Publié le 29 juin 2017

Face à la disruption permanente, quels leaders pour mettre en mouvement les organisations ? Quelles sont les caractéristiques des leaders de demain ? Et pour quels modèles de leadership ? Eléments de réponse avec Gérald Karsenti, professeur à HEC Paris et Sciences Po et Président de Hewlett Packard Enterprise France et qui était l’invité de la Matinale Right Management, le 16 mai 2017 pour présenter son concept de « leader du troisième type », titre de son dernier ouvrage.

Avec la 4e révolution industrielle, l’entreprise se transforme… le leadership aussi. Dans ce nouvel environnement, défini par la transformation permanente, quels traits de personnalités favorisent donc la réussite d’un leader ? Quelles compétences pour des leaders capables de mettre en mouvement leurs organisations ?

La société valorise des qualités (l’humain, le collaboratif, l’humilité) que les leaders doivent prendre en compte s’ils veulent impulser un leadership effectif. Ces valeurs doivent se refléter dans les nouvelles compétences que possèderont les leaders de demain. Parmi elles, trois caractéristiques apparaissent clairement, détaille Jean Giboudeaux, Directeur Général de Right Management :

  • Ils ont la capacité d’apprendre (learnability), et de se remettre en question
  • Ils sont capables de suivre le flot des transformations
  • Ils arrivent à trouver le « bon curseur » en termes d’ego.

Ce que l’on note, c’est que ces caractéristiques sont à rebours des modèles traditionnels de leadership. Pour Gérald Karsenti, professeur à HEC Paris et Sciences Po et auteur d’ouvrages sur le leadership, les leaders de demain seront radicalement différents de ceux d’aujourd’hui : il les appelle des « Leaders du troisième type ». Une vision du leadership que Gérald Karsenti a partagée lors de la Matinale Right Management du 16 mai 2017.

Le leader du troisième type, un leader qui incarne et donne le sens

« Les transformations majeures surviennent toujours lorsque les humains éprouvent le besoin de donner du sens à leurs actions. La période actuelle se caractérise par un manque de repères. Les gens sont donc en quête de sens dans cette phase historique où tout s’accélère », explique Gérald Karsenti. Dans ce contexte, un leader est celui ou celle qui impulse le mouvement et redonne du sens à l’engagement. Plus que de donner du sens, le leader se doit même de l’incarner.

En effet, « les véritables leaders répondent à la question du "pourquoi". Ce faisant, ils s’adressent directement à la partie de nos cerveaux (le système limbique) liée aux émotions », détaille Gérald Karsenti. Et les émotions sont fortement liées à l’action. Résultat : les leaders du troisième type, qui répondent à la question du sens, sont plus susceptibles d’entraîner le reste de l’organisation avec eux, pour un impact business non-négligeable.

 

Le leader du troisième type, un leader défini par sa créativité

« Le leadership est une question de perception, être un leader n’a donc rien à voir avec une quelconque supériorité hiérarchique », rappelle Gérald Karsenti. Ainsi, c’est la créativité plus que la jeunesse ou la place dans l’organisation qui devient une des compétences essentielles au leadership du futur, détaille-t-il :

« On a besoin dans toute structure de renouveau, car cela amène idées et créativité, et cela peut venir de personnes de tout âge. C’est une question de mental et d’état d’esprit. Tant que l’on a la forme, on peut incarner le leadership. »

« Avec l’explosion technologique à laquelle nous assistons, la donne est complètement changée, ce qui créé un appel d’air pour de nouveaux leaders », poursuit le dirigeant de Hewlett Packard Enterprise France. Au tour des créatifs d’incarner le leadership dont la société a besoin dans cette période d’incertitudes.

Le leader du troisième type, ou la fin des leaders narcissiques

Pour Gérald Karsenti, la plupart des individus appartiennent à un (ou 2) de ces 3 types de personnalités (issues des types libidinaux de Freud) :

  • Les narcissiques, qui ont besoin d’être admirés
  • Les obsessionnels, qui ont besoin d’être respectés pour leur compétence
  • Les érotiques, qui ont besoin d’être aimés

« Jusqu’à présent, le monde était dominé par des leaders narcissiques, la plupart des leaders présentent ces traits (charmeurs, convaincants, tenaces…) », explique Gérald Karsenti. Lorsqu’ils sont dominants, ils peuvent devenir dangereux, mais surtout, ils sont de moins en moins adaptés à un monde de l’entreprise plus divers, plus mixte, multiculturel, collaboratif.

 

Et Gérald Karsenti de prôner l’émergence d’un autre type de leader « qui développe cette capacité à rassembler les gens et à les faire collaborer. » Ces leaders du troisième type sont plus humbles, ils sont capables de faire passer l’intérêt collectif avant leur intérêt personnel. Des leaders de demain également plus à l’écoute, bienveillants, qui savent faire travailler équipes et talents, rassembler des idées et créer ainsi un véritable bien-être au travail.

Autant de compétences cruciales pour gérer la diversité toujours plus grande au sein des organisations multigénérationnelles, multiculturelles et paritaires… ou pour faire passer les bons messages en prenant en compte les différences culturelles des collaborateurs.

Adaptabilité, acuité intellectuelle, développement des talents… Des compétences qui se retrouvent dans les grands principes du P3 leader Model développé par Right Management :

 

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !
Découvrez les marques de ManpowerGroup
Right Management
Right Management fournit des solutions personnalisées pour évaluer, développer et optimiser les talents dans le but d’accroître la productivité des entreprises.