de chômage la plus longue ? Les deux semaines de vacances de Noël. Sinon, je n'en connais pas depuis que je suis en Vendée. Ici, il y a du travail. Et dans tous les domaines" expliquait Jean-Claude, intérimaire, au micro de France Info en janvier 2014. Avec seulement 5,9% de taux de chômage contre une moyenne nationale de 10,5%, les Herbiers fait figure de modèle de l'emploi, fort d'un tissu industriel de plus de 2 200 entreprises, à 44% dans le secteur industriel.

Les Herbiers, une affaire de famille(s)

les-herbiers-wikipediaChantiers Jeanneau, 1er site mondial de construction de bateau ; France réducteur, 1er producteur de réducteurs pour motoculteurs au monde ; La Boulangère, 3ème fabricant de viennoiseries en France ; Euralis gastronomie, 1er fabricant de foie gras mondial...

"Ce sont des champions qui n'écrasent pas les autres et créent une véritable émulation" : c'est ainsi qu'Henri de l'Espinay, directeur de la CCI de Vendée, évoque dans Le Parisien les nombreuses entreprises  leaders dans leur domaine qui se sont créées aux Herbiers. Il faut dire que la petite commune compte 25 zones industrielles pour seulement 15 000 habitants : trouver des usines et des entrepôts entre deux champs  est donc ici tout à fait banal. Et, grâce à la diversité des secteurs d'activité installés dans la région, les rivalités frontales sont facilement évitées.

> Lire aussi : Emploi : la métropole lilloise, entre chômage et mutations économiques

Sur les 2 200 entreprises établies dans la région, beaucoup sont des PME industrielles (60% d'entre elles comptent moins de 20 employés) dans lesquelles on trouve des métiers très spécialisés. Mais il ne s'agit pas de leur seule particularité : Les Herbiers comptent également de nombreuses entreprises familiales. La plupart ont été créées par des artisans qui ne souhaitaient pas quitter leur territoire ou s'éloigner de leur famille. Interrogé par France Info, Bruno Léger, directeur général du groupe Liébot (1er fabricant français de menuiserie en aluminium) n'y voit que des avantages :

"Les acteurs familiaux sont ancrés dans la région, ancrés dans les métiers. Ils investissent sur le long terme parce qu'ils savent qu'ils sont là pour longtemps. Ils savent où ils vont et les salariés aussi".

Dans ces entreprises aux fortes valeurs familiales, absentéisme et turn-over sont quasiment inexistants. Au sein de cette communauté engagée dans un même objectif de développement économique, une importante solidarité s'est développée, comme le rappelle le directeur de la Chambre de commerce et d’industrie vendéenne : "Au début de la crise, les Vendéens ont été parmi les plus gros utilisateurs du chômage partiel afin de minimiser les licenciements".

Multiplier les initiatives locales en faveur de l'emploi

pole-emploi-herbierLe Pôle Emploi local, situé dans des bâtiments récents un peu à l'écart du centre, a ouvert un véritable dialogue avec les entreprises dans une optique de proposer aux demandeurs d'emploi des formations adaptées aux besoins des entreprises locales. C'est ainsi qu'aux Herbiers, une hôtesse de caisse au chômage peut se retrouver à apprendre à plier des tôles de métal pour l'industrie. Une compétence prisée dans la région certes, mais qui ne fait pourtant l'objet d'aucune formation initiale.

Les entreprises aussi s'engagent en faveur de l'emploi. Plus de 120 dirigeants installés dans canton (Les Herbiers et sept autres communes environnantes) se sont regroupés dans Les Herbiers Entreprises, un réseau  d'échange dont un des objectifs est de créer des liens afin de pousser à la collaboration locale plutôt qu'à la recherche de compétences venant de l'extérieur. Issus de secteurs d'activité qui vont du bâtiment à l'agro-alimentaire en passant par la métallurgie et les transports, ces facilitateurs ont choisi l'union pour augmenter l'efficacité de leurs actions auprès des instances locales et départementales.

> Lire aussi : Entre croissance économique et chômage record, le paradoxe de la région midi-Pyrénées

En 2013 et en 2014, plusieurs acteurs de l'emploi de la région, Les Herbiers Entreprises, le Pôle Emploi, le conseil général et la communauté de communes, ont collaboré pour mettre sur pieds Entreprises et métiers, un forum ayant pour objectif de faire découvrir les métiers qui recrutent et d'offrir des la visibilité aux entreprises. L’événement s'est prolongé par des portes ouvertes au cours desquelles plusieurs employeurs locaux ont accueilli des demandeurs d'emploi afin de leur faire découvrir leurs conditions de travail et les compétences indispensables pour les rejoindre.

Le défi de demain : maintenir l'industrie tout en incitant d'autres secteurs à s'installer

Les Herbiers bénéficient actuellement d'un taux de chômage exceptionnellement bas. Mais la situation pourrait un jour s'inverser : en 6 ans, ce taux a progressé de 2 points passant de 3,2% en 2008 à 5,9% en 2013. Si assurer la pérennité des industries locales est bien évidemment indispensable, la communauté de communes du Pays des Herbiers souhaite également attirer des entreprises dans d'autres secteurs.

C'est dans cette optique qu'est née Green Tech, une pépinière orientée vers l'économie verte. Ouverte en 2014, elle accueille les porteurs de projet et les entreprises de moins de trois ans. Critères d'acceptation ? L'innovation, la préservation des ressources naturelles et le respect de l'environnement. La conception du bâtiment, végétalisé et économe en énergie, la mutualisation de certains espaces (salle de réunion, espace détente...), les animations proposées devraient favoriser les échanges et créer une certaine émulation.

> Lire aussi : La France qui gagne : Toulouse, la vie en rose ?

Les premiers locataires de Green Tech se sont installés en octobre. Parmi eux, Inspirelec, une entreprise de domotique proposant une gestion centralisée de l'énergie, Ootium qui conçoit des bâtiments économes en eau et en déchets ou encore Kenenso, un cabinet d'architectes spécialisé dans l'auto-construction... Si le pari de la communauté de communes du Pays des Herbiers est réussi, d'autres pourraient bientôt les rejoindre et insuffler ainsi une nouvelle dynamique au paysage économique local.

Les Herbiers en chiffres :

  • 15 000 habitants
  • 5,9% de taux de chômage
  • 2 200 entreprises dont plus de 200 PME
  • 44% d'emplois dans le secteur industriel

Particularités de la région : 

  • Tissu industriel dense et diversifié
  • Entreprises familiales attachées au développement de la région
  • Initiatives locales en faveur de l'emploi : dialogue entre Pôle Emploi et les entreprises, club des entrepreneurs locaux, pépinière autour de l'économie verte

Ils l'ont dit :

  • "Ma période de chômage la plus longue ? Les deux semaines de vacances de Noël. Sinon, je n'en connais pas depuis que je suis en Vendée. Ici il y a du travail. Et dans tous les domaines, c'est ça qui est bien", Jean-Claude, intérimaire.
  • "Au début de la crise, les Vendéens ont été parmi les plus gros utilisateurs du chômage partiel afin de minimiser les licenciements", Henri de l'Espinay, directeur de la CCI de Vendée

 

Crédit images : Google Earth, Wikipedia /CC BY-SA 2.5

 

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !