Facebook_E_Learning

E-learning : Facebook s’y met aussi…

Facebook n'est plus seulement LE réseau social. Avec l'ajout des compétences professionnelles sur le profil des utilisateurs et le Facebook Graph Search, la firme californienne se tourne vers le recrutement en ligne. Mais, ajoute Michel Diaz, expert du marché du e-learning, Facebook accueille aussi, désormais, de la formation à distance !

Non content de se lancer avec force sur le marché du recrutement et de faire trembler les réseaux sociaux professionnels, Facebook accueille une nouvelle offre de e-learning (formation à distance) gratuite. Demain, serons-nous tous dans l’apprentissage permanent entre “amis”, à l’échelle planétaire ? Visite guidée.

Nouvelle corde à l’arc du premier réseau social mondial, le e-learning ne pouvait laisser Facebook indifférent… Pas plus qu’il n’indiffère Google ou Apple dont l’intérêt s’accroît pour ce qui s’annonce comme un “big business”, surtout si l’on prend en compte le secteur plus large encore de l’éducation.

Avec Izzui, cette nouvelle application de formation gratuite, les amis sont potentiellement à la fois des enseignants et des apprenants ; on ne se contente plus d’échanger des photos, des infos ou des humeurs, on échangera aussi des savoirs… Un début de professionnalisation du réseau, alors que LinkedIn réussit à monétiser son audience dans des taux bien supérieurs à ceux de Facebook. Particuliers concernés, entreprises et organisations diverses aussi.

Izzui - Facebook

Pour tous, un espace à 2 entrées : Learn, Teach

Posture d’apprenant ? On peut choisir son domaine de formation : Management and business (soft skills), par exemple, avec plusieurs propositions sur la page d’accueil – Certificate in leadership (compter 10 dollars US) ou “Le diable est dans le détail” (c’est gratuit), dans une liste encore très courte. Il est possible de rechercher les cours par langue (pour l’instant beaucoup en anglais, portugais ou espagnol) et par date. Réseau social oblige : on connaît le nombre d’utilisateurs enregistrés sur chaque cours, et la note qui lui a été ont donnée, à la manière de YouTube.

La posture enseignant intéresse : elle n’est pas si fréquente dans les plateformes de formation. Tout expert, tout formateur peut en effet créer, publier et vendre son cours sur Facebook moyennant une rétrocession à la plateforme,  justifiée par la mise en contact avec un marché potentiel de plusieurs millions de clients, et par la mise à disposition d’un outil auteur – QuickLessons – déjà utilisé par des entreprises.

Vers les MOOC, mais au-delà ?

Demain, tous des élites grâce aux MOOC ?

Les cloisons entre études et emploi aggravent le chômage ? L’université en ligne contribuerait à les abattre, pour créer un heureux continuum entre enseignement, formation et emploi.

Lire la suite +
Le phénomène des MOOC est passé par là : Facebook pourrait devenir une gigantesque place de marché de la formation mettant en contact des enseignants (vous, moi, n’importe qui dispose d’un savoir, tout le monde…) et des apprenants (vous, moi, n’importe qui veut apprendre, tout le monde…) ; offrant aussi le support technologique et marketing à une offre professionnelle, car rien ne s’oppose à terme à ce que des entreprises y achètent de la formation en ligne à des institutions d’enseignement.

Impact potentiellement énorme, quoique difficile à estimer sur les fournisseurs de contenus, ou de solutions dans le cloud (plateforme LMS), car Izzui se dotera sans doute progressivement des fonctionnalités correspondantes… Il est d’ores et déjà possible, pour un apprenant, de renseigner son profil, de gérer ses cours et de se faire des amis dans ses communautés d’apprentissage…

Lancée fin 2012 au Brésil et aux Etats-Unis, l’application a pour objectif de gagner 300.000 utilisateurs d’ici la fin de l’année via un réseau de partenaires… avant d’arriver sous nos latitudes ?

***

Michel Diaz est Directeur associéde Féfaur (premier cabinet d’études et de conseil e-learning indépendant sur le marché français et l’un des leaders européens), expert de la stratégie et de la gouvernance du e-learning et de la formation mixte dans les entreprises. Conférencier recherché, il intervient et publie régulièrement en France et à l’étranger. L’Atelier de l’emploi est partenaire de sa e-learning letter, newsletter hebdomadaire par laquelle il décrypte l’actualité du e-learning, qui évolue à grande vitesse et transforme la formation – initiale comme continue.

> L’article original, publié sur la e-learning-letter

> Image de “une” : 55His.com (licence CC9