Publié le 25 juin 2019

Digitalisation croissante, évolution des métiers, transformation des organisations… face à ces mutations, les « soft skills », telles que la créativité, l’empathie ou encore l’adaptabilité, sont devenues indispensables pour les entreprises. Comment détecter, mesurer et développer ces compétences comportementales ? Un défi majeur qui place le digital et l’innovation au cœur de ce nouveau paradigme.

A l’heure du tout digital et de la montée en puissance de l’intelligence artificielle les compétences techniques ne suffisent plus. Les « soft skills » ou compétences comportementales sont plus que jamais recherchées par les employeurs. Avec le renouvellement des compétences, la complexification des missions et les nouvelles méthodes de travail, les employeurs ont besoin de s’entourer de talents capables de s’adapter, d’apprendre et d’évoluer.

Pour les professionnels RH, c’est un défi de taille, comme le souligne Gwenaëlle de la Roche, Directrice Marketing & Prospective, Head of Eclaireur Office, la cellule Innovation de ManpowerGroup : « On ne détecte pas les compétences comportementales comme on évalue les compétences techniques ! Cela exige de revoir en profondeur nos façons d’aborder le recrutement : nous recherchons des startups en capacité d’accompagner ce changement de paradigme ».

Cet enjeu était au cœur des préoccupations de l’écosystème RH innovant qui s’est réuni lors de la 4e édition de Viva Technology. ManpowerGroup, partenaire historique de ce salon, a, une nouvelle fois, lancé des défis aux startups RH présentes sur son Lab « Future Of Work ». Parmi les 40 jeunes pousses présentes, Fifty, dont la plateforme permet de changer ses habitudes au quotidien,  a remporté le challenge « Mettre le digital au service des compétences humaines ». Alexia Cordier, Co-founder & CEO de Fifty, a répondu à nos questions.

HReview. Selon vous, quelle est la grande problématique de demain pour les professionnels des Ressources Humaines ?

Alexia Cordier, Co-founder & CEO de Fifty - Parcours de plus en plus individualisés, évolution des compétences, travail à distance, explosion des données… face à la complexité croissante de leur métier, les professionnels des Ressources Humaines sont vite débordés. Pour gagner en efficacité et en agilité, ils doivent intégrer les nouvelles technologies de la "HR Tech" dans leur stratégie et leurs actions au quotidien. A l’instar des départements vente ou marketing, les Ressources humaines doivent, eux aussi, vivre leur révolution digitale.

Comment Fifty répond-elle à ces enjeux ?

Fifty répond à un double enjeu : comment passer de la théorie à la pratique, notamment dans les « soft skills » et comment réconcilier le digital et l’humain. Notre motto, c’est « Stop Talking. Start Doing ! ». Via notre plateforme, nous aidons les collaborateurs à atteindre leurs objectifs en les invitant à réaliser des actions dans la vraie vie, mesurables et personnalisées grâce à l’intelligence artificielle. Ces actions concernent l’ensemble des « soft skills ».

Notre approche s’appuie à la fois sur la théorie du Nudge, popularisée par le théoricien Richard Thaler, prix Nobel d’Économie en 2017, et sur la puissance de l’IA. Nous favorisons, via le digital, le déploiement à grande échelle de la mise en pratique individuelle d’une connaissance. C'est crucial lorsque l'on sait que la mise en pratique constitue 70% de l’acquisition d’une compétence ! Ce qui fait de Fifty un opérateur d'« action de formation en situation de travail» (AFEST), comme le prévoit la loi Avenir professionnel de 2018. Chez Fifty, nous mettons donc le digital au service de la montée en compétence des salariés. Les Etats-Unis ont été les premiers à amener cette innovation, avec Humu, la startup crééé par l’ancien DRH de Google, Laszlo Bock.

Pourquoi est-il important d’être présent à Viva Technology, sur le stand d’un acteur tel que ManpowerGroup ?

Pour deux raisons principales : bénéficier de la dynamique d’innovation et de l’esprit d’ouverture qui animent tous les exposants, les grands groupes comme les start-ups ; et profiter de la forte affluence pour être sélectionné par l’entreprise phare du secteur. Sur un plan très concret, notre présence sur le Lab de ManpowerGroup France nous a permis de générer plus de 150 leads très qualifiés.

Que peut-on vous souhaiter pour l’avenir ?

Une offre qui ne cesse de s’enrichir et une consolidation de nos positions, aux côtés d’acteurs phares comme ManpowerGroup ! Fifty est une solution très innovante et, contrairement aux Etats-Unis, encore unique sur le marché français.

Crédit photos : Manuel Abella - MilkyLab

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !